Cours Matlab: Applications en mécanique

Sommaire: Applications en mécanique

1 Notes de cours
1.1 Introduction
1.2 Matlab de base
1.2.1 Graphiques
1.2.2 Scripts
1.2.3 Repertoire courant
1.2.4 Boucles et tests
1.2.5 Fonctions simples de matlab
1.2.6 Creer des fonctions
1.2.7 L’aide matlab
1.2.8 Caracteres speciaux
1.3 Tableaux
1.3.1 Construire des tableaux par concatenation
1.3.2 Acceder aux sous-tableaux
1.3.3 Operations avec des tableaux
1.3.4 Fonctions speciales pour les tableaux
1.4 Vectorisation
1.5 Graphiques
1.5.1 Lignes
1.5.2 surfaces
1.5.3 Isovaleurs
1.5.4 Champs de vecteurs
1.6 Exemples
1.6.1 Calcul de la constante d’Euler
1.6.2 Mesurer une trajectoire sur une image
1.7 Votre compte-rendu
1.8 Remettre votre compte-rendu
1.9 Difficultés habituelles
1.9.1 La fenetre de Matlab
1.9.2 Le graphique actif
1.9.3 Stopper un calcul
1.9.4 Sauver les figures

Extrait du cours applications en mécanique

Notes de cours
1.1 Introduction
Vous trouverez dans ces notes une base de connaissances et de pratiques pour utiliser Matlab. C’est, reuni en quelques pages, le minimum dont vous aurez besoin pour le cours ”Matlab: applications en mecanique”. Aujourd’hui, il est difficile de se passer de l’ordinateur pour faire de la science: pour analyser  les données, les représenter, les manipuler. Pour ceci Matlab est un outil efficace.
Une grande partie de l’enseignement de l’informatique en licence de mécanique consiste `a utiliser l’ordinateur pour calculer des solutions approchees aux  equations differentielles  de la mécanique.
1.2 Matlab de base
Matlab offre une interface via laquelle on peut entrer des commandes, c’est  ”l’invite”, ou en anglais, le ”prompt”: la ligne qui commence avec>>. On y écrit les lignes de commandes qui vont créer des tableaux, les manipuler,tracer des graphiques… Une fois que la ligne de commande est écrite, on tape sur ”entrée” et l’ordinateur évalue cette commande, verifié qu’elle est conforme, qu’elle veuille dire quelque chose.
1.2.1 Graphiques
Avec la ligne de commande, on peut créer des graphiques qui représentent les tableaux. Par exemple avec la fonction plot pour un graph en ligne (un vecteur en fonction d’un vecteur).
>> a=[2, 5, 6];
>> b=[ 3.2, 3.5, 5];
>> plot(a,b)
Ici je crée deux tableaux  nommées aetb, et je trace les valeurs de ben ordonnée pour les valeurs deaen abcisse. Ce graph apparait dans une nouvelle fenetre. On peut utiliser des fonctions qui ajoutent des détails a ce graph..
1.2.2 Scripts
Si on veut garder une serie de commandes, plutot que de les écrire a chaque fois `a l’invite, on peut les écrire dans un fichier texte. Ces fichier s’appellent des ”scripts”. Par exemple je crée un fichier nommé ”test.m” avec mon éditeur de texte préferé, et je l’enregistre dans le dossier ”actif”, c’est `a dire le dossier dans lequel matlab cherche les scripts. L’extension .m signifie que ce fichier est un fichier de commandes Matlab.
1.2.3 Répertoire courant
On execute les commandes qui sont dans un script en écrivant le nom du script a l’invite de Matlab. Pour cela, il faut que le script soit dans le répertoire courant, c’est a dire dans le répertoire actif. Les commandes associées au répertoire courant sont comme pour le terminal sous linux:
•pwd: ”Print Working Directory” affiche a l’écran l’adresse du répertoire courant.
•ls: ”List Directory” affiche la liste des fichiers qui sont présents dans le répertoire courant. Avec un peu de chance, votre script s’y trouve.
•cd: ”Change Directory” pour se déplacer dans l’arborescence de répertoires.
Sous windows, les fichiers sont par défaut sur le disque ”H”.

………..

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours Matlab: Applications en mécanique (2.74 MO) (Cours PDF)
Cours Matlab

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *