Les relations entre les changements spatiaux, le cadre de vie et le développement de la ville de la Pékin 

Les relations entre les changements spatiaux, le cadre de vie et le développement de la ville de la Pékin 

Définition de la problématique 

Problème général: Au début, nous avons analysé le contexte, la théorie, et la relation entre le contexte et la théorie, nous avons proposé le problème général : « Mesurer les effets induits par les équipements et les constructions dans une perspective du développement durable». Ensuite, nous avons approfondi le problème général dans différents problèmes spécifiques car nous ne pouvons pas travailler avec une problématique trop générale. Nous avons analysé la tendance que notre ville développe. Au début, la ville de Pékin n’avait qu’un centre-ville à l’intérieur du deuxième périphérique. Avec le développement et la croissance avant et pendant les J.O., de nombreux nouveaux petits pôles ont été crées entre le deuxième périphérique et le troisième, le quatrième… donc nous avons abouti notre première problématique spécifique : une recherche sur la création de nouveaux pôles à Pékin. De plus, comme nous avons conclu dans la structure de notre recherche, nous avons trouvé deux types de quartiers inclus dans le projet des J.O., d’un côté il s’agit d’un renouvellement de la ville, de l’autre côté il s’agit d’une extension urbaine, donc notre deuxième problème spécifique est de mesurer les influences des changements spatiaux sur les deux types de quartiers à Pékin. A cause du regroupement des équipements et la création des nouveaux centres, les comportements des habitants, tels que leurs activités sportives, leurs loisirs, etc., ont changés. Par exemple, avant la mise en œuvre du projet, ils avaient besoin de faire du sport en ville. S’ils habitaient dans une zone de banlieue, ils étaient obligés de faire le déplacement pendant une heure, deux heures ou plus. Maintenant, après les projets de J.O., il y a des nouveaux équipements qui ont été construit dans les centres des différents districts de Pékin : les habitants n’ont plus besoin de faire un déplacement pour les loisirs. Donc la dernière problématique est de mesurer comment les changements spatiaux diminuent le périmètre du bassin de vie des habitants et comment ils améliorent le cadre de vie. Par conséquence, nous faisons un résumé des problèmes spécifiques • Chercher dans quelle(s) direction(s) créer de nouveaux centres ? • Mesurer les influences des changements spatiaux sur les deux types de quartiers à Pékin. • Mesurer comment les changements spatiaux diminuent le périmètre du bassin de vie des habitants et comment ils améliorent le cadre de vie. Enfin, nous sommes arrivé à poser nos hypothèses :  Est-ce que les habitants profitent bien des regroupements des installations et des équipements publics nouveaux et rénovés, et est-ce que le cadre de vie des habitants est amélioré?  Est-ce que le nouveau réseau de transport en commun réduit les temps de trajets des habitants? Comment les nouveaux réseaux de métros influencent la création de nouveaux centres ? 

Démarche adoptée et grille de lecture

 Nous avons rédigé une série de questionnaires composés de trois partis afin de mettre d’obtenir des résultats pour répondre à nos hypothèses, nous avons élargi un peu les dimensions de nos questions pour s’assurer de bien répondre à nos hypothèses. Nous avons posé le plus de questions possibles au début pour prendre en compte les évolutions possibles de notre problématique et éviter de ne plus avoir assez d’informations pour nos problématiques. Avec le développement de nos hypothèses, nous avons modifié les questions posées dans nos questionnaires en supprimant quelques questions inutiles. Notre questionnaire est divisé en trois parties:  Les installations de l’espace public, ainsi que l’utilisation des équipements publics,  La qualité de la population et le cadre de vie, le transport,  L’expansion urbaine et la migration. 

Lire sur cLicours.com :  Cours complet initiation à la gestion des entreprises

Finalité du projet de recherche 

Dans la dimension sociale, grâce aux J.O., toutes les activités de la ville ne sont plus concentrées uniquement dans le centre-ville mais ils sont répartis dans plusieurs gros centres permettant une meilleure accessibilité des services. Ces nouveaux centres pourront devenir des bassins d’emplois. Dans la dimension spatiale, la répartition de différents genres de bâtiment devient plus rationnelle après le regroupement du tissu urbain en différentes zones. De plus, les nouvelles ceintures vertes urbaines comprenant un parc forestier olympique de 580 hectares sont mises en place. Dans la dimension du transport, 5 lignes de métro ont été ajoutées aux 2 existantes, et un nouvel est en construction. En conséquence, la situation du transport de personnes s’est considérablement améliorée. Nous avons concentré nos hypothèses sur les questions de mise en pratique des nouvelles constructions (équipements sportives, logements, centre des activités et le métro) par les habitants et si le cadre de vie est bien amélioré. La finalité de notre recherche tient compte des mesures sur l’utilisation de ces nouvelles constructions (les résultats sont obtenus à partir des réponses à nos questionnaires). Enfin, avec les résultats de notre enquête, nous allons faire des propositions afin de proposer un développement plus durable de la ville dans le futur. 

Justification du choix de type de quartier

Trois types de quartiers regroupés en deux catégories  

Les maîtres d’ouvrages ont intégré les constructions rénovées et les constructions d’extension urbaine car il est plus coûteux de démolir pour reconstruire, que de construire sur des parcelles libres. L’échantillon de quartiers que nous avons choisis pour analyser les changements spatiaux représentent le mode de croissance continue parce que dans le deuxième cas : croissance discontinue, les maîtres d’ouvrages doivent réaliser les liaisons entre les deux partis pour accéder aux services et équipements qui ne se trouvent que dans la zone centrale. Il est préférable que les aménageurs évitent de se baser sur une croissance discontinue. D’autre part, une mixité sociale sera plus facile à réaliser avec le mode de croissance continue. 

Le Parc des J.O. 

Tout d’abord, nous avons commercé notre analyse avec un exemple de construction basée sur le principe du renouvellement urbain. Après avoir analysé la base de données concernant notre projet, nous avons choisi un site : Parc des J.O. qui est le site plus représentatif pour notre objectif à étudier. Comme le montre la carte suivante, nous avons défini une limite circulaire dont le centre est le Stade national (Nid d’oiseaux) et le rayon est 5km. C’est le type A dans nos recherche.  Avant la planification du projet J.O, la stratégie qui dirige le développement urbain souligne que notre construction doit commencer à partir du nord de Pékin, car au nord de Pékin il y a plein d’espaces libres, les maîtres d’ouvrages ont choisi ce site pour le Parc J.O en évitant de démolir de nombreuses opérations afin d’économiser le budget du projet. C’est-à-dire que le projet du Parc J.O était construit dans un terrain presque tout vide. Avec un tel projet de renouvellement urbain, la ville de Pékin a progressé considérablement.

Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.