Difficultés au niveau de l’environnement externe

Environnement juridique mal géré

L’environnement juridique concerne toute la législation, la réglementation, et aussi le droit coutumier qui régit un secteur d’activité donné. Le droit représente des normes sociales et la vie sociale dans l’entreprise. Ces normes présentées à travers les textes juridiques et pratiques professionnelles s’accordent nécessairement avec l’origine économique de la société. En effet, la loi interdit les sociétés qui ont pour activité principale de vendre des produits alcooliques, de faire une publicité qui incite la population à consommer ces boissons, puisque l’abus d’alcool nuit à la santé s’il est consommé sans modération.
Par suite, le droit de pouvoir vendre des boissons alcooliques (taxes professionnelles ) tiré par l’Etat est très élevé. Ceci favorise la minimisation des profits obtenus par la Compagnie, puisque si elle augmente toujours ses prix, les clients n’arrivent pas à consommer ses produits. L’augmentation du taux fiscal aussi genère un grand problème pour la Compagnie. Les matières premières étant en majorité importées ainsi que les matières consommables, la Compagnie souffre un problème sur la variation des droits et taxes d’importation et du transit.
En résumé, étant une entreprise agro alimentaire, qui produit et vend des boissons alcooliques à base de rhum, Vidzar souffre plusieurs problèmes juridiques : elle est régie par des règles strictes, par un taux fiscal multiple et élevé, elle ne peut pas faire de la publicité et toute sorte de mouvement qui incite la population à consommer de l’alcool, parce que l’abus d’alcool engendre des problèmes sociaux, et surtout des problèmes sanitaires.

Environnement institutionnel difficile à contrôler

A Madagascar, l’environnement institutionnel est caractérisé par les décisions prises par l’Etat. Actuellement, sur le plan monétaire, l’Etat décide de ne pas utiliser le franc malgache, il est basculé en Ar. On dicte en français le montant, mais l’unité c’est en Ar. Cette démonétisation en Ariary engendre des problèmes surtout pour les comptables, elle provoque de difficulté des opérations et enregistrements financiers. En effet, la décompte en Ariary possède de virgule, et il y a un calcul spécial pour les chiffres après virgule. Ce ci favorise le retard dans l’exécution des tâches. Par ailleurs, si les comptables ne font pas attention, il est possible qu’ils puissent commettre des erreurs, par conséquent, les résultats d’une activité donnée ne donnent pas des bonnes informations financières pour l’évaluation d’une activité donnée. Donc, il peut fausser les décisions prises par la société. Bref, le basculement en Ariary est un problème institutionnel majeur pour la Compagnie Vidzar, qui peut engendrer des erreurs pour les comptables.

Environnement international non maîtrisable

Comme évoqué plus haut, la majorité des matières premières et des matières consommables de la Vidzar sont importée à savoir le rhum haut degré, l’alcool potable, la bonification, des capsules et d’étiquettes ; Seuls le sucre et quelques étiquettes et collerettes sont locaux. En effet, la société souffre de problème majeur sur le plan international comme la crise qui persiste dans les pays pétroliers. Ceci provoque l’augmentation du prix des carburants dans le monde entier. Par conséquent, elle engendre aussi l’augmentation des frais de transport des matières premières et des matières consommables. D’où, les charges de la Compagnie augmentent de pus en plus alors qu’elle ne peut pas augmenter le prix de ses produits en fonction de l’augmentation de ses charges y afférentes. En effet, si elle augmente toujours ses prix, les clients n’arrivent pas à consommer ses produits. Or, malgré la persistance des crises internationales et la fluctuation des frais d’importation, Vidzar doit importer toujours des matières premières, puisque sans elles, la société ne peut fonctionner.
Bref, la crise internationale augmente les charges de la Compagnie, et par conséquent, diminue ses bénéfices obtenus lors d’une activité donnée.

Section 7.Lacunes au niveau du marché

Du point de vue général, le marché est le lieu de rencontre entre une offre et une demande de produit satisfaisant un besoin déterminé. Selon PHILIP KOTLER, « Le marché 1 est l’ensemble des personnes ou organisations qui achètent ou susceptible d’acheter un bien ou service ». Si l’on privilégie les acteurs intervenant sur un marché, celui ci correspondra à l’ensemble des agents économiques: Entreprises, institutions, individus. Un marché n’a d’existence que si les 4 éléments suivants sont réunis : un besoin clairement défini, une demande solvable liée à la satisfaction de ce besoin, une offre répondant d’une manière plus ou moins complète à ce besoin et un prix correspondant à la valeur d’échange observé du produit exprimé en unité monétaire.
En effet, on distingue deux catégories de marché : Primo, le marché réel ou actuel du produit qui correspond aux ventes relativement réalisées par l’ensemble de la profession ( l’entreprise + ses concurrents ) auprès de la clientèle acquise au produit. Secundo, le marché potentiel du produit qui correspond aux ventes pouvant être réalisé par l’ensemble de la profession auprès de la clientèle acquise augmentée de la clientèle encore non acquise, mais susceptible d’être intéressée par le produit proposé. Dans cette section, l’existence de dure concurrence pour Vidzar, et de la procédure de la vente non fiable seront traités dans deux sous-sections.

Existence de dure concurrence pour Vidzar

La concurrence exerce une influence directe sur l’activité de l’entreprise. Une étude approfondie doit être faite car elle est un des éléments qui constitue le marché. Cette étude consiste à connaître qui sont les offreurs des même produits que Vidzar, à déterminer quelle est sa place par rapport à eux, et en fin à savoir sa part de marché.
Pour Vidzar qui se spécialise dans la production et la commercialisation des boissons alcooliques, l’identification de ses concurrents sur le marché local et étranger ne s’avère pas être difficile. Nombreuses sont les anciennes et les nouvelles entreprises qui essaient en fait de percer cette activité difficilement maîtrisée, mais qui reste quand même profitable. Toutefois, la connaissance à fond de ses concurrents permet à l’entreprise concernée de comprendre leur stratégie, leur orientation marketing et leur objectif. Ainsi, l’intensité et la forme de la lutte concurrentielle entre rivaux directs ou indirects dans un produit marché varient selon la nature de la situation concurrentielle observée.

Les concurrents directs de la Compagnie

Les entreprises considérées comme concurrents directs sont celles qui vendent des produits semblables et dans la même zone de prix. Les concurrents directs sont des entreprises les plus menaçantes car la nature des clients consommateurs des boissons alcooliques est très volatile. Donc, il est facile pour les adversaires de profiter d’une erreur commise par la Compagnie Vidzar, et cela à tout moment. L’analyse des concurrents a pour but d’identifier la nature et le degré de réussite des changements stratégiques. Selon toute vraisemblance, chaque entreprise pourrait entreprendre les réactions probables de chaque concurrent face aux mouvements stratégiques des autres firmes, et leurs réactions probables face à l’ensemble des transformations plus générale de l’environnement qui pourrait survenir.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *