Cours manipulations et maintenance des bases de données

Cours manipulations et maintenance des bases de données, tutoriel et exercices d’application système de gestion de bases de données document PDF.

1.  Qu’est- ce que SQL ?
2.  La maintenance des bases de données
2.1  La commande CREATE TABLE
2.2  La commande ALTER TABLE
2.3  La commande CREATE INDEX
3.  Les manipulations des bases de données
3.1  La commande INSERT
3.1.1  Présentation & syntaxe
3.1.2  Insérer tout ou une partie d’un enregistrement
3.1.3  Insérer plusieurs enregistrements ou plusieurs parties d’enregistrements.
3.2  La commande UPDATE
3.3  La commande DELETE
3.4   La commande SELECT
3.4.1  Présentation & Syntaxe
3.4.2  Les opérateurs de condition
3.4.3  Opérateurs logiques
3.4.4  Clauses IN et BETWEEN
3.4.5  La clause LIKE
3.4.6  Les jointures
3.4.7 Supprimer les doubles avec DISTINCT
3.4.8  Les fonctions d’ensemble
3.4.9  La clause GROUP BY
3.4.10  Les sous-requêtes
3.4.11  Les UNIONs
4.  Les commandes de contrôle des bases de données

Résumé sur maintenance des bases de données

SQL
Jusqu’à présent, nous avons vu comment créer une requête en utilisant la fenêtre requête d’ACCESS. Il existe une autre façon de faire les requêtes : en passant directement par le langage SQL. D’ailleurs, ACCESS utilise aussi ce langage pour faire ses requêtes, il traduit ce que vous avez entré en SQL, puis exécute la requête SQL.
1. Qu’est- ce que SQL ?
SQL est un langage de manipulation de bases de données mis au point dans les années 70 par IBM. Il permet,pour résumer, trois types de manipulations sur les bases de données :
?? La maintenance des tables : création, suppression, modification de la structure des tables.
?? Les manipulations des bases de données : Sélection, modification, suppression d’enregistrements.
?? La gestion des droits d’accès aux tables : Contrôle des données : droits d’accès, validation des modifications.
L’intérêt de SQL est que c’est un langage de manipulation de bases de données standard, vous pourrez l’utiliser sur n’importe quelle base de données, même si, à priori, vous ne connaissez pas son utilisation. Ainsi, avec SQL, vous pouvez gérer une basede données Access, mais aussi Paradox, dBase, SQL Server, Oracle ou Informix par exemple (les bases de données les plus utilisées).
2. La maintenance des bases de données
La première série de commandes sert à la maintenance de la base de données : création des tables et des indexes,modification de la structure d’une table ou suppression d’une table ou d’un index.Attention: La maintenance des bases de données dépend étroitement de la base de données utilisée,notamment en ce qui concerne les types de données, vérifiez donc toujours les types de données supportés par votre SGBD avant de créer une table avec SQL. Il se peut qu’il en supporte plus que ceux indiqués plus bas.
SQL dispose pour cela des instructio ns suivantes :
?? ALTER TABLE
?? CREATE TABLE
?? CREATE INDEX
2.1 La commande CREATE TABLE
La commande CREATE TABLE permet de créer une table dans la base de données courante.
Sa syntaxe est la suivante :
CREATE TABLE table
(champ type CONSTRAINT champ propriétés, … );
2.2 La commande ALTER TABLE
La commande ALTER TABLEpermet de modifier la structure d’une table, sa syntaxe est la suivante :
2.2.1 ALTER TABLE table
Action (spécifications du champ);
ALTER TABLE permet trois actions, ces actions sont :
?? ADD Ajoute un champ a une table
?? DROP Supprime un champ d’une table
?? MODIFY Modifie les caractéristiques d’un champ
Après l’action, on indique, entre parenthèses, les spécifications du champ d e la même façon que pour la commande CREATE TABLE. On ne peut faire qu’une action à la fois (ajout, suppression ou modification dans la même commande).
Exemple:
Ajout d’un champ Date:
Suppression du champ2 :
2.3 La commande CREATE INDEX
L a commande CREATE INDEX permet de créer un index sur une table, sa syntaxe est :
CREATE UNIQUE INDEX nom_index
ON table (liste de champs);
Pour vous souvenir ce qu’est un index, retournez voir le chapitre 1.
Nom_indexest le nom de l’index, tableest le nom de la table.
Nous avons vu dans le chapitre 1 qu’un index peut être composé d’un ou de plusieurs champs, la liste de ces champs est indiquée entre parenthèses après le nom de la table.Enfin, la clause UNIQUE indique à SQL si l’index créé va être unique ou s’il peut contenir plusieurs fois la même valeur dans la table, s’il peut contenir plusieurs fois la même valeur, il ne faudra pas ajouter la clause UNIQUE.
ALTER TABLE table_test ADD champ3 Date;
ALTER TABLE table_test DROP champ2;

……..
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours manipulations et maintenance des bases de données (159 KO) (Cours PDF)
maintenance des bases de données

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *