Les fonctions d’un administrateur système

Les fonctions d’un administrateur système, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Les fonctions d’un administrateur

Cette partie essaie de présenter l’administration système suivant les tâches essentielles d’un administrateur, les outils dont il dispose et qu’il se doit de savoir quand et comment les utiliser.
Les tâches d’un administrateur système sont très variées :
– gérer les utilisateurs,
– Planifier, réaliser les sauvegardes et les restaurations,
– répondre aux questions des utilisateurs,
– surveiller le taux d’activité du système,
– gérer les impressions … et ce n’est pas toujours facile !,
– essayer de libérer de l’espace disque, redémarrer le système après une panne,
– corriger les défaillances du réseau,
– ajouter de nouveaux périphériques,
– déterminer pourquoi un compte dysfonctionne soudainement,
– écrire des scripts pour essayer d’automatiser les activités,
– quelquefois déménager le mobilier pour installer de nouvelles machines,
– assister aux réunions,
– dialoguer avec les utilisateurs
– maintenir le noyau ,
– démarrer et arrêter le système,
– …
Bref beaucoup de tâches techniques mais aussi du relationnel et donc des contacts humains avec tout ce que cela suppose de difficultés.
L’administration système oscille souvent entre autorité et responsabilité d’une part et service et coopération d’autre part. Toute la difficulté consiste à trouver le bon compromis en se demandant si, pour l’utilisateur tartempion, il faut faire
– kill –9 de son processus qui est en train d’immobiliser toutes les ressources ou presque,
– ou bien write tartempion pour lui expliquer que son fonctionnement pose quelques problèmes.
En toutes circonstances, essayez de respecter ces quelques principes de base :
– avant d’agir, réfléchissez à ce que vous allez faire et à sa portée,
– faîtes en sorte que rien ne soit irréversible,
– faîtes les modifications petit à petit et pas tout en une seule fois,
– pensez toujours à sauvegarder les fichiers importants avant de les modifier, de manière à pouvoir restaurer une situation antérieure, qui, si elle n’était pas optimale, avait le mérite de fonctionner correctement,
– testez, testez et retestez pour vous assurer que tout est correct, mais ne testez pour satisfaire votre ego : un bon test consiste à démolir ce que l’on a fait et c’est seulement si l’on n’y arrive pas que l’on pourra estimer que c’est correct,
– sachez au mieux comment les choses fonctionnent et ne vous contentez pas toujours de « recettes de cuisine » : une recette maîtrisée sera optimisée, une recette appliquée sans aucune compréhension peut engendrer de très graves dégâts

Pensez aux petits « outils » de l’administration

Les bons outils facilitent le travail et le manque d’outils peut quelquefois le rendre impossible.
Ce chapitre fait un petit tour d’horizon des commandes administrateur de base, qui ne sont parfois que le résultat du détournement de commandes utilisateur.
aide en ligne
man [options] C’est la commande de base si vous souhaitez obtenir de l’aide sur une commande.
Il est possible de citer plusieurs commandes après man et dans ce cas, le système balayera l’aide des commandes les unes après les autres.
-k pour rechercher les entrées traitant d’un sujet
-a permet d’obtenir les pages d’aide, quelque que soit la section à laquelle elles appartiennent
L’affichage se fait différemment suivant l’interaction avec le système, dès que vous avez le symbole : affiché :
– la barre espace permet un défilement par page,
– la touche « enter » permet un défilement par ligne,
– « Ctrl B » permet de revenir à la page précédente,
– « Esc : q » permet de quitter la commande man.
[[email protected] lib]$ man -k passwd
passwd (5) – password file
rpc.yppasswdd (8) – NIS password update server
smbpasswd (8) – change a users smb password in the smbpasswd file.
yppasswd, ypchfn, ypchsh (1) – NIS password update clients
[[email protected] lib]$ q
bash: q: command not found
[[email protected] lib]$ man -k passwd | more
chpasswd (8) – update password file in batch
dpasswd (8) – change dialup password
gpasswd (1) – administer the /etc/group file
nwpasswd (8) – change password for a NetWare user
passwd (5) – password file

[[email protected] chantal]$ man -a chown
CHOWN(1) CHOWN(1)

CHOWN(2) Linux Programmer’s Manual CHOWN(2)
Vous remarquerez que les commandes sont suivies d’un numéro qui indique la section du manuel. Ceci fait référence à l’époque où les manuels Unix étaient imprimés et fournis sous forme de volumes reliés. C’est ainsi que les commandes normales se trouvaient dans la section 1, les routines de programmation en 5 ..
De ce fait, la commande man recherche parmi les sections dans un ordre prédéfini et variant souvent suivant les distributions :
– commandes
– appels système
– fonctions des bibliothèques,
– autres sections.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *