ORACLE Les composants de Procédure Builder

Cours ORACLE Les composants de Procédure Builder, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

UTILISATION DE PROCEDURE BUILDER

Procédure Builder

Les composants de Procédure Builder
Procédure Builder est un environnement de développement intégré qui permet d’éditer, de compiler de tester et de débugger des unités de programmes PL/SQL client et serveur avec un seul et même outil. Toutes ces fonctionnalités sont possibles grâce aux différents composants intégrés dans Procédure Builder.
Composant Utilisation Explorateur d’objet Permet de gérer les ensembles, et d’effectuer des opérations de débugage Interpréteur PL/SQL Permet de débugger du code PL/SQL, et d’évaluer du code PL/SQL en temps réel Editeur d’unités de programmes Permet de créer et d’éditer du code source PL/SQL Editeur d’unités de programmes stockés Permet de créer et d’éditer du code source PL/SQL coté serveur Editeur de trigger de base de données Permet de créer et d’éditer des triggers de base de données.

Développer des unités de programmes et des unités de programmes stockés
Procédure Builder permet de développer des sous programmes PL/SQL pouvant être utilisés dans des applications clientes ou serveurs. Les unités de programmes sont des sous programmes PL/SQL qui sont utilisées avec des applications clientes, tel que Oracle Developer. Les unités de programmes stockées sont des sous programmes PL/SQL que l’on peut utiliser avec toutes les applications, clientes ou serveurs. Le code PL/SQL est perdu lorsque l’on ferme Procédure Builder sauf si l’on sauvegarde le code sur le serveur, dans la librairie PL/SQL ou si on l’exporte dans un fichier. Il existe plusieurs façons de développer du code PL/SQL dans Procédure Builder : Pour un code côté client on peut créer l’unité de programme en utilisant l’éditeur d’unité de programme ou faire un glisser-déposer d’une unité de programme côté serveur vers le client en utilisant l’explorateur d’objet. Pour un code côté serveur on peut créer l’unité de programme en utilisant l’éditeur d’unités de programme stockés ou faire un glisser-déposer d’une unité de programme côté serveur vers le serveur en utilisant l’explorateur d’objet.

Lire sur cLicours.com :  Gestion d’une instance et création d’une BD Oracle

Le navigateur d’objets

L’explorateur d’objet est un navigateur qui permet de trouver et de travailler avec des unités de programmes client et serveurs ainsi que des librairies et des triggers. Il est possible de développer et réduire l’arborescence, copier et coller, chercher un objet et glisser-déposer des unités de programme PL/SQL entre les côtés client et serveur.
On peut distinguer plusieurs éléments important dans la fenêtre du navigateur : L’indicateur d’emplacement (1) : il indique l’emplacement actuel dans la hiérarchie L’indicateur de sous-objet (2) : permet de développer ou de réduire les nœuds pour voir ou cacher les informations sur les objets. Les différentes classes d’objets sont représentées par différentes icônes. L’icône de type (3) : indique le type de l’objet, suivi du nom de l’objet. Dans l’exemple, l’icône indique que LOG_EXECUTION est un bloc PL/SQL. Si on double-clique sur l’icône, Procédure Builder ouvre l’éditeur d’unité de programme avec le code de cet objet. Le nom de l’objet (4) : affiche le nom de l’objet Le champs de recherche (5) : permet de chercher des objets.

L’éditeur d’unités de programmes
L’éditeur d’unités de programme permet d’éditer, de compiler et de parcourir les warning et les erreurs pendant le développement de sous programmes PL/SQL clients.
La zone (1) contient tous les différents boutons utilisés pour créer et débugger des unités de programmes (Compile, Apply, Revert, New, Delete, Close et Help). Le nom du programme est affiché dans la zone (2) et le code source de la procédure est situé dans la zone (3). Pour amener le code d’un sous programme dans le panneau de code source il faut choisir le nom dans la liste déroulante du champ Name.

L’éditeur d’unités de programme stockées
L’éditeur d’unités de programmes stockés se présente comme l’éditeur décrit précédemment à l’exception que dans ce cas l’opération de sauvegarde envoie le code source au compilateur PL/SQL du serveur.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.