Documents relatifs aux dons de sang

Problématique de l’approvisionnement en sang du centre de santé de référence de la commune V

Introduction
Objectifs
Objectif général
Objectifs spécifiques
1. Généralités
2. Méthodologie
3. Résultats
4. Commentaires
Conclusion
Références
Annexes

Documents relatifs aux dons de sang

 Les dossiers relatifs aux donneurs et don de sang constituent la base du système garantissant la qualité du sang donné. Lorsqu’un donneur se présente au centre de prélèvement, la première étape consiste à remplir une carte de donneur individuelle. La suite des données sera enregistrée même s’il n’y a pas de prélèvement. Les situations suivantes sont possibles : – auto reporter le don, c’est à dire reporter le don de lui-même ; – retarder le don en raison d’un risque pour sa santé, soit temporairement à cause d’une maladie susceptible d’amélioration, soit définitivement ; – retarder le don, soit temporairement, soit définitivement à cause d’un risque pour le receveur ; – être accepté et donner son sang de façon normale ; – n’oublier pas qu’il faut ouvrir un dossier pour tous les candidats donneurs pas seulement pour ceux qui donneront effectivement leur sang, mais également ceux qui seront écartés, qu’elle qu’en soit la raison. De cette façon leur aptitude au don de sang pourra être réévaluée ultérieurement s’ils se présentent. L’identité du donneur et, le cas échéant, les raisons du report sont des données strictement confidentielles. Cette dernière information ne peut être divulguée qu’au responsable de l’assurance qualité et où un autre cadre autorisé.

Elimination des déchets

L’élimination des déchets doit être conforme à la législation et à la réglementation en vigueur. Elle doit être conduite de manière à ne pas compromettre la santé du personnel du laboratoire et celui chargé de la collecte des déchets et ne pas polluer l’environnement. Les déchets à haut risque (déchets potentiellement contaminés tel que pièces anatomiques, sang, aiguilles, objets coupants et piquants) doivent être isolés dans des récipients spéciaux. Ces déchets à haut risque incluent les spécimens biologiques et les récipients. Le producteur des déchets est responsable jusqu’à leur élimination ou destruction. Si l’élimination des déchets est confiée à une société prestataire, un contrat doit être établi entre le laboratoire et la société pour définir les responsabilités.

Lire sur cLicours.com :  Mémoire Online: Étude sérologique et place parmi les rickettsioses éruptives

Les Equipements de protection individuels (EPI) 

Gants

Les gants doivent être toujours porté avant d’entrer en contact avec le sang exemple : – prélèvement de sang ; – l’exécution des procédures de laboratoire (analyses, nettoyage du matériel, des surfaces de travail). Il faut toujours se laver les mains immédiatement après avoir ôter les gants et les jeter dans une poubelle pour objets contaminés.

Blouses

Les blouses sont portées pour protéger les vêtements et empêcher le sang ou d’autres matériels contaminés, d’atteindre la peau. Elles doivent être portées pendant tout le temps qu’on est dans le laboratoire et doivent être enlevées immédiatement lorsqu’elles sont souillées. Les blouses doivent être de manches longues et boutons fermés pendant tout le temps de travail. En fin de journée, on doit enlever les blouses et les garder dans le laboratoire. Ne pas les emporter à la maison.
Le personnel de laboratoire doit toujours avoir à sa disposition des tenues de protections adaptées [19]. Ces tenues peuvent être diverses et servent en général également d’uniforme. En effet, il est important que les donneurs soient pris en charge par du personnel d’apparence vestimentaire soignée, les uniformes souilles doivent être proscrits. En outre, toutes les personnes travaillant au laboratoire ou qui pénètrent dans le laboratoire doivent porter une tenue de protection supplémentaire. Les blouses de laboratoire sont généralement fabriquées en coton blanc épais et absorbant, cette couche supplémentaire protège la peau des éclaboussures accidentelles, mais n’offre pas une protection absolue. Il est impératif que votre blouse soit toujours bien fermée et en bon état. En d’autres termes, n’utilisez pas une blouse élimée, trouée ou qui ne ferme plus correctement. Toutes les protections doivent être envoyées à la blanchisserie régulièrement et le cas échant être reprisées sans délai. Outre les blouses de protection, certains laboratoires où l’on utilise des équipements ou des substances dangereuses imposent d’autres mesures de protection. Il s’agit des gants, des lunettes protectrices, de masques pour protéger le visage ou tout autre dispositif assurant une protection maximum en toute circonstance.

Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.