Cours sur la démarche d’analyse financière

Cours sur la démarche d’analyse financière, tutoriel & guide de travaux pratiques analyse financière en pdf.

ANALYSE DE L’EQUILIBRE FINANCIER

Pour l’analyse de l’équilibre financier, le document central est le bilan. L’évaluation des « grandes masses» du bilan et l’étude des relations qui existent entre elles et entre leurs composantes principales constituent l’analyse de la structure financière. Cette analyse permet de porter un jugement sur les équilibres financiers fondamentaux.
Cette analyse de l’équilibre financier dépend, toutefois, de l’approche financière utilisée et des objectifs visés. Deux approches seront distinguées dans ce chapitre ( fonctionnelle et patrimoniale). Au préalable, il s’avère opportun de présenter le bilan, document de base.

ÉTUDE DESCRIPTIVE DU BILAN COMPTABLE

Le bilan est un document de synthèse dans lequel sont regroupés, à une date donnée, l’ensemble des ressources dont l’entreprise a disposé et l’ensemble des emplois qu’elle en a fait.

Explications relatives à certains postes

Pour utiliser le bilan à des fins d’analyse financière, il est indispensable de connaître avec précision le contenu des postes qui y figurent. Certains de ceux-ci méritent plus particulièrement des explications:

Les immobilisations en non valeurs

a) Frais Préliminaires

Ils comprennent:

  • les frais de constitution (droit d’enregistrement, honoraires du notaire…) ;
  • les frais préalables au démarrage: frais engagés pour assurer le démarrage de l’entreprise (prospection, publicité) ;
  • les frais d’augmentation de capital et d’opérations diverses (fusions, scissions, transformations).

b) Charges à répartir sur plusieurs exercices

Certaines charges particulièrement importantes ne se rattachent pas exclusivement à l’exercice au cours duquel elles ont été engagées. Elles peuvent alors être étalées sur plusieurs exercices. Les charges à répartir doivent être amorties dans un délai maximum de 5 ans.
Exemples: frais d’émission des emprunts, grosses réparations.

c) Primes de remboursement des obligations

Elles concernent les primes octroyées lors des émissions des emprunts obligataires. Elles représentent la différence entre la valeur nominale de l’obligation et le prix d’émission Prime de remboursement = Valeur nominale- Prix d’émission
Exemple d’application :
Au 1/06/N l’entreprise X a lancé un emprunt obligataire de 2000 000 Dhs ouvert au public d’une valeur nominale de 100 dhs par obligations. La valeur de souscription est 98 Dhs.

Immobilisation en recherche et développement

Il s’agit de frais de recherche appliquée et de développement expérimental, liés à des projets nettement individualisés et dont les chances de réussite sont sérieuses.
Sauf exception, les frais préliminaires, comme les frais de recherche et de développement doivent être amortis (linéairement) dans un délai qui ne peut excéder 5 ans. Tant que l’amortissement n’est pas achevé, toute distribution de dividendes est interdite, sauf s’il existe des réserves libres dont le montant est au moins égal à la valeur nette des frais.

Immobilisations financières

a) Participations
Cette rubrique est constituée par les titres dont la possession durable est estimée utile à l’activité de l’entreprise, notamment parce qu’elle permet d’exercer une influence sur la société émettrice des titres ou d’en assurer le contrôle.
Sauf preuve contraire, sont présumés être des titres de participation:

  • Les titres acquis par offre publique d’achat (OPA) ou par offre publique d’échange (OPE),
  • Les titres représentant au moins 10 % du capital d’une entreprise.
  • Les titres en question sont, évidemment, des actions ou des parts sociales.

Créances rattachées à des participations

Ce sont des créances nées à l’occasion de prêts octroyés à des entreprises dans lesquelles le prêteur détient une participation.

c) Autres titres immobilisés

Ce poste comprend, notamment, des actions et des obligations que l’entreprise a l’intention de conserver durablement pour tout motif autre que celui d’exercer une influence sur la société émettrice.

d) Autres immobilisations financières

Il s’agit des prêts à plus d’un an et des dépôts (de garantie, etc.) dont la durée est supérieure à 1 an.

