Cours la topologie des réseaux

Cours la topologie des réseaux, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Utilité des réseaux

A l’origine le besoin qui a abouti à la création des réseaux est le partage des ressources les plus coûteuses, comme le stockage des fichiers sur un disque dur, ou leurs impressions. En raison de la baisse des prix des périphériques d’autres raisons émergent: Les logiciels, ils sont moins coûteux en version multipostes, qu’en version monoposte. Leur évolutivité est plus facile à assurer, il suffit de les mettre à jour une seule fois sur le serveur. L’interconnexion des ordinateurs, elle permet une meilleure communication des documents, des messages, et des ressources humaines au sein d’une entreprise. La gestion des données, elles sont regroupées sur le serveur ce qui facilite leur mise à jour et leur sauvegarde. La sécurité, les serveurs offrent une sécurité d’accès aux données, grâce à des accès sélectifs et à des mots de passe, ce qui réduit le risque de contagion par des virus. Généralement les serveurs possèdent aussi un système de prévention des pannes secteurs: un onduleur. Les ressources partagées, le réseau permet l’accès à l’ensemble des utilisateurs des ressources informatiques comme: – les imprimantes, – les disques hautes capacités, – les modems, – d’autres systèmes d’exploitations ( Unix, Macintoch )

La normalisation, le modèle O.S.I

La télécommunication est une activité de consensus technique. C’est ainsi , que grâce à la normalisation du CCITT ( Comité Consultatif International Téléphonique Télégraphique ), que l’ensemble des téléphones de la terre peuvent communiquer. Malheureusement pour la transmission des données, il n’existe aucune normalisation aussi complète. Lier des systèmes informatiques est souvent difficile. Pour cette raison l’I.S.O. ( International Standards Organization ) a mis au point une normalisation partielle, que l’on qualifie de système ouvert, le modèle O.S.I. ( Open Systems Interconnection ). Le modèle OSI propose une manière dont deux éléments d’un réseau ( station de travail, serveur, etc… ) communiquent, en décomposant les différentes opérations à effectuer en 7 étapes successives, qui sont nommées les 7 COUCHES du modèle OSI. Ce modèle ne définit que le service ou la fonction, mais nullement la manière dont il ou elle doit être effectuée. Chaque couche communique avec les couches inférieures et supérieures à travers une interface qui permet l’empilement des couches entre elles.

Les éléments d’un réseau

1) les terminaux ou les stations de travail Leur fonction est de permettre à l’utilisateur d’accéder aux ressources du réseau. On peut distinguer deux types de terminaux: Les terminaux à usage spécifique, par exemple les terminaux bancaires. Les micro-ordinateurs. La plupart des stations de travail sont maintenant des micro-ordinateurs. Elles effectuent le traitement des données au moyen de leur propre unité centrale. Ces stations sont connectées au réseau par l’intermédiaire de cartes d’extensions.
2) Les cartes réseaux Les cartes réseaux permettent la connexion des serveurs et des stations de travail et gèrent une partie du protocole. Elles sont connectables soit à un bus, ISA, MCA, VLB, ou PCI.
3) Le média ( support physique d’interconnexion ) Chaque carte réseau est interconnectée à l’aide de câble, dont le choix dépend du réseau mis en oeuvre.
a) La paire téléphonique torsadée
La paire téléphonique torsadée peut être: – simple – double, – blindée. Son débit est de 10 Mégabits / s. Sa bande passante est de 4 MHz. La distance maximum sans répéteur est de plus de 1 kilomètre.
b) Le câble coaxial
Le câble coaxial a un blindage qui permet de l’isoler des perturbations extérieures. Son débit est de 10 à 50 Mégabits/s. Sa bande passante est de 50 à 400 Mégahertz et son impédance est de 50 ou 75 Ohms. La distance maximum sans répéteur est de plus de 10 kilomètres.
c) La fibre optique La fibre optique fait circuler un faisceau lumineux qui est le support de l’information, ce qui permet au signal d’être isolé des perturbations extérieures. Son débit est de l’ordre 500 Mégabits/s. Le signal circule sur ce média unidirectionnellement. Sa bande passante est de plusieurs Gigahertz. La distance maximum sans répéteur est de 70 kilomètres.

………

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *