Choix techniques d’implémentation et architecture de la solution

Choix techniques d’implémentation et architecture de la solution

Dans ce paragraphe nous présentons nos choix techniques ainsi que l’architecture de la solution. 

Les choix techniques

Pour mettre en œuvre la solution d’accès aux ressources, nous avons fait appel à des technologies libres du webmapping. Ces outils couplés entre eux nous offrent un certain nombre de fonctionnalités capables de répondre à nos attentes. Quatre éléments nous ont servi à construire notre solution, à savoir : le serveur web Wamp Apache, le serveur cartographique GeoServer, le client cartographique OpenLayers, et enfin le système de base de données MySQL

. Examinons-les.  WampServer Pour configurer notre server web nous nous sommes servi de WampServer. Ce dernier est une plateforme libre qui permet de développer des applications Web dynamiques à l’aide du serveur Apache2. Il intègre le langage de scripts PHP et le système de base de données MySQL. Grâce à PHPMyAdmin, Wampserver offre la possibilité de gérer plus facilement les bases de données.

GeoServer

La diffusion des données géographiques sur Internet respecte des formats et des protocoles définis par l’OGC (Open Geospatial Consortium). Pour atteindre cet objectif, nous avons eu besoin de services permettant la visualisation et l’interrogation des données géographiques à savoir le Web Map Service (WMS) et le Web Feature Service (WFS). Soulignons que deux serveurs font autorité de nos jours dans ce domaine. Il s’agit de MapServer et Geoserver. Notre choix s’est porté sur GeoServer pour une raison simple. Mapserver exige un grand effort de développement et en plus son installation et sa configuration sont laborieuses.

LIRE AUSSI :  Analyse des couples photographiques

Ce sont autant de raisons qui nous ont amenés à choisir GeoServer. Ce dernier a en outre l’avantage de supporter les standards de l’OGC que sont : WMS (Web Map Service), WFS (Web Feature Service) et WCS (Web Coverage Service). Nous n’avons donc plus besoin de les configurer à nouveau. Par ailleurs, Géoserver permet d’utiliser des bibliothèques préconçues comme GeoTools ou GeoAPI. Enfin, il possède déjà une interface qui permet de construire facilement des fichiers standardisés. Ces fichiers peuvent, en cas de besoin, être partagés par différents types de clients comme OpenLayers ou uDig.

OpenLayers

OpenLayers est un logiciel libre constitué d’une bibliothèque de fonctions JavaScript. Il est basé sur la technologie AJAX et permet la mise en place d’applications cartographiques. OpenLayers offre la possibilité d’afficher des fonds cartographiques tuilés ainsi que des marqueurs provenant d’une grande variété de sources de données. Aussi, il permet d’interopérer avec de nombreux standards OGC et formats de données normalisés.

Pour que l’ergonomie de notre application soit la meilleure possible, nous avions couplé OpenLayers avec les bibliothèques JavaScript ExtJS et GeoExt. En ce qui concerne ExtJS, elle intègre des nombreux composants de qualité qui permettent de concevoir des formulaires avancés, des menus et barres d’outils, des panels et boîtes de dialogues, la gestion d’onglets ou encore la création de graphiques. GeoExt quant à lui est chargé de jouer le lien entre OpenLayers et ExtJS.

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *