Cours d’initiation à la géopolitique

Cours introduction à la géopolitique, tutoriel & analyse géopolitique en pdf.

A l’origine était la géographie… 

La  naissance de la géopolitique est  étroitement  liée  à  l’apparition  de  la  géographie. Ou plutôt à sa généralisation, la géographie étant en effet une discipline  ancienne, vieille de 2500 ans puisqu’on a coutume de la faire remonter à Hérodote et  qui, toujours s’est révélée par les princes, chefs militaires, explorateurs ou commerçants,  tous avides de découvrir de nouveaux horizons et territoires. Mais jamais, il est vrai, elle  n’était enseignée aux peuples car, sans doute, jugée par trop stratégique pour être  partagée. Les choses vont changer au début du XIXe siècle. Au lendemain du congrès de Vienne en  1815, la Prusse obtient des territoires situés très à l’ouest, séparés de son cœur  historique par de nombreuses principautés allemandes. Pour réunir ces territoires et  assurer une continuité territoriale, l’unité politique d’une Allemagne jusque‐là morcelée  s’imposait. Encore en fallait‐il en convaincre de sa nécessité ses multiples habitants et  dirigeants. La géographie allait en être l’instrument.
Dans ce contexte, 1820 marque une date charnière. C’est l’année en effet où la Prusse  décide la généralisation de la géographie dans l’enseignement. La géographie enseignée  dès cette époque revêtait avant tout, il est vrai, ses habits physiques : on invoquait alors  le climat, la géologie, le relief pour convaincre de la réalité d’une Allemagne « une ». La  référence à l’argument linguistique qui, de prime abord, aurait pu paraître le plus  convaincant, voire percutant ne fut pas retenue. À cette époque, il faut en effet tenir  compte de l’existence de l’Autriche, grand État de langue allemande et rival de la Prusse  bismarckienne. Ce n’est qu’au lendemain de la victoire prussienne à Sadowa face à  l’Autriche de François‐Joseph en 1866 que les géographes prussiens commencent à  argumenter leur stratégie d’unification des territoires germaniques en s’appuyant sur le  facteur linguistique. C’est dans ce contexte de naissance de la géographie « populaire », par opposition à la  géographie des princes, et de recherche identitaire en Allemagne que Friedrich Ratzel va  tenter d’établir les lois de la géographie politique, pour lesquelles il fonde son Université Virtuelle de Tunis raisonnement sur les configurations permanentes, statiques, c’est‐à‐dire celles de la  géographie physique. Sa réflexion va s’articuler sur le devenir de l’Allemagne, sa place,  son identité et le rôle qu’elle doit occuper dans le monde.    Tous  les  Etats  pratiquent  ce  que  Napoléon  appelait  « la  politique  de  leur  géographie ». A ce jour, il n’existe pas de consensus quant à la définition de la  géopolitique : son champ disciplinaire, qui a fortement varié selon les époques,  demeure fuyant.

Objectif de la géopolitique

L’objectif de toute analyse géopolitique est de comprendre le comportement d’un Etat (ou de tout autre acteur de la scène internationale) en cherchant le pourquoi  et le comment de son action, c’est‐à‐dire principalement de sa politique étrangère.  Face à chaque crise ou conflit, il convient de s’interroger : que veut ce pays qui menace  tel autre ? Que veut ce pays qui a déclenché une guerre ou envahi un autre Etat ? De quoi  a‐t‐il peur ? Qu’espère‐t‐il gagner ? En définitive, il s’agit de s’interroger sur l’ensemble  des motivations qui expliquent le comportement d’un Etat, en refusant de tomber  dans  des  explications  simplistes. Analyser les ambitions plus ou moins ancrées  historiquement d’un Etat, c’est démontrer que depuis « x » ou « y » années, ce dernier a  toujours voulu « s’assurer la possession de telle ou telle région, contrôler tel ou tel  fleuve, détroit, ou accaparer telle ou telle île ». La géopolitique est une manière d’apprendre à déchiffrer l’actualité autrement. Elle a  pour finalité de révéler les tensions internes et les multiples zones de fractures qui  cristallisent les rapports de forces entre nations. En géopolitique, il s’agit de  cartographier les rivalités et les liens s’établissant entre les différents acteurs  impliqués dans un « conflit de puissance » : « une rivalité correctement »

…………

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *