Mémoire Online: Etude comparative du statut minéral (macro- éléments) des brebis (effet altitude et saison)

Etude comparative du statut minéralEtude comparative du statut minéral

♣ Sommaire

Liste des Abréviations
Liste des tableaux
Liste des Figures
Introduction
ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE
Chapitre I : L’élevage ovin en Algérie
I.1. Aperçu de l’élevage ovin en Algérie
I.2. Effectif et localisation de l’élevage ovin en Algérie
I.3. Importance de l’élevage ovin en Algérie
I.4. Principaux systèmes d’élevage ovin
I.4.1. Système extensif
I.4.1.1. Le système pastoral
I.4.1.2. Le système agropastoral
I.4.2. Système semi-extensif
I.4.3. Système intensif
I.5. Description et caractéristiques de la race Ouled Djellal
I.6. Contraintes majeurs de l’élevage ovin en Algérie
Chapitre II : Alimentation des brebis
II.1. Généralités
II.2. Le rationnement
II.3. Besoins alimentaires des brebis et recommandations
II.3.1. Brebis tarie, ou mise à la lutte
II.3.2. Brebis en gestation
II.3.3. Brebis en lactation
II.4. Importance d’une bonne alimentation
Chapitre III : Métabolisme des éléments minéraux
III.1. Généralités
III.2. Etude des éléments minéraux majeurs
III.2.1. Calcium et Phosphore
III.2.1.1. Calcium
III.2.1.1. 1. Métabolisme du Calcium
III.2.1.1.1.1. Absorption
III.2.1.1.1.2. Excrétion
III.2.1.1.1.3. Répartition
III.2.1.1.1.4. Rôles physiologiques
III.2.1.2. Phosphore
III.2.1.2.1. Métabolisme du Phosphore
III.2.1.2.1.1. Absorption
III.2.1.2.1.2. Excrétion
III.2.1.2.1.3. Répartition
III.2.1.2.1.4. Rôles physiologiques
III.2.1.3. Homéostasie Phosphocalcique
III.2.2. Magnésium
III.2.2.1. Métabolisme du Magnésium
III.2.2.1.1. Absorption
III.2.2.1.2. Excrétion
III.2.2.1.3. Répartition
III.2.2.1.4. Rôles physiologiques
III.2.3. Le Potassium, le Sodium et le Chlore
III.2.3.1. Métabolisme
III.2.3.1.1. Absorption
III.2.3.1.1.1. Potassium
III.2.3.1.1.2. Sodium et Chlore
III.2.3.1.2. Excrétion
III.2.3.1.2.1. Potassium
III.2.3.1.2.2. Sodium et Chlore
III.2.3.1.3. Répartition
III.2.3.1.3.1. Potassium
III.2.3.1.3.2. Sodium et Chlore
III.2.3.1.4. Rôles Physiologiques
III.2.3.1.4.1. Potassium
III.2.3.1.4.2. Sodium et Chlore
III.3. Etude des oligo-éléments
III.3.1. Le Fer
III.3.1.1. Métabolisme de Fer
III.3.1.1.1. Absorption
III.3.1.1.2. Excrétion
III.3.1.1.3. Stockage de Fer
III.3.1.1.4. Répartition
III.3.1.1.5. Rôles Physiologiques
ETUDE EXPERIMENTALE
Chapitre I : Matériels et Méthodes
I.1. Monographie de la région
I.1.1. Situation géographique et localisation
I.1.2. Caractéristiques climatiques
I.1.2.1. Température
I.1.2.2. Pluviométrie
I.1.2.3. Les vents
I.1.2.4. Ressources hydriques
I.1.3. Agriculture et production animale
I.1.3.1. Agriculture
I.1.3.2. Production animale
I.2. Matériels et méthodes
I.2.1. Matériels
I.2.1.1. Animaux
I.2.1.2. Alimentation et abreuvement
I.2.2. Méthodes
I.2.2.1. Prélèvement sanguins
I.2.2.2. Méthodes de dosage des minéraux plasmatiques
I.2.2.2.1. Calcium
I.2.2.2.2. Phosphore
I.2.2.2.3. Magnésium
I.2.2.2.4. Potassium
I.2.2.2.5. Sodium
I.2.2.2.6. Chlore
I.2.2.2.7. Fer
I.2.3. Analyses statistiques
Chapitre II: Résultats et discussions
II.1. Les paramètres plasmatiques du métabolisme minéral
II.1.1. Les macroéléments
II.1.1.1. Calcium
II.1.1.1.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.1.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.1.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.1.2. Influence de la saison
II.1.1.2. Phosphore
II.1.1.2.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.2.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.2.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.2.2. Influence de la saison
II.1.1.3. Magnésium
II.1.1.3.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.3.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.3.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.3.2. Influence de la saison
II.1.1.4. Sodium
II.1.1.4.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.4.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.4.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.4.2. Influence de la saison
II.1.1.5. Potassium
II.1.1.5.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.5.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.5.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.5.2. Influence de la saison
II.1.1.6. Chlore
II.1.1.6.1. Influence du stade physiologique
II.1.1.6.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.1.6.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.1.6.2. Influence de la saison
II.1.2. Les oligo-éléments
II.1.2.1. Le Fer
II.1.2.1.1. Influence du stade physiologique
II.1.2.1.1.1. Au niveau de la montagne
II.1.2.1.1.2. Au niveau de la plaine
II.1.2.1.2. Influence de la saison
Conclusion
Références bibliographiques

