Télécharger cours logistique gratuit: La rétro-logistique

Sommaire: La rétro-logistique

Introduction La rétro-logistique
I- Définitions et objectifs
II- Logistique classique et logistique inverse
III- Importance de la rétro-logistique
IV- Les stratégies de la rétro-logistique
1- Réduction des flux de rétro-logistique
2- La gestion des flux de la logistique des retours
V- Les activités de la rétro-logistique
1- La collecte
2- Le triage
3- L’entreposage
4- Le transport
5- Le traitement intermédiaire
6- Le retraitement
VI- La mise en place de la logistique inverse
1- Les déterminants de la mise en place de la logistique inverse
2- Freins et motivations à la mise en place d’une logistique de retour
3- Les raisons des inefficacités de la rétro-logistique
Conclusion
Références

Extrait du cours la rétro-logistique

Introduction :
Le retour des marchandises prend de plus en plus d’ampleur pour les organisations, les produits récupérés par les organisations sont principalement directement réintroduits sur le marché, lorsque possible, revendus sur un marché secondaire à très bas prix ou encore simplement éliminés. D’où vient la nécessité d’intégrer les activités de récupération, de traitement de produits inutilisés ou en fin de cycle de vie au sein des entreprises.
Les pressions pour la récupération des matières, la réduction de l’enfouissement comme mode de gestion des déchets, la prise de conscience des consommateurs ainsi que les économies potentielles provenant d’une réutilisation des matières amènent les organisations à accorder une attention accrue à la logistique des retours. Ce concept introduit une nouvelle perspective dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement, car les schémas traditionnels décrivant la circulation des matières sont généralement conçus dans une optique unidirectionnelle : des fournisseurs vers les utilisateurs. En fait, la logistique inverse souligne que la matière peut emprunter le chemin inverse et remonter la chaîne d’approvisionnement.
Ainsi, pour assurer l’enchaînement des idées contenues dans le présent rapport, j’ai opté pour une démarche en cinq phases :

  • Définitions et objectifs de la rétro-logistique ;
  • Logistique classique et logistique inverse ;
  • Importance de la rétro-logistique ;
  • Les stratégies de la logistique inverse ;
  • Les activités de la logistique inverse ;
  • La mise en place de la logistique inverse.

I- Définition et objectifs :
Définition :
« La rétro-logistique (appelé aussi logistique inverse ou logistique des retours) est le processus de planification, de mise en place et de contrôle de la performance de l’utilisation des matières premières, des en-cours : stock, production, produits finis, et de la gestion de la chaîne d’information depuis le client vers le fournisseur afin de récupérer, créer ou disposer de la valeur quant aux produits vendus et les emballages associés, en minimisant l’impact sur l’environnement et l’utilisation des ressources mises en œuvre ».
La logistique inverse consiste à récupérer des biens du circuit commercial ou du consommateur même, de les orienter vers une nouvelle étape de leur existence et de les traiter dans le but d’en retirer le maximum de valeur en cherchant à les réintégrer sur le marché ou de les disposer proprement.
Ainsi les retours de produits sont généralement associés au S.A.V offert par les détaillants afin de permettre l’échange ou le remboursement de marchandises non conformes aux attentes des clients.
Mais on peut ajouter cinq catégories de retours de produits :

  • Les rebuts de production ;
  • Les rejets de production ;
  • Les retours d’emballage ;
  • Les retours de produits sous garantie et rappel (les produits défectueux) ;
  • Les retours en fin de vie ;
  • Les retours commerciaux (location, VPC classique, e-commerce…) et contractuels (presse).

Ainsi, tous ces produits ne reviennent pas nécessairement vers le producteur mais peuvent emprunter des voies très différentes avec l’intervention de nombreuses « tierces parties » : en effet la supply chain, bien plus qu’une chaîne, est un réseau souvent très complexe.
Objectifs :
L’objectif principal de la logistique des retours est d’assurer le retour des produits/matières de l’utilisateur au producteur. Elle comprend de nombreuses activités telles que la collecte, le tri, la transformation, le reconditionnement, l’enfouissement, l’incinération… Par ailleurs, ce concept n’est pas restreint aux seules activités de récupération et de recyclage des matières (rebuts ou rejets de production ou retours d’emballage), il intègre également les activités de retour de produits pour cause de défectuosité ou de non-conformité aux besoins (retours sous garantie, produits en fin de vie, retours commerciaux, campagnes de rappel).
Ainsi, la logistique des retours n’est pas une pratique récente mais elle acquiert de plus en plus un caractère stratégique. En effet, l’engouement des consommateurs pour des produits faits de matières recyclées oblige en quelque sorte les manufacturiers à concevoir de nouveaux produits et procédés, mais surtout à mettre en place des réseaux capables de récupérer cette nouvelle matière première.

……….

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Télécharger cours logistique gratuit: La rétro-logistique (65.86 KB)  (Cours PDF)
La rétro-logistique

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *