Le traitement et l’analyse des données par XLSTAT

LE TRAITEMENT ET L’ANALYSE DES DONNÉES

Pour traiter ces données, le logiciel de traitement statistique XLSTAT version Premium 2019.1.2 (Addinsoft, XSTAT statistical and data analysis solution, Paris 2019) été utilisé. Ce logiciel de traitement des données s’intègre dans le tableur Excel. 

Traitement statistique

Le genre, l’âge et l’expérience antérieure Le genre : Figure 10: Répartition du genre entre les deux promotions de l’expérimentation La promotion témoin (promotion 2014-2017) et la promotion test (promotion 2015-2018) sont quasiment similaires dans la répartition des genres avec une proportion très importante de femmes comparée aux hommes. Cette variable du genre a également été croisée et testée sur les savoirs afin d’identifier s’il existe une influence du genre par rapport à la validation des savoirs et des savoir-faire au semestre 1, sur le début de la formation infirmière (Cf. Annexe 7). La signification du genre dans les différents tests effectués ne relève pas de relation éloquente dans les paramètres de variables des savoirs et savoir-faire testés. La variable du genre n’a pas pu être testée sur les paramètres de savoir-être, les questionnaires ont été remplis anonymement.

L’âge : PROMOTION 2014-2017 (Promotion témoin) PROMOTION 2015-2018 (Promotion test) Âges au moment de l’entrée en IFSI, soit le 1er septembre 2014. Le profil d’âge de la promotion 2014-2017 est un profil jeune : l’âge minimum est de 17,71 ans et l’âge maximum de 50,76 ans. La moyenne d’âge de cette promotion est de 21,80 ans. Âges au moment de l’entrée en IFSI, soit le 7 septembre 2015. Le profil de la promotion 2015-2018 est un profil jeune : l’âge minimum est de 17,70 ans et l’âge maximum de 44,62 ans. La moyenne d’âge de cette promotion est de 22,14 ans. Tableau 7 : comparatif sur la répartition des âges entre les deux promotions de l’expérimentation La moyenne d’âge reste très proche entre les deux promotions de l’expérimentation. Cependant la répartition des classes d’âge est sensiblement différente. L’âge maximum est supérieur dans la promotion 2014-2017 (50,76 ans) par rapport à la promotion 2015-2018 (44,62 ans). 

L’expérience professionnelle antérieure : Figure 11 : Proportion des promotions professionnelles antérieures à la formation des deux promotions de l’expérimentation La proportion des étudiants entrants en formation et ayant une expérience antérieure dans un métier de la santé reste pour les deux promotions de l’expérimentation très proches. La variable indépendante de la promotion professionnelle a été testée sur les savoirs et les savoir-faire puisque dans la formation du diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) et le diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP), une approche du raisonnement clinique a déjà été initiée : – Pour le DEAS, le module 1 de la formation intitulé « accompagnement d’une personne dans les activités de la vie quotidienne » comporte entre autres l’évaluation des besoins fondamentaux de la personne. Ce module dure 4 semaines avec un stage de 4 semaines également.

Le module 2 de la formation « l’état clinique d’une personne » avec le recueil de données qui dure 2 semaines, associé à un stage de 4 semaines. – Pour le DEAP, le module 2 « apprécier l’état clinique d’une personne à tout âge de la vie » de 70 heures, permet d’initier le recueil de données cliniques. Ces anciens professionnels ont une particularité dans la formation infirmière et ils disposent de dispenses de scolarité. En effet, dans l’arrêté du 2 aout 2011 modifiant l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier, l’article 26 spécifie que « Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture ayant réussi l’épreuve de sélection prévue à l’article 24 dont dispensés des unités d’enseignement correspondant à la compétence 3 du référentiel de formation défini à l’annexe II « accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens » soit : 166 – UE 2.10. S1 « Infectiologie hygiène – UE 4.1. S1 « Soins de confort et bien-être » – UE 5.1 S1 « Accompagnements dans la réalisation des soins quotidiens ». Ils sont également dispensés du stage de 5 semaines prévu au premier semestre.

Le temps dégagé par cette dispense de scolarité peut être consacré, après avis du conseil pédagogique, à favoriser l’adaptation de ces étudiants à la poursuite de leurs parcours. » Le choix de l’institut de formation a été de maintenir ce stage afin qu’ils puissent se projeter en tant qu’étudiants infirmiers et non comme professionnels de santé qu’ils ont été auparavant. Dans ce contexte de savoirs professionnels antérieurs, les différentes variables des savoirs de semestre 1 (en lien avec l’apprentissage du raisonnement clinique infirmier) et les savoir-faire de semestre 1 (toujours en lien avec les deux compétences du raisonnement clinique) ont été testés afin de vérifier, si avant l’usage du mannequin haute-fidélité, ses étudiants ayant une formation professionnelle antérieure à leur entrée en IFSI avaient une influence sur ces savoirs et savoir-faire par rapport aux étudiants n’ayant pas eu d’expérience professionnelle antérieure. Aucun des tests effectués n’a relevé de lien significatif (Cf. Annexe 8). On peut donc supposer que la variable de la promotion professionnelle n’a pas d’influence sur les savoirs et les savoir-faire en lien avec les deux compétences du raisonnement clinique infirmier.

LIRE AUSSI :  Analyse bivariée

La répartition des natures de stages par semestre de formation

Chacune des deux promotions a eu les mêmes apports théoriques et les mises en stages ont eu lieu dans la même zone géographique. Selon le semestre de stage, les répartitions dans les différentes natures de stage ne sont pas identiques entre la promotion 2014-2017 (promotion témoin) et la promotion 2015-2018 (promotion test).

Voici les différentes répartitions par semestre : Figure 12 : Répartition des natures de stages pour le semestre 1 entre les deux promotions de l’expérimentation Majoritairement, les étudiants des deux promotions ont effectué leurs stages dans des lieux de vie. Cependant, la proportion d’étudiants ayant fait un stage en long séjour est plus importante pour les étudiants de la promotion 2014-2017 (promotion témoin) que les étudiants de la promotion 2015-2018 (promotion test). La particularité des stages de lieux de vie de ce semestre réside dans le fait que les lieux peuvent être des crèches, des collèges et des lycées, en plus des lieux accueillants des personnes âgées.

Les stages de long séjour étant plutôt orientés vers une population âgée. 168 Figure 13 : Répartition des natures de stage pour le semestre 2 entre les deux promotions de l’expérimentation Pour le semestre 2, les tendances sont inverses d’une promotion par rapport à l’autre. La nature de stage en santé mentale est identique dans les deux promotions. Cependant, les natures de stage où la majorité des étudiants sont affectés sont différentes, pour la promotion 2014-17 (promotion témoin) c’est le long séjour alors que pour la promotion 2015-2018 (promotion test) c’est un lieu de vie. Au cours de ce semestre, les natures de stage de lieux de vie et de long séjour sont toutes les deux orientées vers la personne âgée.

En effet, on retrouve comme établissements dans les lieux de vie des Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) et en ce qui concerne le long séjour, les établissements qui accueillent les étudiants sont des établissements de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ou des établissements de Soins de Longue durée dont la particularité, sont de prendre en charge des personnes âgées nécessitant des soins. La population prise en charge dans ces deux natures est identique, seule la durée de séjours varie. 169 Figure 14 : Répartition des natures de stage pour le semestre 3 entre les deux promotions de l’expérimentation En semestre 3, les deux promotions sont très majoritairement placées dans les stages dont la nature est la Médecin-Chirurgie-Obstétrique.

Pour les natures de stage suivantes, la répartition des étudiants est homogène pour la promotion 2015-2018 (promotion test) alors qu’elle est très hétérogène pour la promotion 2014-2017 (promotion témoin). Figure 15 : Répartition des natures de stage pour le semestre 4 entre les deux promotions de l’expérimentation En semestre 4, la répartition des natures de stage est similaire au semestre précédent et majoritairement les étudiants sont placés dans des stages dont la nature est la MédecineChirurgie-Obstétrique.

Le traitement et l’analyse  des données par XLSTATTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *