Documentation Perl

♣ SommaireDocumentation Perl

2   perlbook – Livres concernant Perl
3   perlsyn – Syntaxe de Perl
3.1    DESCRIPTION
4   perldata – Types de données de Perl
4.1    DESCRIPTION
5   perlop – Opérateurs Perl et priorité
6   perlsub – Les sous-programmes de Perl
7   perlfunc – Fonctions Perl prédéfinies
7.1    DESCRIPTION
7.1.1     Fonctions Perl par catégories
7.1.2     Portabilité
7.1.3     Fonctions Perl par ordre alphabétique
7.2    VERSION FRANÇAISE
7.3    TRADUCTION
7.4    RELECTURE
8   perldsc – Livre de Cuisine des Structures de Données de Perl
8.1    DESCRIPTION
8.2    RÉFÉRENCES
8.3    ERREURS COURANTES
8.4    AVERTISSEMENT SUR LA PRÉCÉDENCE
8.5    POURQUOI VOUS DEVRIEZ TOUJOURS UTILISER use strict
8.6    DÉBOGAGE
8.7    EXEMPLES DE CODE
8.8    TABLEAUX DE TABLEAUX
8.8.1     Déclaration d’un TABLEAU DE TABLEAUX
8.8.2     Génération d’un TABLEAU DE TABLEAUX
8.8.3     Accès et Affichage d’un TABLEAU DE TABLEAUX
8.9    HACHAGE DE TABLEAUX
8.9.1     Déclaration d’un HACHAGE DE TABLEAUX
8.9.2     Génération d’un HACHAGE DE TABLEAUX
8.9.3     Accès et Affichage d’un HACHAGE DE TABLEAUX
8.10  TABLEAUX DE HACHAGES
8.10.1  Déclaration d’un TABLEAU DE HACHAGES
8.10.2  Génération d’un TABLEAU DE HACHAGES
8.10.3  Accès et Affichage d’un TABLEAU DE HACHAGES
8.11  HACHAGES DE HACHAGES
8.11.1  Déclaration d’un HACHAGE DE HACHAGES
8.11.2  Génération d’un HACHAGE DE HACHAGES
8.11.3  Accès et Affichage d’un HACHAGE DE HACHAGES
8.12  ENREGISTREMENTS PLUS ÉLABORÉS
8.12.1  Déclaration d’ENREGISTREMENTS PLUS ÉLABORÉS
8.12.2  Déclaration d’un HACHAGE D’ENREGISTREMENTS COMPLEXES
8.12.3  Génération d’un HACHAGE D’ENREGISTREMENTS COMPLEXES
8.13  Liens avec les Bases de Données
8.14  VOIR AUSSI
8.15  AUTHOR
8.16  VERSION FRANÇAISE
8.17  TRADUCTION
8.18  RELECTURE
9   perlpod – plain old documentation (« bonne vieille documentation »)
9.1    DESCRIPTION
9.1.1     Paragraphe Mot pour Mot
9.1.2     Paragraphe de Commande
9.1.3     Bloc de Texte Ordinaire
9.1.4     Le Dessein
9.1.5     Incorporer du Pod dans les Modules Perl
9.1.6     Pièges Courants de Pod
9.2    VOIR AUSSI
9.3    AUTEUR
9.4    VERSION FRANÇAISE
9.5    TRADUCTION
9.6    RELECTURE
10 perlstyle – Comment (bien) écrire du Perl
10.1  DESCRIPTION
10.2  VERSION FRANÇAISE
10.3  TRADUCTION
10.4  RELECTURE
11 perltrap – Les pièges de Perl pour l’imprudent                                                                         
11.1  DESCRIPTION
11.1.1  Les Pièges de Awk
11.1.2  Les Pièges de C
11.1.3  Les Pièges de Sed
11.1.4  Les Pièges du Shell
11.1.5  Les Pièges de Perl
11.1.6  Les Pièges entre Perl4 et Perl5
11.1.7  Pièges liés aux Corrections de Bugs, aux Désapprobations et aux Abandons
11.1.8  Piège de l’Analyse Syntaxique
1.1.9  Pièges Numériques
11.1.10 Pièges des Types de Données Généraux
11.1.11 Pièges du Contexte – contextes scalaires et de liste
11.1.12 Pièges de la Précédence
11.1.13 Pièges des Expressions Rationnelles Générales lors de l’utilisation de s///, etc
11.1.14 Pièges des Sous-Programmes, des Signaux et des Tris
11.1.15 Pièges du Système d’Exploitation
11.1.16 Pièges de l’Interpolation
11.1.17 Pièges DBM
11.1.18 Pièges non Classés
11.2  VERSION FRANÇAISE
11.3  TRADUCTION
11.4  RELECTURE
12 perlrun – Comment utiliser l’interpréteur Perl
12.1  SYNOPSIS
12.2  DESCRIPTION
12.2.1  #! et l’isolement (quoting) sur les systèmes non-Unix
12.2.2  Localisation Perl
12.2.3  Options de Ligne de Commande
12.3  ENVIRONNEMENT
12.4  VERSION FRANÇAISE
12.5  TRADUCTION
12.6  RELECTURE
13 perldiag – Les différents messages de Perl                                                                     
13.1  DESCRIPTION
13.2  VERSION FRANÇAISE
13.3  TRADUCTION
13.4  RELECTURE
14 perldebtut – tutoriel de débogage de Perl                                                                 
14.1  DESCRIPTION
14.2  Utiliser strict (use strict)
14.3  Observer les variables et -w et w
14.4  Aide
14.5  PAS À PAS DANS LE CODE
14.6  EMPLACEMENT RÉSERVÉ POUR A,W,T,T
14.7  EXPRESSIONS REGULIERES
14.8  CONSEILS SUR LES SORTIES
14.9  CGI
14.10IUG
14.11RÉSUMÉ
14.12VOIR AUSSI
14.13AUTEUR
14.14ONT CONTRIBUÉS
14.15VERSION FRANÇAISE
14.16TRADUCTION
14.17RELECTURE
15 perldebug – Débogage de Perl
15.1  DESCRIPTION
15.2  Le Débogueur Perl
15.2.1  Commandes du Débogueur
15.2.2  Options Configurables
15.2.3  entrées/sorties du débogueur
15.2.4  Débogage des instructions lors de la compilation
15.2.5  Personnalisation du Débogueur
15.2.6  Support de Readline
15.2.7  Support d’un Éditeur pour le Débogage
15.2.8  Le Profileur Perl
15.3  Débogage des expressions rationnelles
15.4  Débogage de l’usage de la mémoire
15.5  VOIR AUSSI
15.6  BUGS
15.7  VERSION FRANÇAISE
15.8  TRADUCTION
15.9  RELECTURE
16 perlvar – Variables prédéfinies en Perl
16.1  DESCRIPTION
16.1.1  Noms Prédéfinis
16.1.2  Indicateurs d’Erreur
16.1.3  Note technique sur la Syntaxe de Noms Variables
16.2  BUGS
16.3  VERSION FRANÇAISE
16.4  TRADUCTION
16.5  RELECTURE
17 perllol – Manipulaton des Tableaux de Tableaux en Perl
17.1  DESCRIPTION
17.2  Déclaration et Accès aux Tableaux de Tableaux
17.3  Développer la vôtre
17.4  Accès et Sortie
17.5  Tranches
17.6  VOIR AUSSI
17.7  AUTEUR
17.8  VERSION FRANÇAISE
17.9  TRADUCTION
17.10RELECTURE

