Coordination et contrôle technique sur chantier

Extrait du cours contrôle technique sur chantier

F. Le Financement et la gestion des opérations
” Dans ce domaine la démarche en cout global commence à prendre corps dans la gestion des équipements et des services urbains et les éléments composants d’un cout global sont les suivants :
– les couts de construction ;
– les dépenses d’exploitation ;
– les dépenses de maintenance ;
– les dépenses d’amélioration ;
– le cout de désassemblage ;
– le cout de remplacement ; etc.
G. Traitement d’un dossier
♦ Selon leur mode de règlement, les dossiers de marchés peuvent être :
– Marché à prix forfaitaire global – quand le travail demandé à l’entrepreneur est complètement défini et quand les prix sont fixés en bloc et en avance
– Marché au métré – alors quand le règlement est effectué en appliquant des prix unitaires aux quantités réellement exécutées. Ces prix unitaires peuvent être soit spécialement établis pour le marché considéré (bordereau), soit basés sur ceux d’un recueil existant (série).
– Travaux sur dépenses contrôlées – dans ce cas l’entrepreneur est rémunéré sur la base de ses dépensés réelles et contrôlées, majorées de certains pourcentages pour frais généraux, impôts et bénéfice.
♦ Selon la procédure de passation, les dossiers de marché peuvent etre :
– Marché par adjudication ‘ouverte’ ou ‘restreinte’ – et dans ce cas on trouve :
# La publicité de l’ouverture des soumissions et de l’attribution provisoire du marché ;
# L’attribution du marché, s’il a été reçu au moins une soumission répondant aux conditions du prix maximal fixé ;
# L’attribution du marché au soumissionnaire le moins disant ;
# L’adjudication est dite ‘ouverte’ lorsque tout candidat peut déposer une soumission ;
# L’adjudication est dite ‘restreinte’ lorsque sont seul admis les candidats agrées par la personne responsable du marché, avant la séance ;
– Marché par appel d’offres ‘ouvert’ ou ‘restreint’ – dans ce cas l’avis d’appel public à la concurrence est publie obligatoirement dans un journal d’annonces légales ;
– Marché négocié – quand la personne responsable du marché engage, sans formalité, la discussion nécessaires et attribue ensuite librement le marché au candidat qu’elle a retenu ;
o Les documents constitutifs d’un marché sont d’habitude les suivantes :
– la lettre d’engagement ou soumission acceptée et ses annexes,
– le Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) ;
– le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) ;
– les documents traduisant la représentation graphique des ouvrages par un jeu des plans ;
– le calendrier général et éventuellement le calendrier d’exécution ;
– le Cahier des Clauses Administratives Générales (CCAG) ;
• La productivité – est définie par le Bureau International du Travail (BIT) par le rapport entre le produit obtenue et les ressources utilisées pour l’obtenir (dépenses engagées pour la main d’œuvre, les matériaux, les matériels, etc.).
♦ La préparation de chantier intervient aprŁs signature du marchØ et avec deux ou trois mois avant l’ordre de service de commencer les travaux
♦ Pour résoudre une préparation de chantier, il faut suivre les étapes suivantes :
– recenser les problèmes à solutionner ;
– identifier toutes les contraintes connues ou supposés, susceptibles
d’influencer le fonctionnement du chantier ;
– ordonner celles-ci de plus importantes au plus minimes ;
– rechercher par approches successives les solutions prenant en compte les exigences du dossier marché, les possibilités de l’entreprise en débouchant sur le cout de revient le plus bas, dans les meilleurs délais, avec la meilleure qualité de réalisation ;
– relever les écarts durant l’exécution du chantier entre le déroulement prévisionnel et le déroulement réel des travaux ;
– établir un bilan général qui servira d’hypothèse d’étude pour les chantiers ultérieurs ;
♦ La préparation d’un chantier a d’habitude les tâches suivantes :
– de construire un planning type Gantt à partir de la méthode des potentiels ;
– de choisir le matériel le mieux adapté au problème posé ;
– détablir un cyclage des matériels de coffrage et de sécurité ;
– de définir les caractéristiques des matériels de : levage, bétonnage,
transport nécessaires au chantier ;
– de déterminer les besoins en main-d’œuvre par ouvrage ;
– de construire un planning de main-d’œuvre directe et indirecte ;
– de déterminer les quantités de matériaux et de matériels par ouvrage ;
– délaborer le planning de livraison et d’utilisation des matériaux et des matériels ;
– d’élaborer un planning journalier des tâches accomplies par les divers équipes des travail ;

Lire aussi  Télécharger cours logistique gratuit: La rétro-logistique

……..

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Coordination et contrôle technique sur chantier (836 KO) (Cours PDF)
contrôle technique sur chantier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *