Cours les phases de la production et les rendements factoriels

Cours économie générale les phases de la production et les rendements factoriels, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Interprétation : les phases de la production et les rendements factoriels

La représentation graphique des courbes de production nous permet de déduire que la courbe de production totale prend généralement la forme d’un (S) et connaît trois phases différentes :
• En premier lieu, on remarque que la production totale est croissante, mais elle augmente plus proportionnellement que l’augmentation du nombre de travailleurs, on dit que la production augmente à un rythme accéléré : c’est la première phase de la production. En d’autres termes chaque travailleurs supplémentaire entraîne une amélioration du niveau de la production totale plus importante que celle engendrée par le travailleur qui l’a précédé, ce qui veut dire que la production marginale est de plus en plus importante ou croissante : On dit que tout au long de cette phase les
rendements factoriels sont croissants.
Lorsque, la production totale atteint un point d’inflexion pour changer d’un rythme de croissance accéléré à un rythme de croissance décéléré ou freiné, la courbe de production marginale est à son maximum : Les rendements factoriels sont constants.
De plus, cette première phase est caractérisée par une production marginale supérieure à la production moyenne (la courbe de Pm est au dessus de la courbe de la PM).
• En second lieu, la production totale continue à être croissante mais selon un rythme freiné. C’est la seconde phase de production durant laquelle l’ajout de travailleurs supplémentaires entraîne une augmentation de la production totale moins proportionnelle que l’augmentation du facteur travail.
Lors de cette phase la production marginale est décroissante puisque la contribution individuelle de chaque travailleur additionnel va être moins importante que la contribution de son collègue qui l’a précédé : On dit que les rendements factoriels sont décroissants. En plus, la production marginale
devient inférieure à la production moyenne(la courbe de Pm est située en dessous de celle de la PM).
A la fin de cette phase, la production totale atteint un maximum, avec un nombre de travailleurs qui annule la production marginale : Ce ci veut dire que le 7 ème travailleurs n’entraîne plus une augmentation de la production totale.
• En troisième lieu, la production totale devient décroissante , pour démontrer que l’augmentation continue du nombre de travailleurs entraîne ,à un niveau bien déterminé, la diminution de la production totale. Il est tout à fait normal que la production marginale s’annule avec le niveau du travail qui donne le maximum de la production totale et devient par la suite négative, ce ci se justifie comme suit : Lorsque on ajoute le travailleur n° 7, celui ci ne contribue plus à l’amélioration de la production totale, cette dernière est à son maximum et la production marginale de ce travailleur est nulle. Lorsqu’on continue à ajouter des travailleurs, ces derniers vont engendrer une détérioration du niveau de la production totale, autrement dit leurs produits marginaux sont négatifs.

Lire sur cLicours.com :   ECONOMIE INTERNATIONALE

La production au niveau du pays

La mesure de la production

C’est l’analyse macro-économique qui se propose d’étudier les opérations et le comportement des agents économiques sur l’échelle nationale. L’analyse de la production repose sur les mêmes principes que sur le plan micro-économique : mesurer la production revient à mesure la productivité des facteurs.
Trois mesures de la productivité sont généralement retenues : la productivité apparente du travail, la productivité apparente du capital et la productivité globale des facteurs.
? La productivité apparente du travail peut être mesurée par le rapport entre la valeur de la production et la quantité de travail utilisée. La quantité de travail est mesurée par le nombre d’heures de travail, et la valeur de la production est mesurée par la valeur ajoutée.
? La valeur ajoutée (VA) est définie comme la différence entre la valeur des biens produits et le coût des matières premières et des inputs qui on servi à les produire. Autrement dit la valeur ajoutée est égale à la différence entre la valeur de la production totale et la valeur de la consommation intermédiaire.
Productivité apparente du travail = VA/durée du travail.
? La productivité apparente du capital est mesurée, de même, par le rapport ente la valeur ajoutée et le stock de capital utilisé.
Productivité apparente du capital = VA / stock de capital
? La productivité globale ou totale des facteurs mesure la contribution du travail, du capital et des consommations intermédiaires dans la production globale.
Productivité globale = moyenne des productivités apparentes.
? La production totale est mesurée par le PIB (produit intérieur brut), à son tour égal à la somme des valeurs ajoutées de tous les agents résidents.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.