Écarts de conversion

À la clôture de l’exercice, toutes les créances et dettes en monnaies étrangères sont évaluées en dirhams sur la base du dernier cours de change connu.
Exemple :
Une entreprise a une dette et une créance étrangères respectivement de 10 000 et 15 000 euros, inscrite en comptabilité respectivement pour un montant de 115 240 Dhs et 172 860 Dhs. À la fin de l’exercice, cette entreprise se trouve dans l’un des deux cas suivants:

  • 1 euros = 11,422Dhs
  • 1 euros =11,614Dhs

Dans tous les cas, le résultat comptable de l’exercice n’est pas modifié.
Toutefois, s’il y a perte de change latente, une provision pour perte de change doit être constituée qui, elle, a une influence sur le résultat.

Subventions d’investissement

Ce sont des fonds octroyés par l’Etat ou les collectivités locales à l’entreprise en contre partie de la réalisation de certains investissements. Elles ont une vocation à disparaître du passif une fois l’objet de leur constitution réalisé et englobent une dette fiscale latente. Elles sont donc moins stables que les capitaux propres. Il en est de même des provisions réglementées.

L’APPROCHE FONCTIONNELLE

L’approche fonctionnelle s’intéresse au fonctionnement de l’entreprise dans une perspective de continuité d’exploitation et en mettant en relief la notion du « cycle d’exploitation ».le point le plus important de cette approche est la prise en considération des différents cycles de l’entreprise. L’analyse part d’un bilan en valeurs brutes, avant affectation du résultat.

Le bilan fonctionnel

Le bilan fonctionnel, également appelé bilan économique, est centrée sur le fonctionnement de l’entreprise; il permet de dégager les grandes masses en mettant en évidence leurs rôles, leurs fonctions et leurs dimensions économiques. Quel stock de ressources disponibles pour financer quels emplois ?
Il n’est autre que le bilan préconisé par le plan comptable. Il est dit fonctionnel parce que les postes y sont classés d’après la fonction à laquelle ils se rapportent. Les fonctions en cause sont les suivantes:

  • La fonction  financement :  Elle  regroupe  les  postes  de capitaux propres, de dettes de financement (quelles que soient leurs dates d’échéance) ainsi que les amortissements et provisions.L
  • a fonction investissement : Elle concerne les immobilisations en non-valeurs, incorporelles, corporelles et financières (quelles que soient leurs durées de vie).
  • La fonction exploitation : entendue au sens large, elle reçoit tous les autres postes

………

INTRODUCTION GENERALE
CHAPITRE I : LA DEMARCHE D’ANALYSE FINANCIERE 
I- LES OBJECTIFS DE L’ANALYSE FINANCIERE
II-LE SCHEMA DIRECTEUR DE L’ANALYSE
CHAPITRE II: ANALYSE DE L’EQUILIBRE FINANCIER 
I – ÉTUDE DESCRIPTIVE DU BILAN COMPTABLE
1. Présentation schématique
2. Explications relatives à certains postes.
II. L’APPROCHE FONCTIONNELLE
1-. Le bilan fonctionnel
2- Les indicateurs d’équilibre fonctionnel
III. L’APPROCHE FINANCIERE
1. Le bilan liquidité
2. La notion d’équilibre financier
CHAPITRE III : ANALYSE DE L’ACTIVITE ET APPRECIATION DES PERFORMANCES DE L’ENTREPRISE 
I. LES RETRAITEMENTS DES POSTES DU CPC
1. La sous-traitance
2. Les rémunérations du personnel extérieur à l’entreprise
3. Les subventions d’exploitation
4. Les transferts de charges
5. Les redevances de crédit-bail
6. Les retraitements liés à la nature de l’activité
II. L’ETAT DES SOLDES DE GESTION ET LE TABLEAU DE FORMATION DU RESULTAT
1. Les indicateurs d’activité
2. Les indicateurs de rentabilité
III. LA CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT et L’AUTOFINANCEMENT
CHAPITRE IV : LA METHODE DES RATIOS
I. LES RATIOS DE STRUCTURE
1. Le ratio des fonds propres
2. Le ratio d’autonomie financière
3. Le ratio d’équilibre financier
4. Les ratios d’endettement et de délai de remboursement des dettes
5. Les ratios de patrimoine ou de la structure du bilan (actif et passif)
II. LES RATIOS DE RENTABILITE
1 . La rentabilité d’exploitation
2. La rentabilité économique
3. La rentabilité financière
III. LES RATIOS DE ROTATION OU LES RATIOS DES COMPOSANTES DU BFG
1. Les ratios de rotation des stocks
2. Les ratios de rotation des créances commerciales
3. Les ratios de rotation des dettes fournisseurs
IV. LES RATIOS DE LIQUIDITE OU DE TRESORERIE
V. Cas de synthèse

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *