Cours UML et ingénierie de projet, le calcul des charges et des délais

Extrait du cours UML et ingénierie de projet, le calcul des charges et des délais

Les différentes méthodes de calcul des charges
– Les méthodes algorithmiques :
– La taille du logiciel est calculée à partir de la comptabilisation  des caractéristiques quantitatives (nombre de cas  d’utilisation, de classes ou de lignes de code…) de ce logiciel.
– Des algorithmes de calcul définissent la relation entre la taille  du logiciel et la charge du projet. Ils ont été élaborés en  étudiant un nombre significatif de projets terminés par des  organismes divers.
– Les méthodes analytiques :
– Un projet est composé de phases, elles-mêmes composées de  sous-phases, etc. Chaque étape du projet fait l’objet d’un ou  plusieurs livrables (documentation, maquette, prototype,  code…).
– L’évaluation de la charge de réalisation de ces livrables  permet d’estimer la charge du projet.
Conséquences de la sous-estimation et de la surestimation
– La planification rigoureuse et le pilotage du projet ne  sont pas envisageables en absence d’une estimation  sérieuse et fiable.
– La sous-estimation d’un projet entraîne :
– Un sous-effectif, provoquant la « surchauffe »,
– Une appréciation insuffisante de la charge d’assurance  qualité, avec le risque de livrables de médiocre qualité,
– L’établissement d’un planning trop serré décrédibilise le chef  de projet lorsque les délais sont largement dépassés.
– La surestimation d’un projet peut s’avérer aussi  néfaste si vous accordez à un projet plus de  ressources que nécessaires :
– Coûtera beaucoup plus cher (en grevant le budget du projet),
– Durera plus longtemps que prévu (non respect des délais le  cas échéant contractualisés),
– Diffèrera la disponibilité des ressources pour le projet suivant.
Exactitude et précision des estimations (1/2)
– Qu’est-ce qu’une estimation exacte ? L’exactitude caractérise l’approche de la réalité, alors que la  précision caractérise la finesse avec laquelle une  grandeur est mesurée.
– Par exemple, une estimation de taille de 70 ou 80 kilo-instructions  peut à la fois être la plus exacte et la plus précise que l’on puisse  faire à la fin de la phase. Si l’on simplifie cette estimation en  annonçant 75 000 instructions, celle-ci semble plus précise. Mais  en réalité elle est moins exacte. Vous pouvez également annoncer  75 281 avec la précision d’une instruction. Mais on ne pourra  mesurer cette taille qu’à la fin de la phase de codage du projet,  après décompte des instructions.
– Si l’on donne l’estimation de la taille sous forme d’une  plage (intervalle entre une valeur minimale et une  valeur maximale) plutôt qu’avec une simple valeur,  toutes les valeurs ultérieurement calculées (charges,  délais, coûts) seront également représentées par des  plages.
Recommandations pour une bonne évaluation (1/2)
– Utiliser au minimum deux méthodes d’évaluation :
– Au moins une méthode algorithmique telle que la méthode  des points de cas d’utilisation par exemple,
– Une méthode analytique reposant sur une ventilation  détaillée du travail à exécuter en tâches ou livrables et une  agrégation des charges de chaque tâche ou livrable  (chaque tâche ou livrable est estimé par analogie avec des  éléments similaires ou selon un modèle mathématique),
– Une approche analogique si l’entreprise possède une base  de connaissance fiable (capitalisation systématique et  nombre de projets suffisant),
– Itérer l’évaluation à chaque phase de  développement afin de l’affiner au fur et à mesure  de l’avancement dans le cycle de développement.

LIRE AUSSI :  Langage (UML) Concepts et Modèles

……….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours UML et ingénierie de projet, le calcul des charges et des délais (3193 KO) (Cours PDF)
Cours UML

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *