Mémoire Online: Externalisation des connaissances tacites en connaissances explicites (Cas Diagnostic Industriel)

♣ Sommaire

Introduction générale
Chapitre 1 : La gestion des connaissances dans l’entreprise
1.1. Introduction
1.2. Définition de la connaissance
1.3. Distinction entre donnée, information et connaissance
1.3.1. Les donnée
1.3.2. Les informations
1.3.3. Les connaissances
1.4. Définition la Gestion des Connaissances
1.5. Les type de connaissances
1.5.1. Les connaissances statiques
1.5.2. Les connaissances dynamiques
1.6. La nature de la Connaissance
1.6.1. La connaissance explicite
1.6.2. La connaissance tacite
1.7. La Compétence, Le savoir et le savoir-faire de l‟entreprise
1.7.1. La Compétence
1.7.1.1. Les compétences individuelles
1.7.1.2. Les compétences collectives
1.7.1.3. Les compétences organisationnelles
1.7.2. Le savoir de l‟entreprise
1.7.3. Le savoir-faire
1.7.3.1. Le savoir-faire opérationnel stabilisé
1.7.3.2. Le savoir-faire opérationnel proactif
1.8. Modèle de Création de Connaissance selon Nonaka et Takeuchi
1.8.1. Socialisation (connaissance tacite vers connaissance tacite)
1.8.2. Externalisation (connaissance tacite vers connaissance codifiée)
1.8.3. Internalisation (connaissance codifiée vers connaissance tacite)
1.8.4. Combinaison (connaissance codifiée vers connaissance codifiée)
1.9. Rendre explicite la connaissance tacite ; trois caractéristiques clés de la création de la connaissance
1.9.1. La métaphore et l‟analogie
1.9.2. De la connaissance personnelle à la connaissance organisationnelle
1.9.3. Ambiguïté et redondance
1.10. Méthodes et outils de capitalisation de connaissances
1.10.1. La méthode MOKA
1.10.2. La méthode MCSC
1.10.3. La méthode SAGACE
1.10.4. La méthode CommonKADS
1.10.5. La méthode KOD
1.10.6. La méthode REX
1.10.7. La méthode MASK
1.10.8. La méthode CYGMA
1.10. Conclusion
Chapitre 2 : Diagnostic Industriel
2.1. Introduction
2.2. Concept de base et définitions
2.2.1. Faute
2.2.2. Dégradation
2.2.3. Défaillance
2.2.4. Panne
2.2.5. Indicateur
2.2.6. Symptôme
2.2.7. Définition de Diagnostic
2.3. Les différentes étapes techniques du diagnostic industriel
2.4. Les différentes méthodes du diagnostic
2.4.1. Méthode basée sur la connaissance
2.4.1.1. La méthode ADD (Arbre De Défaillance)
2.4.1.2 La méthode AMDEC
2.4.1.3. Les systèmes à base de règles
2.4.2. Méthode basée sur le traitement de données
A. Le diagnostic par reconnaissance de formes
2.4.3. Méthode à base de modèles
2.5. Conclusion
Chapitre 3 : Description de la méthodologie CommonKADS
3.1. Introduction
3.2. La méthode KADS
3.3. La méthode CommonKADS
3.4. La modélisation à l‟aide de CommonKADS
3.4.1 La modélisation du contexte
3.4.1.1. Le modèle de l‟organisation
3.4.1.2. Le modèle de tâches
3.4.1.3 Le modèle d‟agents
3.4.2 Le modèle de connaissances
A. La connaissance du domaine
A.1. Le schéma du domaine
A.1.1. Les Concepts
A.1.2 Les relations
A.1.3 Les types-de-règle
A.2. La base de connaissance
B. La connaissance d‟inférence
C. La connaissance de tâche
3.4.3. Directives pour construire le modèle de connaissances
3.4.4 Le modèle de communications
3.4.5 Le modèle de conception
3.5. Notion UML en Commonkads
3.6. Conclusion
Chapitre 4 : Application de la méthodologie commonKADS à la centrale thermique de Jijel
4.1. Introduction
4.2. Le Domaine d‟Application
4.2.1. Les équipements de la centrale
4.3. Modèle d‟Organisation
4.3.1. Identification dans l‟organisation des problèmes et des opportunités orientées vers une solution de connaissances
4.3.2. MO-II: Les aspects organisationnels ayant un impact ou pouvant être affectés par la solution de connaissances
4.3.3. Modèle de l‟organisation-3 (MO-3)
4.3.4. Modèle de l‟organisation-4 (MO-4)
4.4. Modèle de Tâche-1 (MT-1)
4.5. Modèle de Tâche-2 (MT-2)
4.6. Le Modèle d‟Agent
4.7. Modèle de l‟Organisation-Tâche-Agent OTA-1
4.8. Modèle de connaissances
4.8.1. Connaissance du domaine
4.8.2. Connaissance de la tâche
4.8.3. Connaissance d‟Inférence
4.9. Le modèle de communication
4.10. Conclusion
Chapitre 5 : l’implémentation du modèle d’expertise de commonKADS par G2
5.1. Introduction
5.2. Le langage CML2
5.3. Présentation du G2
5.3.1. Le langage spécifique du G2
5.4. La Connaissance du domaine
5.4.1. Schéma de domaine
5.4.1.1. Les concepts (classes)
5.4.1.2. Les attributs (pour les concepts)
5.4.1.3. Les type des valeurs
5.4.1.4. Les relations entre concepts
5.5. La connaissance d‟inférence
5.6. Implémentation de modèle de connaissance par G2
5.6.1. La connaissance du domaine
5.6.2. Les variables
5.7. Les messages d‟alarme du système de graissage
5.8. Les règles utilisées pour vérifier l‟arme
5.9. Les procédures
5.10. Les résultats de l‟inférence Identifiée
5.11. Conclusion
Conclusion générale
Références Bibliographiques
Annexe A

♣ Extrait du mémoire

Chapitre 1 : La gestion des Connaissances dans l’entreprise
1.1. Introduction
Les métiers de l’entreprise ont toujours été liés à la maîtrise d’un savoir-faire. Or dans le contexte économique actuel, la valorisation de cette connaissance assure la compétitivité de l’entreprise.
La gestion de la connaissance est un facteur intéressant dans l‟entreprise, la gestion des connaissances devrait permettre pour les organisations de localiser et rendre visible les connaissances de l‟entreprise, être capable de les conserver, y accéder et les actualiser, savoir comment les diffuser et mieux les utiliser.
La connaissance est considérée comme un capital de plus en plus important dans les entreprises et les organisations, notamment dans le secteur des services des industries basées sur la connaissance. Cette connaissance, les expériences et le savoir faire des employés sont stockées et capitalisées afin de créer le capital intellectuel de l‟entreprise.
Ce chapitre introductif donne les définitions essentielles de la gestion des connaissances de l‟entreprise, ces définitions s‟intéressent à la notion de la connaissance dans l‟entreprise, la distinction entre la connaissance tacite et explicite, ainsi que l‟intérêt de la connaissance tacite dans l‟entreprise.
1.2. Définition de la connaissance
La connaissance se définie dans littérature et certain ouvrages de référence comme :
Définition 1 : Les connaissances dans l‟entreprise sont considéré comme « une ressource stratégique pour la productivité croissante ; un facteur de stabilité dans un environnement instable et dynamique et c’est un avantage concurrentiel décisif » [1].
Définition 2 : Selon le dictionnaire le ROBERT 1994 « ce qui est connu, est présent à l‟esprit ; ce que l‟on sait pour l‟avoir appris».
Définition 3 : Selon AFNOR 2002 « un ensemble de représentation, idées ou perceptions acquises par l‟étude ou par l‟expérience ».
Définition 4: selon I.Nonaka et H.Takeuchi 1995 « la connaissance est du savoir, du savoir faire, de l‟expérience, voire du savoire étre. La connaissance peut être tacite ou explicite».
………….

Mémoire PFE, Télécharger Mémoire, Download Mémoire PDF, Mémoire Online, Diagnostic Industriel

[wpdm_package id=41928]

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *