Comptabilité analytique d’exploitation des hôpitaux universitaires de Genève

COMPTABILITE ANALYTIQUE D’EXPLOITATION DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE GENEVE

Principe de base de la CAE-HUG

D’une manière globale, la CAE consiste à faire converger l’ensemble des activités et des charges, depuis leur lieu de consommation initial jusqu’aux unités finales d’imputation, de façon à obtenir des coûts complets. Cette démarche doit suivre le plus fidèlement possible l’enchaînement réel des processus de production. Les charges proviennent initialement de la Comptabilité générale. A titre d’exemple, les lieux de consommation initiaux comprennent les services médicaux, les unités des soins, les laboratoires, la cuisine ou le service technique. Les unités finales d’imputation sont elles par exemple représentés par « l’hospitalisation en classe commune », « l’hospitalisation en classe privée », « l’ambulatoire », « la recherche » ou « l’enseignement ». L’activité de ces unités finales d’imputation est destinée au marché externe de l’hôpital. Les unités qui concernent les patients hospitalisés ou ambulatoires peuvent être détaillées par AP-DRG, pathologie, assureurs, provenance des patients, etc., constituant ainsi le « Coût Par Patient (CPP) ».Les recettes sont associées directement à ces unités finales d’imputations. En résumé, la CAE traite les charges et les produits de la comptabilité générale afin de déterminer les coûts, les marges et les résultats par centres d’imputations finaux. Chaque franc de la comptabilité générale se retrouve dans les charges de la CAE (Charges incorporées et supplétives cf. section 5)

Lire sur cLicours.com :  Comptabilité analytique calcul des coûts complets

Explicitation de la démarche

Les calculs menant à une comptabilité analytique reposent fondamentalement sur 2 types d’informations :

  • les données financières, issues de la Comptabilité générale, permettent de connaître par Centre d’Imputation comptable les dépenses et les recettes,
  • les données d’activité mesurant la quantité de prestations fournies par entité structurelle (services médicaux, unité de soins, laboratoires, secteur d’imagerie, cuisine, buanderie, etc. ..).

Partant de ces deux types de données, la méthodologie consiste à calculer les coûts unitaires (tels que point de laboratoire, heure de bloc opératoire), puis à répartir ces coûts vers les centres d’activité (cf. figure 2). Cette approche permet de calculer à la fois la CAE et le  « Coûts Par Patients ».
L’application de la méthode suit trois étapes :

  • la « délimitation du 100% » (section 5),
  • la construction de « l’hôpital virtuel » (section 6),
  • la répartition des charges (section 7).

Un outil informatique

Un outil informatique appelé « Click n’ Zoom » a été développé. Il  permet

  • de saisir les paramètres de calcul
  • d’effectuer les calculs
  • de visualiser les résultats sur un serveur Intranet
  • de procéder à des contrôles de cohérence (cf. section 9).

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.