Lire aussi  Mémoire Online: Préparation and characterization of transition métal silicides (-FeSi II)

♣ Extrait du mémoire

Chapitre I L’élevage Ovin en Algérie
I.1. Aperçu de l’élevage ovin en Algérie
En Algérie, l’élevage ovin constitue une véritable richesse nationale pouvant être appréciée à travers son effectif élevé par apport aux autres spéculations animales et particulièrement par la multitude de races présentes, ce qui constitue un avantage et une garantie sûre pour le pays (Dekhili, 2010). Les populations ovines locales sont constamment soumises à l’adversité du milieu (rigueur du climat, contraintes alimentaires) et se caractérisent par une rusticité remarquable mais elles présentent des résultats de production hétérogènes et des caractéristiques morphologiques diverses qui semblent avoir une origine génétique différente (Benyoucef et al., 2000).

Etude comparative du statut minéral
Selon Chellig (1992), Le cheptel ovin, premier fournisseur en Algérie de viande rouge, est dominé par 3 races principales bien adaptées aux conditions du milieu :
– La race arabe blanche Ouled Djellal, la plus importante, environ 58% du cheptel national, adaptée au milieu steppique, présente des qualités exceptionnelles pour la production de viande et de laine ;
– La race Rumbi, des djebels de l’Atlas Saharien, à tête et membres fauves, représente environ 12% du cheptel ;
– La race rouge Béni Ighil (dite Hamra en rappel de sa couleur) des Hauts plateaux de l’Ouest, 21% du cheptel, race berbère très résistante au froid, autochtone d’Afrique du Nord.
Quatre races secondaires ovines existent également en Algérie (Nedjraoui, 2003) :
– La race Berbère à laine Zoulai de l’Atlas Tellien adaptée aux parcours montagnard ;
– La race Dmen, saharienne de l’Erg Occidental très intéressante par sa prolificité élevée ;
– La race Barbarine, saharienne de l’Erg Oriental ;
– La race Targuia-Sidaou, sans laine, race peul, élevée par les touaregs du Sahara Central.
Quelques variétés plus rares sont également mentionnées telles que la Taadmit issue d’un croisement entre Ouled Djellal et les béliers Mérinos, aussi on trouve quelques troupeaux isolés du type Mérinos correspondent à des tentatives d’intensification de la production ovine (Deghnouche, 2011). Il existe une forte concurrence entre les différentes populations locales, en rapport avec les transformations des systèmes de production et les bouleversements socio-économiques qui ont affecté l’Algérie durant les quatre dernières décades. On note une forte progression des effectifs et des produits de croisement de la population Ouled Djellal avec les autres types de population non seulement en Algérie mais également au Maroc et en Tunisie (CN AnGR, 2003).

Lire aussi  Mémoire Online: Analyse statistique multidimensionnelle sur l’évolution du cancer du sein

Etude comparative du statut minéral
I.2. Effectif et localisation de l’élevage ovin en Algérie
L’espèce ovine, la plus importante en effectif, représente la plus grande ressource animale du pays. Il est difficile de connaître avec précision l’effectif exact du cheptel ovin national, le système de son exploitation principalement nomade et traditionnel ne le permet pas
(Khiati, 2013). Selon les statistiques du Ministère de L’Agriculture l’effectif ovin a été estimé à environ 22,868 millions de têtes en 2010.

…………

Etude comparative du statut minéral

Mémoire PFE, Télécharger Mémoire, Download Mémoire PDF, Mémoire Online, Etude comparative du statut minéral

[wpdm_package id=54313]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *