Quelques formes cliniques du paludisme

PRESCRIPTION ET DISPONIBILITE DES COMBINAISONS THERAPEUTIQUES A BASE D’ARTEMISININE AU CENTRE DE SANTE DE REFERENCE ET AU CENTRE DE SANTE CATHOLIQUE DE KATI

INTRODUCTION
IMPORTANCE DU SUJET
OBJECTIFS
1) OBJECTIF GENERAL
2) OBJECTIFS SPECIFIQUES
GENERALITES
I- RAPPELS SUR LE PALUDISME
1-Definition
2-Vecteur
3-Agent pathogène
4-Cycle évolutif des plasmodies
4-1-Chez l’homme
4-1-1- Phase pré-érythrocytaire
4-1-2- phase érythrocytaire
4-2- Chez l’anophèle
5-Physiopathologie du paludisme
6-Anatomie pathologie du paludisme
7-Quelques formes cliniques du paludisme
7-1- Accès pernicieux ou neuro-paludisme
7-2- Fièvre bilieuse hémoglobinurie
7-3-Quelques formes associées
7-4-Formes étiologiques
8- Profil épidémiologique du paludisme au Mali
9- Répartition géographique du paludisme dans le monde
10-Groupes à risque
11- Diagnostic au laboratoire
11-1-Diagnostic parasitologique
11-2-Diagnostic sérologique
12-Traitement
II–QUELQUES DEFINITIONS IMPORTANTES
1 – Définition juridique du médicament
2 – Définition de la dénomination commune international (DCI
3 – Médicament générique
4- Définition de la prescription
III–LES ANTIPALUDIQUES
A) Définition
B) CLASSIFICATION DES ANTIPALUDIQUES
¾ LES SCHIZONTICIDES
™ Les amino-4-quinoléines
– MECANISME D’ACTION
™ Les amino-alcools
1- LA QUININE ET DERIVES
1-1- QUININE
– MECANISME D’ACTION
1-2- Quinidine
2- LA QUINOLEINE METHANOL ET LE 9-PHENANTHRENE METHANOL
– MECANISME D’ACTION
3- MEPACRINE
4-BENFLUMETOL OU LUMEFANTRINE
™ Les antifolates
1- LES ANTIFOLIQUES
1-1- SULFAMIDES ET SULFONES
1-2- Sulfalène ou Sulfaméthoxypyrazine
2- LES ANTIFOLINIQUES
2-1- PROGUANIL
– MECANISME D’ACTION
2-2- PYRIMETHAMINE
– PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES
™ Les antibiotiques
™ LE QUINGHAOSOU (ARTEMISINE) ET SES DERIVES
– PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES
– MECANISME D’ACTION
– PHARMACOCINETIQUE
-PRESENTATIONS
¾ GAMETOCYTOCIDES
C) Combinaisons thérapeutiques antipaludiques
1- Définition
2- Raisonnements pour les combinaisons thérapeutiques antipaludiques … ….… .
3- Combinaisons à base d’Artémisinine
3-1- But de la combinaison
3-2- Combinaisons thérapeutiques recommander par l’OMS
– Artésunate + chloroquine
– Artésunate + amodiaquine
– Artésunate + sulfadoxine-pyrimethamine
– Artesunate + méfloquine
– Artésunate + sulfamethoxypyrazine-pyrimethamine
– Artémether + lumefantrine
D) LES RESISTANCES AUX ANTIPALUDIQUES
1- LES ANTIPALUDIQUES CONCERNES
2- LES MECANISMES DE LA CHIMIO-RESISTANCE
3- Chimiorésistance au Mali
E) SCHEMAS THERAPEUTIQUES CURATIFS DU PALUDISME
1-Protocole de traitement des accès palustres non compliqué ou paludisme simple
– Signes – Analyses recommandées
– Traitement recommandé
– Quelques conseils à donner aux patients
2-TRAITEMENT DE L’ACCES PALUSTRE PERNICIEUX
3-TRAITEMENT D’UNE FIEVRE BILIEUSE HEMOGLOBINURIQUE
F) TOXICOLOGIE DE DEUX ANTIPALUDIQUES
G) METHODES DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME
1- Lutte contre le parasite
2- Lutte antivectorielle
H) QUELQUES PRODUITS DE L’ETUDE
1- Artésunate + SMP (Co-Arinate®)
1-1 Artésunate
1-2 Sulfaméthoxypyrazine
1-3 Pyriméthamine
1-4 Posologie
2- Artéméther/Luméfantrine (Coartem®)
3- Artésunate + amodiaquine (Arsucam®)
3-1- Indications thérapeutiques
3-2- Posologie et durée du traitement
3-3- Mode et voie d’administration
3-4- Contre-indication
3-5- Mises en garde et précautions particulières d’emploi
3-5-1- Amodiaquin
3-5-2- Artésunate
3-6- Grossesse et allaitement
3-7- Effets indésirable
3-8- Surdosage
3-9- Propriétés pharmacologiques
4- Artésunate + Méfloquine (Artéquin®)
4-1- Indication
4-2- Contre Indication
4-3- Comment utiliser Artéqui
4-4 – Précaution d’emploi
4-5- Grossesse et allaitement
4-6- Effets indésirables
4-7- Présentation
METHODOLOGIE METHODOLOGIE
1 – Cadre d’étude
2- Situation géographique de la ville de Kati
3- Présentation des centres de santé
4- Les locaux des centres de santé
5- Les activités menées
6- MALADES
6-1- POPULATION D’ETUDE
6-2- RECRUTEMENT ET ELIGIBILITE
7 – METHODE
7- 1 – TYPE D’ETUDE
7- 2 – PERIODE D’ETUDE
8 – TECHNIQUE DE COLLECTE DES DONNEES
9 – VARIABLES MESURES
10 – SUPPORT DES DONNEES…
11– GESTION ET ANALYSE DES DONNEES
RESULTATS
I- ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES
– Fréquence de la prescription
II- CARACTERISTIQUES DE LA PRESCRIPTION
– Qualité de prescription
III- CARACTERISTIQUES DES MEDICAMENTS
COMMENTAIRES ET DISCUSSIONS
CONCLUSIONS et RECOMMANDATIONS
CONCLUSIONS…
RECOMMANDATIONS
BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES

Lire sur cLicours.com :  Mémoire Online: Evaluation de la matière organique dans l’eau du barrage de Timgad

SULFAMIDES ET SULFONES 

Ils bloquent chez l’hématozoaire la synthèse de l’acide dihydrofolique, empêchant l’utilisation par le parasite de l’acide para-amino-benzoïque de l’hôte nécessaire à sa multiplication. La sulfadoxine est un antipaludique curatif, utilisé dans le traitement des accès palustres. Elle n’est pas le traitement préventif du paludisme.

Sulfadoxine

Sulfalène ou Sulfaméthoxypyrazine C’est un produit très proche de la sulfadoxine du point de vue pharmacologique. Son efficacité thérapeutique sur P. falciparum à été prouvée par de nombreuses études.

PROGUANIL 

Il est né de la recherche sur l’action antipaludique des biguanides.
– MECANISME D’ACTION :
Le proguanil possède une activité antipaludique lente et due à une inhibition de la dihydrofolate réductase nécessaire à la synthèse des purines et pyrimidines nécessaires à l’hématozoine. Cette inhibition ne s’exerce pas sur les cellules humaines, d’où l’absence de toxicité.Le proguanil est préconisé dans la prévention du paludisme, même dans les zones de chloroquino-résistance.

PYRIMETHAMINE

C’est une Diaminopyrimidine possédant des activités antipaludiques.
 – PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES :
La pyriméthamine est un schizonticide d’action lente et un sporonticide, mais elle n’agit pas sur les stades intra-hépatiques. Elle agit comme le proguanil sur la dihydrofolate réductase.
™ Les antibiotiques
Il s’agit essentiellement des cyclines (doxy 100®), la doxycycline, ou la vibramycine®, en traitement curatif elle est administrée à 200 à 400 mg/J en une prise, en chimioprophylaxie100mg/J, de la clindamycine. La dapsone est aussi un antibiotique qui a une activité antipaludique [40].

™ LE QUINGHAOSU (ARTEMISININE) ET SES DERIVES 
A partir d’une plante Chinoise, la quingha, fut extrait en 1971 le quinghaosu ou artémisinine qui révéla posséder une bonne activité antipaludique. Il s’agit d’une lactone sesqui-terpénique contenant un radical peroxyde nécessaire à son activité. D’autres dérivés semi-synthétiques ont été par la suite préparés. L’artémisinine peut être utilisée par voie orale ou par voie intramusculaire.
Quinghaosu Artémether Artésunate

– PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES
Ces produits sont actifs sur les 4 espèces d’hématozoaires, et notamment les chloroquino-résistantes . Il n’y a pas d’action sur les gamétocytes. Ces produits sont de bonnes efficacités dans les accès simples que dans les accès pernicieux .

– MECANISME D’ACTION 
Le mode d’action de quinghaosu et de ses dérivés (Artémether®, Artésunate®), se situe au niveau de la membrane parasitaire, dès la 8ème heure. Seules les formes sanguines sont atteintes. L’activité est identique sur des souches de P. falciparum sensibles ou résistantes. L’artémether est recommandé dans le traitement du paludisme causé par toutes les formes de Plasmodium y compris les souches pharmaco-résistantes.

– PHARMACOCINETIQUE
Rapidement et complètement résorbé, le quinghaosu ne donne que des taux plasmatiques faibles, ceux obtenus après injection intramusculaire sont plus élevés. Il se concentre fortement dans les hématies parasitées. Sa demi-vie est brève, de 4 heures. Il est métabolisé par le foie en des dérivés inactifs et est éliminé dans les urines essentiellement. Le quinghaosu comme ses dérivés traversent la barrière placentaire.

-PRESENTATIONS
Artémether (Paluther®) est en comprimés dosés à 50mg ou en solution huileuse injectable à 80mg/ampoule de 1ml. L’artesunate (Arinate®) est en comprimés dosés à 100mg pour les adultes ou à 50mg pour les enfants. L’artémisinine est en comprimés dosés à 250mg ou en capsules à 250mg ou en suppositoires dosés à 100mg.

Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.