Télecharger cours: Introduction à la Plateforme J2EE

Sommaire: Introduction à la Plateforme J2EE

 Partie 1 : Survol de la plateforme J2EE
 Partie 2 : Servlets
 Partie 3 : Java Server Pages (JSP)
 Partie 4 : Accès aux bases de données avec JDBC
 Partie 5 : Entreprise Java Beans (EJB)
 Partie 6 (optionnelle): Exposés
 Le framework Struts
 Hibernate
 JSF

Extrait du cours plateforme J2EE

Introduction

Pourquoi utiliser une plateforme ?
Une plateforme est une base générique qui fournit un ensemble de fonctionnalités utiles pour une majorité d’applications. Une plateforme se construit sur la base d’un ensemble de besoins génériques partagés entre plusieurs applications.
Il peut exister plusieurs types de plateformes. De la plus générique à la plus spécifique (optimisée pour un type de métier précis par exemple). Bon nombre de grandes entreprises ont déjà développé des plateformes tels que : IBM (WebSphere), SAP …

Qu’est ce que J2EE ?
J2EE (Java 2 Enterprise Edition) est une norme proposée par la société Sun, portée par un consortium de sociétés internationales, visant à définir un standard de développement d’applications d’entreprises multi-niveaux, basées sur des composants.
On parle généralement de «plate-forme J2EE» pour désigner l’ensemble constitué des services (API) offerts et de l’infrastructure d’exécution. J2EE comprend notamment :

• Les spécifications du serveur d’application, c’est-à-dire de l’environnement d’exécution : J2EE définit finement les rôles et les interfaces pour les applications ainsi que l’environnement dans lequel elles seront exécutées. Ces recommandations permettent ainsi à des entreprises tierces de développer des serveurs d’application conformes aux spécifications ainsi définies, sans avoir à redévelopper les principaux services.

Les acteurs d’une application J2EE
La réalisation d’une application basée sur l’architecture J2EE fait appel à différents types de compétences que l’on trouve rarement chez une même personne car cela va de la conception jusqu’à la supervision de l’application en passant par le développement et le déploiement. Afin de pouvoir maîtriser ce processus J2EE adopte l’approche des partages des responsabilités.
Plus spécifiquement pour les EJB, cette approche définit plusieurs niveaux de responsabilité :
• Le fournisseur des EJB : c’est l’acteur qui fournit des composants métiers réutilisables soit par l’achat à un fournisseur de composants, soit par développement interne ;
• L’assembleur d’applications : l’acteur qui est capable de construire une application à partir d’EJB existants ;
• Le déployeur : l’acteur qui récupère l’application et s’occupe de son déploiement dans un serveur d’applications ;
• L’administrateur : l’acteur qui contrôle le fonctionnement du serveur d’application et assure la supervision des applications .

J2EE en détail

Architecture du JDK J2EE
J2EE décrit l’architecture d’un standard pour les serveurs d’application. Nous allons étudier plus précisément les composants, les dépendances et les protocoles utilisés.
Schéma des relations entre composants et « tiers » dans l’architecture J2EE :

Les différents rectangles définissent les conteneurs (de l’environnement d’exécution J2EE) qui fournissent les services pour les différents composants (représenter par les rectangles dans les rectangles). L’ensemble des composants sera expliqué dans le chapitre suivant.

Les différents outils de « bas niveau »

Nous venons de voir (très succinctement) l’architecture globale de la plateforme J2EE. Nous allons maintenant présenter les différents outils.
Il existe 3 grands types d’outils :
• Composants
• Services d’infrastructures
• Services de communications

Composants
On distingue, en général, 2 catégories de composants :
• Web
• Métiers
Web
Il s’agit de la partie présentation (interface de l’utilisateur et les traitements).
a. JSP
Les JSP (Java Server Page) sont les pages servant à générer l’ensemble du code HTML de l’interface utilisateur. On y intègre aussi bien du code HTML que des scriplet Java (code java) ou encore des balises personnalisées (tag-lib).
Cette technologie est donc dédiée à la génération de HTML et non au traitement de la requête de l’utilisateur. On l’appelle généralement : Vue.
b. Servlet
Une Servlet est une classe Java qui permet de traiter une requête venant d’un client. Cette technologie doit s’occuper de traiter les données envoyées par l’utilisateur et choisir la Vue à retourner à celui-ci.
On appelle cette partie : Contrôleur. En général, la classe Java ne doit quasiment pas générer de code HTML (sauf dans certains cas précis).
Métier – EJB (Entreprise JavaBean)
Il s’agit de composants spécifiques chargés des traitements des données propres à un secteur d’activité (on parle de logique métier ou de logique applicative) et de l’interfaçage avec les bases de données.
On parle de la partie : Modèle.
Services d’infrastructures
JDBC – Java Database Connectivity
C’est une API d’accès aux bases de données.
JNDI
C’une API d’accès aux services de nommage et aux annuaires d’entreprises tels que DNS, NIS, LDAP, etc.

……….
Cours pdf

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *