Mémoire Online: Activités antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles de Mentha piperita et Mentha pulegium

Extrait du mémoire Activités antimicrobienne et antioxydante

Introduction
Depuis leur découverte au début du XX ème siècle, les antibiotiques ont permis de grandes avancées en thérapeutique et contribué à l’essor de la médecine moderne. L’introduction et l’utilisation en clinique des premières classes d’antibiotiques ont considérablement réduit la mortalité imputable à des maladies autrefois incurables. L’efficacité de l’antibiotique dans le contrôle et la limitation de la dissémination des agents pathogènes a ainsi fait naître l’espoir de pouvoir éradiquer l’ensemble des maladies infectieuses. Malheureusement, l’émergence Activités antimicrobienne et antioxydantede bactéries résistantes aux antibiotiques a mis un terme à cette vague d’optimisme (Guinoiseau, 2010).
Le phénomène de résistance aux antibiotiques est général et concerne toutes les espèces bactériennes. La prolifération de ces bactéries résistantes a engendré une augmentation alarmante du taux d’infection avec les microorganismes pathogènes et est devenue donc une préoccupation majeure dans le domaine de la santé. À titre d’exemple Staphylococcus aureus principal agent impliqué dans les infections nosocomiales a acquis de nombreux mécanismes de résistance aux antibiotiques dès 1960 (Luma et al, 2011).
L’acquisition de ces multiples résistances a engendré une perte d’efficacité de l’antibiothérapie pour, finalement, conduire à une impasse thérapeutique.
Vue la propagation de ce phénomène de résistance, la découverte de nouveaux agents antibactériens est devenue plus qu’indispensable. Les pistes de recherche sont nombreuses mais l’exploitation des ressources naturelles semble plus prometteuse et en particulier celle des Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM), qui sont à l’origine de produits à forte valeur ajoutée, comme les huiles essentielles. Ces produits d’origine naturelle présentent une grande diversité de structures chimiques d’une grande importance aussi bien dans le domaine médicale que dans le domaine de l’industrie agroalimentaire notamment en ce qui concerne les propriétés antioxydantes, et c’est dans ce cadre que s’inscrit notre étude.
Dans notre étude nous mettrons la lumière sur la composition chimique, les activités :
antibactérienne, antifongique et antioxydante des huiles essentielles de deux plantes aromatiques et médicinales appartenant à la famille des lamiaceae : Mentha piperita et Mentha pulegium.
Les principaux objectifs de ce travail se résument dans les volets suivants :
* L’analyse de la composition chimique des huiles essentielles des plantes aromatiques étudiées : la menthe poivrée et la menthe pouliot ;
* L’évaluation de l’effet antibactérien et antifongique des huiles essentielles avec la méthode des disques et la détermination de leurs concentrations minimales inhibitrices, bactéricides ainsi que fongicides ;
* L’évaluation de l’activité antioxydante des huiles essentielles avec la méthode du radical DPPH.
I. Généralités sur les plantes aromatiques et médicinales (PAM)
I.1 Définition

Les plantes aromatiques sont des plantes produisant des aromates, autrement dit des composés parfumés. Plus spécifiquement, une plante aromatique est une plante qui contient suffisamment de molécules aromatiques dans un ou plusieurs de ses organes producteurs à savoir feuilles, fleurs, fruits, graines, écorce etc. Le terme médicinal, d’après la pharmacopée européenne, signifie que ces plantes sont médicaments d’origine végétale dont au moins une partie possède des propriétés médicamenteuses. Il est peu fréquent que la plante soit utilisée entière, le plus souvent, il s’agit d’une ou de plusieurs parties qui peuvent avoir chacune des utilisations différentes (Vercauteren, 2012).
I.2 Historique
Les plantes aromatiques et médicinales (PAM) ont des vertus médicinales considérables, en effet, 80% de la population mondiale a recours à la médecine traditionnelle pour satisfaire des besoins en soins de santé primaire selon les statistiques de 2003 de l’OMS (Bhar et Balouk, 2011).
L’histoire des plantes aromatiques et médicinales est associée à l’évolution des civilisations.
Dans toutes les régions du monde, l’histoire des peuples montre que ces plantes ont toujours occupée une place importante en médecine, dans la composition des parfums ainsi que dans les préparations culinaires.
Les Grecs furent les héritiers des connaissances médicinales de l’Egypte pharaonique et de la Mésopotamie. Grâce au père de la médecine Hippocrate, des bases d’une médecine scientifique dépourvue d’une pratique magico-religieuse ont été établies dès le 4 siècle avant J.C. Deux cent trente plantes médicinales sont décrites dans le corpus Hippocratique d’Hippocrate (Fleurentin, 2008).
……….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Activités antimicrobienne et antioxydante des huiles essentielles de Mentha piperita et Mentha pulegium (1015 Ko)  (Rapport PDF)
Activités antimicrobienne et antioxydante

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *