Cours pdf manipulations des bases de données

Cours manipulations des bases de données Access, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

Les manipulations des bases de données

Une fois les tables créées, on peut commencer à y insérer des données, les mettre à jour, les supprimer ou y faire des requêtes. Toutes ces opérations sont des opérations de manipulation des bases de données.
Pour effectuer ces manipulations, SQL dispose de 5 instructions :
– INSERT -UPDATE -DELETE – SELECT – CREATE VIEW (non utilisé dans Access)
– La commande INSERT
 Présentation & syntaxe
La commande INSERT est utilisée pour ajouter des enregistrements ou des parties d’enregistrements dans des tables. Elle est utilisée généralement sous deux formes :
1ère forme
INSERT INTO table (champ1,champ2,…) VALUES (‘valeur1′,’valeur2’,…);
Cette forme est utilisée lorsqu’on veut insérer un seul enregistrement ou une partie d’un seul enregistrement. On créera un nouvel enregistrement dont le contenu du champ1 sera valeur1, le contenu du champ2 sera valeur2, etc…
2ème forme
INSERT INTO table (champ1,champ2,…) (requête);
Dans cette seconde forme, le résultat de la requête va être inséré dans les champs indiqués de la table. Cette méthode est utilisée lorsque plusieurs enregistrements sont ajoutés simultanément.
Dans les deux cas, les valeurs insérées doivent correspondre au type de données du champ dans lequel l’insertion va être faite, on ne peut pas, par exemple demander l’insertion d’une chaîne de caractères dans un champ de type numérique ou monétaire. Les chaînes de caractères doivent être placées entre apostrophes ( ‘ ), les champs numériques ou vides (NULL) ne doivent pas être placés entre apostrophes.
Insérer tout ou une partie d’un enregistrement
Si des valeurs doivent être insérées dans tous les champs de l’enregistrement de la table, la liste des noms des champs n’a pas besoin d’être explicitement indiquée dans la commande. Les valeurs des champs à insérer doivent cependant apparaître dans le même ordre que les noms des champs lors de la création de la table, sans oublier un seul champ. Faites attention en utilisant cette syntaxe, si la structure de la table change plus tard, la commande qui était bonne risque de ne plus fonctionner correctement. Il vaut mieux toujours indiquer explicitement le nom des champs sur lesquels on veut agir.
La syntaxe est alors : INSERT INTO table VALUES (‘valeur1′,’valeur2′,’valeur3’,…);
Insérer plusieurs enregistrements ou plusieurs parties d’enregistrements
On peut insérer simultanément plusieurs enregistrements ou parties d’enregistrements dans une table. Dans ce cas, les données insérées vont être récupérées dans une ou plusieurs autres tables. Par exemple, si nous voulons placer dans une table nommée « Clients_stq » les clients habitant SaintQuentin, nous allons procéder ainsi :
1) Créer une table « Clients_stq » avec Access, nous allons supposer que cette table comporte 3 champs: le nom, le prénom et l’adresse.
2) Taper la commande :
INSERT INTO Clients_stq(nom,prenom,adresse) (SELECT nom,prenom,adresse FROM Clients WHERE ville=’Saint-Quentin’)
La partie entre ( ) est une requête SQL, nous verrons cela en détail plus bas, elle va sélectionner les champs nom, prénom et adresse de la table Client pour les enregistrements dont la ville est « SaintQuentin ». Le résultat de cette requête va être inséré dans la table Clients_stq.

Lire sur cLicours.com :  Microsoft Access tutorials

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.