18 perlretut – Tutoriel des expressions rationnelles en Perl                     
18.1  DESCRIPTION
18.2  Partie 1: les bases
18.2.1  Reconnaissance d’un mot simple
18.2.2  Utilisation des classes de caractères
18.2.3  Reconnaître ceci ou cela
18.2.4  Regroupement et reconnaissance hiérarchique
18.2.5  Extraire ce qui est reconnu
18.2.6  Reconnaissances répétées
18.2.7  Construction d’une expression rationnelle
18.2.8  Utilisation des expressions rationnelles en Perl
18.3  Partie 2: au-delà
18.3.1  Les plus des caractères, des chaînes et des classes de caractères
18.3.2  Compilation et stockage d’expressions rationnelles
18.3.3  Commentaires et modificateurs intégrés dans une expression rationnelle
18.3.4  Les regroupements sans mémorisation
18.3.5  Regarder en arrière et regarder en avant
18.3.6  Utilisation de sous-expressions indépendantes pour empêcher les retours arrière
18.3.7  Les expressions conditionnelles
18.3.8  Un peu de magie : exécution de code Perl dans une expression rationnelle
18.3.9  Directives (pragma) et déverminage
18.4  BUGS
18.5  VOIR AUSSI
18.6  AUTEURS ET COPYRIGHT
18.6.1  Remerciements
18.7  VERSION FRANÇAISE
18.8  TRADUCTION
18.9  RELECTURE
19 perlre – Les expressions rationnelles en Perl                                           
19.1  DESCRIPTION
19.1.1  Expressions rationnelles
19.1.2  Motifs étendus
19.1.3  Retour arrière
19.1.4  Version 8 des expressions rationnelles
19.1.5  AVERTISSEMENT concernant \1 et $1
19.1.6  Répétition de motifs de reconnaissance de longueur nulle
19.1.7  Combinaison d’expressions rationnelles
19.1.8  Création de moteurs RE spécifiques (customisés)
19.2  BUGS
19.3  VOIR AUSSI
19.4  VERSION FRANÇAISE
19.5  TRADUCTION
19.6  RELECTURE
20 perlref – Références et structures de données imbriquées en Perl          
20.1  DESCRIPTION
20.1.1  Créer des références
20.1.2  Utiliser des références
20.1.3  Références symboliques
20.1.4  Références pas-si-symboliques-que-ça
20.1.5  Pseudo-tables de hachage : utiliser un tableau comme table de hachage
20.1.6  Modèles de fonctions
20.2  AVERTISSEMENT
20.3  VOIR AUSSI
20.4  AUTEUR
20.5  VERSION FRANÇAISE
20.6  TRADUCTION
20.7  RELECTURE
21 perlform – Formats Perl                                                                                            
21.1  DESCRIPTION
21.1.1  Variables de formats
21.2  NOTES
21.2.1  Pied de page
21.2.2  Accéder aux formats de l’intérieur
21.3  MISE EN GARDE
21.4  VERSION FRANÇAISE
21.5  TRADUCTION
21.6  RELECTURE
22 perlboot – Tutoriel pour l’orienté objet à destination des débutants               
22.1  DESCRIPTION
22.1.1  Si nous pouvions parler aux animaux…
22.1.2  Présentation de l’appel de méthodes via l’opérateur flèche
22.1.3  Et pour tout un troupeau
22.1.4  Le paramètre implicite de l’appel de méthodes
22.1.5  Appel à une seconde méthode pour simplifier les choses
22.1.6  L’héritage
22.1.7  Quelques remarques au sujet de @ISA
22.1.8  Surcharge de méthodes
22.1.9  Effectuer la recherche à partir d’un point différent
22.1.10 Le SUPER moyen de faire des choses
22.1.11 Où en sommes-nous ?
22.1.12 Un cheval est un cheval bien sûr… Mais n’est-il que cela ?
22.1.13 Appel d’une méthode d’instance
22.1.14 Accès aux données d’instance
22.1.15 Comment fabriquer un cheval
22.1.16 Héritage de constructeur
22.1.17 Concevoir une méthode qui marche aussi bien avec des instances qu’avec des classes
22.1.18 Ajout de paramètres aux méthodes
22.1.19 Des instances plus intéressantes
22.1.20 Des chevaux de couleurs différentes
22.1.21 Résumé
22.2  VOIR AUSSI
22.3  COPYRIGHT
23 perltoot – Tutoriel orienté objet de Tom.                              
23.1  DESCRIPTION
23.2  Créer une classe
23.2.1  Représentation des objets
23.2.2  L’interface d’une classe
23.2.3  Constructeurs et méthodes d’objet
23.2.4  En prévision du futur: de meilleurs constructeurs
23.2.5  Destructeurs
23.2.6  Autres méthodes d’objets
23.3  Données de classe
23.3.1  Accès aux données de classe
23.3.2  Méthodes de déboggage
23.3.3  Destructeurs de classes
23.3.4  La documentation de l’interface
23.4  Agrégation
……….

♣ Extrait du cours

1.1    SYNOPSIS
1.2    DESCRIPTION
Perl est un langage optimisé pour extraire des informations de fichiers textes et imprimer des rapports basés sur ces informations. C’est aussi un bon langage pour de nombreuses taches d’administration système. Il est écrit dans le but d’être pratique (simple à utiliser, efficace, complet) plutôt que beau (petit, élégant, minimaliste).
Le Perl combine (du point de vue de l’auteur) les meilleures fonctionnalités de C, sed, awk et sh, de telle manière que les personnes familiarisées à ces langages ne devraient avoir aucune difficulté avec celui-ci. (Les historiens pourront noter quelques vestiges de csh, Pascal, et même de BASIC-PLUS). La syntaxe se rapproche presque totalement de celle du C. Contrairement à la plupart des utilitaires Unix, Perl ne limite pas arbitrairement la taille des données – si vous avez assez de mémoire, Perl peut remplir une chaine de caractères avec le contenu total d’un fichier. Il n’y a pas de niveau maximum à la récursivité. Et les tables utilisées par les tableaux de hachage (anciennement appellé « tableaux associatifs ») croissent dès que nécessaire afin de garantir un bon niveau de performance. Perl utilise des techniques sophistiquées de recherche de motif pour pouvoir traiter très rapidement de très grandes quantités de données. Bien qu’optimisé pour le traitement des fichiers textes, Perl peut aussi traiter des données binaires, et faire que des fichiers dbm soit vus commes des tableaux de hachage. Les scripts Perl ayant leurs setuid bits positionnés sont plus sûrs que des programmes C grâce à des mécanismes de suivi de flot de données qui permettent d’éviter de nombreux trous de securités particulièrement stupides.

…….

Documentation Perl