Les concepts de base du Modèle Conceptuel de Communication

Cours les concepts de base du Modèle Conceptuel de Communication, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Du message au document ou à l’état

Les deux concepts de base du Modèle Conceptuel de Communication sont le document et l’état. Ils ressemblent au message, mais n’en sont pas.

Plusieurs émetteurs ou récepteurs possibles
Comme le message, le document et l’état décrivent un échange d’informations entre un émetteur et un récepteur. Mais l’émetteur et le récepteur ne se réduisent pas chacun à un intervenant unique (acteur-partenaire ou domaine) ; ils peuvent maintenant être un ensemble d’intervenants organisationnels (acteurs-partenaires et modules d’activité). En acceptant la redondance des activités, on accepte aussi qu’un document ou un état soit émis ou reçu par des intervenants différents, en fonction des choix d’organisation.

Une information qui n’est pas « conceptuelle »
L’information transmise par le document, ou l’état, comme celle transmise par le message, est complexe. Pour la décrire, on établit la liste de ses composants. Ce sont apparemment les mêmes que pour un message : données et regroupements. Mais, au niveau organisationnel, on s’intéresse à l’information telle qu’elle est réellement transmise, ce qui n’est pas le cas pour celle du message.

Une information qui n’est pas forcément cohérente

Au niveau organisationnel, l’information communiquée par un document est complexe, mais elle n’est pas forcément cohérente : il faut tenir compte des cas où il transmet une information incomplète, erronée… Le document Commande du paragraphe 11.3.2 (consultation de la mémoire automatique sans mise à jour) est un exemple d’information (potentiellement incohérente).
L’état, lui, ne décrit qu’une information cohérente, puisqu’il représente une communication par partage de la mémoire.

Lire sur cLicours.com :  La création d’une nouvelle base de données avec Access

Des regroupements qui peuvent ne pas être signifiants

Les regroupements d’un message doivent être « signifiants », c’est-à-dire définir un élément fondamental de la signification de l’information. C’est normal, puisque le but des modèles conceptuels est de définir cette signification. Mais au niveau organisationnel, ce problème est réglé, et on peut utiliser le regroupement à d’autres fins.

Regroupement de plusieurs occurrences de message(s)

Un document peut regrouper sur un même support plusieurs occurrences d’un message, ou de plusieurs.
Nous avons montré au paragraphe 4.4.1 (un message ou plusieurs ?), comment les descriptions d’un fournisseur et de ses produits en un ou plusieurs messages, correspondent à des choix de gestion différents. Mais au niveau organisationnel, toutes ces descriptions peuvent être réalisées par le même document : un catalogue de fournisseur. Dans le cas du choix de gestion le plus probable , la description de ce document doit alors utiliser un regroupement (non signifiant), pour montrer qu’une occurrence du document peut décrire plusieurs occurrences d’un produit.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.