Rapport paludisme d’importation de l’enfant, impact de la prophylaxie antipaludéenne sur la présentation clinico-biologique

Télécharger mémoire online paludisme d’importation de l’enfant, impact de la prophylaxie antipaludéenne sur la présentation clinico-biologique (Etude rétrospective de 98 cas (2006-2013)), Rapport document PDF.

INTRODUCTION
PREMIERE PARTIE : PALUDISME D’IMPORTATION DE L’ENFANT
I- EPIDEMIOLOGIE DU PALUDISME D’IMPORTATION DE L’ENFANT EN FRANCE
I.1 Incidence
I.2 Population à risque
I.3 Zones de contamination
II- PHYSIOPATHOLOGIE et FORMES CLINIQUES DU PALUDISME DE L’ENFANT
II.1 Physiopathologie du paludisme
II.2 Espèces plasmodiales
II.3 Facteurs conditionnant l’expression du paludisme chez l’enfant
II.4 Accès simple
II.5 Accès grave
II.6 Diagnostic et retard diagnostique
III- PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DES ACCES PALUSTRES A P. FALCIPARUM
III.1 Accès simple
III.2 Accès grave
IV- MESURES ANTIVECTORIELLES
IV.1 La moustiquaire imprégnée d’insecticides
IV.2 La protection vestimentaire
IV.3 Les répulsifs cutanés
IV.4 Place du traitement de réserve
V- CHIMIOPROPHYLAXIE ANTIPALUDEENNE
V.1 Epidémiologie
V.2 Evolution des chimiosensibilités
V.3 Données utiles et nécessaires à la prescription
V.4 Recommandations actuelles
V.5 Cas particulier du nourrisson
V.6 Observance de la chimioprophylaxie
V.7 Réalités économiques
V.8 Bénéfices de la chimioprophylaxie antipaludéenne
DEUXIEME PARTIE : ETUDE RETROSPECTIVE
I- PATIENTS ET METHODE
II- RESULTATS
II.1 Epidémiologie
II.2 Evaluation de l’adéquation des prescriptions en regard des recommandations
II.3 Evaluation de l’observance thérapeutique
II.4 Etude comparative du tableau clinico-biologique initial selon le type de chimioprophylaxie : comparaison des groupes A (n=48), B (n=25) et C (n=25)
II.5 Etude comparative du tableau clinico-biologique initial entre le groupe A (n=48) et le sousgroupe D « prophylaxie adaptée à la zone  de résistance avec mauvaise observance » (n=21)
TROISIEME PARTIE : DISCUSSION
I- Adéquation des prescriptions en regard des recommandations sanitaires
II- Evaluation de l’observance du patient
III- Impact de la chimioprophylaxie antipaludéenne sur la présentation clinico-biologique initiale du paludisme d’importation de l’enfant
IV- Détermination des facteurs de non-observance ou de mauvaise observance de la chimioprophylaxie antipaludéenne chez l’enfant
V- Accès palustres survenant sous prophylaxie
VI- Quelles solutions pour réduire le nombre de paludisme d’importation chez l’enfant en France ?
VII- Limites de l’étude
CONCLUSION
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE
RESUME

Résumé sur pfe paludisme d’importation de l’enfant

PREMIERE PARTIE: PALUDISME D’IMPORTATION DE L’ENFANT
I – EPIDEMIOLOGIE DU PALUDISME D’IMPORTATION DE L’ENFANT
I.1 Incidence
D’après les données épidémiologiques du réseau sentinelle de surveillance Européen,  TropNetEurop [8], 3/4 des 10 000 à 12 000 cas annuels de paludisme importés au niveau européen concernent la France, l’Allemagne, l’Italie et la Grande Bretagne.
En France, le paludisme d’importation relève d’une surveillance épidémiologique continue grâce à un système de déclaration volontaire au Centre national de référence du paludisme (CNR paludisme). L’incidence du paludisme d’importation est en diminution depuis 2000. Le nombre de cas estimés est ainsi passé de 8056 en 2000 à 3514 en 2012. Mais depuis 2007, l’incidence est globalement stable (Figure 1) [4]. Les hypothèses avancées à cette diminution d’incidence sont la diminution de l’intensité de la transmission du paludisme dans les pays endémiques au paludisme ; une diminution du nombre de voyageurs vers certaines destinations africaines du fait des différents conflits politiques régnant dans ces régions ; une plus grande efficacité des chimioprophylaxies ou une augmentation de l’usage de la prophylaxie antipaludéenne [10]. Cependant, cette dernière hypothèse a été infirmée par un certain nombre d’études.
En 2012, 14.8% des cas de paludisme importés en France concernaient des enfants de moins de 15 ans. Toutes les tranches d’âge étaient représentées ; la proportion des nourrissons (< 2 ans) dans la population totale était alors de 1,3% [4].
La plupart des cas de paludisme importés chez les enfants en France sont observés dans trois zones géographiques où les populations immigrantes sont établies : Île-de-France, Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur. En 2012, l’Île-de-France regroupait 55.7% des cas déclarés de paludisme d’importation.
L’incidence saisonnière du paludisme d’importation pédiatrique montre un pic distinct l’été et un petit pic entre décembre et janvier, coïncidant avec les périodes de vacances scolaires.
………….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Rapport PDF paludisme d’importation de l’enfant (1,19 Mo)  (Rapport PDF)
Rapport paludisme d’importation de l’enfant

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *