Le langage assembleur instructions arithmétiques et logiques

Le langage assembleur instructions arithmétiques et logiques, tutoriel segment langage assembleur document PDF.

La compilation du programme
Le programme doit être saisi dans un fichier texte non formatté (c’est-à-dire sans caractères en gras, souligné, avec des polices de caractères de différentes tailles, …) appelé fichier source. En effet, l’assembleur (le programme permettant de faire la traduction du langage assembleur en langage machine) permet uniquement de créer un fichier assemblé à partir du fichier source (il devra comporter l’extension .ASM, en s’appelant par exemple source.asm ou n’importe quel autre nom suivi de l’extension .asm).
L’assembleur va fournir un fichier objet (dont l’extension est .obj) qui va contenir l’ensemble des instructions traduites en instructions machines. Ce fichier .OBJ ne pourra toutefois pas s’exécuter directement car il faut encore lier les différents fichiers.
Comment ça les différents fichiers?
En effet il est possible de construire un exécutable à partir de plusieurs fichiers sources (à partir d’un certain niveau de programmation il devient intéressant de créer des fichiers contenant des fonctions…). Ainsi, même si vous avez un seul fichier objet il vous faudra utiliser un programme (appelé éditeur de liens) qui va vous permettre de créer un fichier exécutable (dont l’extension sera .exe).
A quoi ressemble un fichier source en assembleur?
Comme dans tout programme le fichier source doit être saisi de manière rigoureuse. Chaque définition et chaque instruction doivent ainsi s’écrire sur une nouvelle ligne (pour que l’assembleur puisse les différencier) Le fichier source contient:
• Des définitions de données déclarées par des directives (mots spéciaux interprétés par l’assembleur, nous les étudierons plus tard, le but est ici de donner une idée de ce à quoi ressemble un fichier source) Celles-ci sont regroupées dans le segment de données délimité par les directives SEGMENT et ENDS
• Puis sont placées les instructions (qui sont en quelques sorte le cœur du programme), la première devant être précédée d’une étiquette, c’est-à-dire un nom qu’on lui donne.
Celles-ci sont regroupées dans le segment d’instructions délimité par les directives SEGMENT et ENDS
• Enfin le fichier doit être terminé par la directive END suivi du nom de l’étiquette de la première instruction (pour permettre au compilateur de connaître la première instruction à exécuter
• (Les points-virgules marquent le début des commentaires, c’est-à-dire que tous les caractères situés à droite d’un point virgule seront ignorés)
Voici à quoi ressemble un fichier source (fichier .ASM):
…….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Le langage assembleur instructions arithmétiques et logiques (96,0 KO) (Cours PDF)
Le langage assembleur

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *