Modes d’exécution du code SQL et exploration de données

Extrait du cours modes d’exécution du code SQL

12.2 Lien avec la base de données
Un formulaire qui permet de modifier les données d’une base est composé de :
– controles indépendants (essentiellement, les étiquettes et les éléments de décoration) ;
– controles dépendants (c’est-à-dire liés aux colonnes de la base);
– controles calculés (un montant total par exemple) qui informent l’utilisateur et qui résultent d’opérations entre plusieurs données.
Ce sont les controles dépendants qui nous intéressent ici. Si le système transactionnel est bien con¸cu, les controles dépendants n’accèdent aux données qu’`a travers des vues et le formulaire ne peut modifier les données de la base qu’en invoquant des procédures stockées.
Le lien très fort qui uni un formulaire à sa base de données, pose de gros problèmes de maintenance (en cas de changement de SGBD, de schéma relationnel ou de type de données par exemple) et de réutilisabilité.
Les vues et les modèles orientés objets traduit du même modèle conceptuel que le schéma relationnel sont des solutions. Mais, il faut souvent faire appel `a une couche supérieure pour faire le lien entre ces composants (c’est le role des environnements de développement comme .NET et J2EE (Struts notamment)).
12.3 Validation des données
Les formulaires doivent, au moins, obéir aux memes règles d’intégrité que la base de données sousjacente (afin, notamment, de gérer les erreurs de validation au niveau du formulaire). Le concepteur d’un formulaire ne doit donc pas se contenter d’une zone de texte (qui permet la saisie au clavier d’une chaıne de caractères, d’un entier, d’un réel ou d’une date et heure) pour chaque champ à remplir.
12.3.1 Intégrité de domaine
Le type de données d’un controle doit correspondre au type de données de la colonne sous-jacente.
Pour les données numériques (entier ou réel), le controle potentiom ètre et toupie permettent leur saisie à la souris (toutefois, il est bon de les accompagner d’une zone de texte dans laquelle on peut saisir la valeur souhaitée directement au clavier). Pour les données binaires (oui ou non), le controle case à cocher est tout indiqué.
Pour les dates, les outils de création de formulaire offre souvent un controle calendrier. En tout cas, le résultat pour une date ou pour une heure est une zone de texte avec un format de controle strict.
Les controles offrent bien souvent des formats de controle et des règles de validation qui permettent de reproduire certaines contraintes CHECK. De plus, pour les contraintes CHECK IN, on dispose du controle bouton radio (ou groupe d’options) qui est utilisable lorsque la liste des choix disponibles est connue et restera inchangée (ce qui est rare ; en général, les choix sont listés dans une colonne d’une autre table).
Un controle peut également recevoir une valeur par défaut (cohérente avec la base) et la notion de champ obligatoire permet de traduire le caractère vide autorisé ou non.
12.3.2 Intégrité des entités
Généralement, il n’est pas nécessaire de s’en soucier dans les formulaires, car elle est assurée par la numérotation automatique (et l’intégrité référentielle lorsque la clé primaire est composée de clé(s) étrangère(s)). La seule opération à mener dans le formulaire est de rendre le champ correspondant à la clé, insaisissable afin que l’utilisateur ne puisse le modifier.
Cependant, les contraintes UNIQUE sont plus difficiles `a traduire dans les formulaires.

………

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Modes d’exécution du code SQL et exploration de données (916 KO) (Cours PDF)
Modes d’exécution du code SQL

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *