Introduction à l’océanographie biologique

Cours océanographie biologique, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Facteurs édaphiques

• Distance par rapport au fond et/ou à la côte :
o Pelagos et Benthos.
o Provinces néritiques et provinces océaniques.
• Le benthos est constitué par les êtres vivants en liaison intime avec le fond, soit fixés sur un support, soit enfouis dans le sédiment, soit seulement vivant à son contact ou à proximité. Ces organismes sont dits benthiques ou démersaux (domaine bentho-démersal).
• Le pelagos est constitué par les êtres vivants en pleine eau, libres de tout contact avec le fond et ne dépendant pas (ou pas significativement) du benthos pour leur nourriture. Ces organismes sont dits pélagiques.
• Nature des Substarats :
o Les substrats durs, constitués de roches en place, immobiles, auxquels s’ajoutent les substrats fixes artificiels liés aux activités humaines et les coques de navires. Leurs peuplements sont généralement indépendants de la nature chimique du support, mais très sensibles à sa dureté et à son grain (rugosité).
o Les substrats meubles sont ceux dont les éléments constitutifs sont mobiles les uns par rapport aux autres, des galets (25 cm) aux vases colloïdales de 1µ.; cette mobilité peu dépendre de l ’agitation de l ’eau (houle, courant).
o Par ailleurs un fond meuble peut, sous l’action de certains organismes sécréteurs de calcaires (organismes encroûtant), évoluer en substrat dur, par agrégation des éléments mobiles.
o A l’inverse, des organismes perforants peuvent pulvériser un substrat dur et en faire du gravier.
o On distingue trois catégories de sédiments :
Les terrigènes : issus des masses continentales, apportés par le mer, les fleuves, les vents, les éruptions volcaniques ou les actions érosives de la mer sur le rivage.
Les organogènes : qui sont des débris calcaires, siliceux ou des squelettes d’organismes vivants (ces organismes sont benthiques pour les sédiments du plateau continental et planctonique pour les sédiments des fonds de la province océanique).
Les hydrogènes : issus de l’altération ou la précipitation des roches en place au sein du milieu marin.
On remarque très schématiquement que les dimensions des éléments constitutifs d’un sédiment meuble décroissent lorsque l’on s’éloigne du rivage vers le large : les galets, les graviers, le sable et les vases.
Autour des estuaires on aura toujours un fort envasement du aux
quantités importantes d’argile charriées par les fleuves.

Lire sur cLicours.com :  Généralités sur les mycorhizes

Hydrodynamisme

Courants
• Courants marins de surface :
o vitesse > 12 milles marins/jour* : véritables courants.
o vitesse < 12 milles marin/jour : dérives.
• Courants marins des profondeurs.
• Origines/
o variations de température et de salinité (masses d’eau)
o force des vents (jusqu’à -200 à -300 m)
• Différences de niveau / rotation de la Terre (force de Coriolis)
* = 1 mille = 1852 m; 22,2 km
• Température et courants : Sous l’action de la température, les eaux
équatoriales fortement réchauffées augmentent de volume et sont plus élevées de quelques centimètres que les eaux environnantes. Cette petite pente suffit à créer des courants qui descendent vers les pôles. De son côté, l’eau froide descend au-dessous de l’eau chaude et glisse en direction de l’équateur. Ce va-et-vient des eaux océaniques entre l’équateur et les pôles et vice-versa est compliqué par la rotation terrestre.
• Vents et courants : Les rayons du soleil réchauffent, l’atmosphère et créent les  vents. Ces vents soufflent des régions de hautes pressions (régions froides) vers celles où règnent des basses pressions. En raison du mouvement de la terres, les vents (et notamment les alizés, propres aux régions tropicales) sont déviés et soufflent dans une direction faisant un angle de 60 degrés par rapport à l’équateur. Il en résulte que dans l’hémisphère Nord ils sont détournés vers la droite, et vers la gauche dans l’hémisphère Sud. Ces vents entraînent les eaux marines et créent des courants.
• Force de Coriolis et courants : La force qui provoque cette déviation est appelée force de Coriolis :
o Hémisphère Nord, les alizés soufflent dans le sens N-O/S-E
o Hémisphère Sud dans le sens sud-est/nord-ouest ??
o Régions tempérées : vents d’ouest
o Chaleur solaire + force de Coriolis
+ vents :
o Hémisphère Nord : courants dans le sens des aiguilles d’une montre
o Hémisphère Sud : courants dans le sens inverse
o La force de Coriolis provoque aussi un entassement de l’eau sur le côté droit des courants dans l’hémisphère Nord
…….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Oceanographie biologique (3,64 MO) (Cours PDF)
l'océanographie biologique

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.