Cours gratuit: Présentation des compléments Activex

Sommaire: Présentation des compléments Activex

– Qu’est-ce que l’extensibilité ?
– Qu’est-ce qu’un complément ?
– Création d’un complément élémentaire

………..

Qu’est-ce que l’extensibilité ?
Le concept d’extensibilité désigne la capacité d’enrichir ou de développer les fonctionnalités de l’environnement de développement en y ajoutant quelque chose qui n’y existait pas encore. Il ne s’agit pas d’un concept nouveau. En effet, certains logiciels de développement de langage offrent la possibilité d’ajouter des fonctionnalités à leurs environnements utilisateur. Toutefois, ils vous laissent une marge de manœuvre qui peut être limitée et peuvent parfois s’avérer complexes ou difficiles à mettre en œuvre.Visual Basic 5.0 met à votre disposition un système modulaire à la fois simple et puissant qui vous permet de personnaliser son environnement par l’intermédiaire d’une interface de programmation désignée par le terme de « modèle objet d’extensibilité ». Il n’a d’autre finalité que de vous permettre d’entrer dans Visual Basic et d’y créer des extensions appelées « compléments ».
Qu’est-ce qu’un complément ?
Le modèle objet d’extensibilité de Visual Basic 5.0 facilite tout ce qui a trait au développement grâce à l’utilisation des compléments. En effet, les compléments sont des outils que vous créez, par programmation, à partir d’objets et de collections contenues dans le modèle d’extensibilité et qui vous permettent de personnaliser et d’enrichir l’environnement de Visual Basic. En un sens, les compléments « se greffent » sur l’environnement de développement intégré (IDE, Integrated Development Environment) de Visual Basic.
Création d’un complément élémentaire
La construction d’un complément consiste principalement à créer un module de classe qui gère, avec vos modules et vos feuilles de prise en charge, les événements propres aux compléments, ainsi que ceux que vous avez précisés. Sauf dans le cas où vous avez besoin d’exécuter plusieurs instances d’un complément dans le même environnement de développement intégré (IDE, Integrated Development Environment), toutes les procédures de classe doivent être déclarées Privées afin d’empêcher qu’une routine n’y fasse référence par inadvertance.
Une fois que le code du complément est entièrement créé, vous devez le compiler en tant que fichier ActiveX .dll ou .exe, car les compléments doivent être des composants ActiveX. Pour diverses raisons, il est généralement préférable de les compiler sous la forme de fichiers ActiveX .dll.
Explication
Cette procédure sert d’exemple pour illustrer l’utilisation des compléments, ainsi que le comportement d’un de leurs éléments essentiels : le module de classe. Reprenons chacune de ses étapes afin d’expliquer ce qui se passe et surtout pourquoi et comment on a procédé de cette façon.
– La procédure AddToINI n’a qu’une seule finalité, celle d’ajouter une entrée correspondant à votre nouveau complément dans le dossier Windows Vbaddin.ini. Pourquoi ? Pour que ce complément soit reconnu comme disponible par Visual Basic. Vous pouvez, pour ajouter cette entrée, utiliser n’importe quelle méthode, mais sachez que l’appel de la fonction API WritePrivateProfileString de Windows remplit très bien ce rôle.Cela nous amène à un point important : lorsque vous distribuez un complément auprès d’autres utilisateurs, il est indispensable, pour que ceux-ci puissent utiliser le complément, que cette fonction (ou toute autre méthode qui aura été choisie) soit exécutée soit par vous soit par eux, sur leurs machines, afin de mettre à jour le fichier Vbaddin.ini. Si cette opération n’est pas effectuée, Visual Basic ne saura pas que ce complément est disponible, et par conséquent ne fera pas apparaître son nom dans la liste du Gestionnaire de compléments.

………
Cours pdf

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *