Contribution à l’étude floristique et dendrométrique de deux peuplements

Aperçu sur l’espèce étudiée

Le nom pilote de Prioriaoxyphylla est Tshitola. Elle appartient à la famille des Fabaceae et dans la sous-famille des Caesalpinioideae. L’espèce est endémique de la région Guinéo-congolais (White, 1983).Description botanique (Tailfer, 1989) Arbre de premier gradeur, à fut bien cylindrique, peut atteindre 1,30 m de diamètre. Les jeunes feuilles colorent souvent la cime en rougeâtre. Fruit : gousse samaroide, ovalolanceolé, de 8-13 cm de long, attaché par l’aile membraneuse marquée des nervures longitudinales partant du sommet de fruit. Graine flageolée, marquée et noirâtre, très résineux, Usage : Utilisée en menuiserie, déroulage, tranchage et moulures.

Travaux antérieurs

La réserve forestière de Yoko a déjà fait l’objet de plusieurs études dendrométriques, notamment :
Boyemba (2006) : a étudié la diversité et régénération des essences forestières exploitées dans les forêts des environs de Kisangani (R.D. Congo) ;Kambale (2011) : a fait une étude sur la caractérisation dendrométrique et spatiale de la structure de deux agrégats de PrioriaoxyphyllaJ. Léonard dans le bloc sud de la réserve forestière de Yoko ; Katusi (2009) : a analysé la régénération et structure spatiale des Meliaceae de la réserve forestière de Yoko. Cas de Guareacedrata (A. Chev) pellegr. etGuareathompsonii, Sprague et Hutch ;Lomba (2007) a contribué à l’étude de la phytodiversité de la réserve forestière de Yoko.Maghaniryo (2011) : a étudié la caractérisation dendrométrique et spatiale de la structure de deux agrégats de Julbernardiaseretii dans le bloc sud de la réserve forestière de Yoko ;Makungu (2011) : a étudié les structures dendrométrique et spatiale de deux peuplements à Prioriabalsamiferadans la réserve de Yoko ;Sadiki (2011) : a étudié la caractérisation dendrométrique et spatiale de deux agrégats de Gilbertiodendrondewevrei (De Wild.) J. Léonard dans le bloc sud de la réserve forestière de Yoko ;
Wod (2011) : a fait une étude sur la structure dendrométrique et spatiale de deux agrégats de GuareathompsoniiSprague&Hutch.dans le bloc sud de la réserve forestière de Yoko ;

Lire sur cLicours.com :  Physiopathologie des atteintes hépatobiliaires chez le drépanocytaire

Subdivision du travail

Le présent travail est constitué de cinq chapitres : premier chapitre parle de l’introduction ; le deuxième chapitre se penche sur le milieu d’étude ; le troisième chapitre traite sur les Matériel et méthodes, quatrième chapitre aborde sur l’analyse de différents résultats et le cinquième chapitre analyse la discussion. Enfin, la conclusion et quelques suggestions vont boucler cette étude.

Situation administrative et géographique

Cette étude a été effectuée dans la forêt dense semi-décidue de la réserve forestière de Yoko (0°17’ latitude Nord et 25°17’ longitude Est) au PK32 au Sud-ouest sur la route Kisangani-Ubundu, dans le District de la Tshopo, la Collectivité de Bakumu-Mangungu, le territoire d’Ubundu et dans la province Orientale en République Démocratique du Congo.Elle est délimitée au Nord par la Ville de Kisangani et les forêts perturbées ; au Sud et à l’Est par la Rivière Biaro qui forment une demi-boucle en suivant cette direction. ; à l’Ouest, par la voie ferrée et la route le long de laquelle elle se prolonge de PK 21 à 38 (Lomba et Ndjele, 1998).Elle est régie par l’ordonnance-loi n°52/104 du 28 février 1959 du ministère de l’environnement et tourisme (Rapport provincial de l’environnement, 1989) et est une propriété privée de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature conformément à l’ordonnance-loi n°75-0223 de juillet 1975 portant création d’une entreprise publique de l’Etat dans le but de gérer certaines institutions publiques environnementales telle que modifiée et complétée par l’ordonnance-loi n°78-190 du 05 mai 1988.Elle est baignée par la Rivière Yoko qui la subdivise en deux blocs dont le bloc nord avec 3.370 hectares et celui du Sud avec 3.605 hectares, soit une superficie globale de 6.975 hectares. L’altitude de la zone oscille autour de 400 m et la topographie du terrain est généralement plate (Katusi, 2009) (Figure 2.1).

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.