LES ACCORDS ENTRE ETATS

LES ACCORDS ENTRE ETATS

La difficulté d‟équilibrer l‟offre et la demande est la cause principale des brusques variations de prix qui peuvent affecter le marché international des céréales. Aussi la coopération entre pays exportateurs et pays importateurs apparaît-elle comme le meilleur moyen de réduire ces déséquilibres. Cette coopération s‟est traduite en pratique par la conclusion d‟accords entre Etats. Les accords entre Etats conclus dans le commerce international des céréales peuvent être classés en deux groupes : celui des accords multilatéraux et celui des accords bilatéraux.

Le premier est homogène puisqu‟on n‟y trouve que des accords entre gouvernements, le second, en revanche, comprend aussi bien des accords entre gouvernement que des accords entre agences étatiques. Nous commencerons cette étude par l‟examen des accords multilatéraux pour deux raison : tout d‟abord parce que les premiers accords qui aient été conclus dans ce secteur sont des accords multilatéraux : les Accords internationaux sur le blé, et ensuite parce que ceux-ci ont pour vocation d‟embrasser l‟ensemble du commerce international des céréales, à la différence des accords bilatéraux qui ont des objectifs plus modestes. 

 Les accords multilatéraux : (les accords internationaux sur le blé)

L‟entre-deux-guerres a marqué les débuts de la coopération internationale dans le commerce du blé ; c‟est en 1933 en effet qu‟a été conclu le premier accord international sur le blé1 .Entre 1933 et 1971 date de conclusion de l‟accord actuellement en vigueur, de nombreux accords se sont succédés avec plus ou moins de succès selon les périodes, leur examen permettra peut-être de mieux comprendre pourquoi l‟accord de 1971 apparaît aujourd‟hui comme le constat d‟échec de cette coopération multilatérale.

LIRE AUSSI :  L’effet contextuel environnemental socio-économique, politiques, réglementaires, culturels rôle de l’environnement externe

 Les accords antérieurs à 1971

Avant d‟analyser les dispositions des accords internationaux sur le blé antérieurs à 1971, nous en dresserons l‟historique . 

Historique des accords internationaux sur le blé : 1933-1971 

L‟histoire de la coopération internationale dans le commerce du blé peut être divisée en trois périodes : la première marque les débuts difficiles de cette collaboration (A), la seconde correspond à son apogée (B) et la troisième enfin témoigne des difficultés auxquelles elle s‟est heurtée dès la fin des années soixante (C) .

 Les débuts de la coopération 

Conclu en 1933 à l‟initiative des pays producteurs, le premier accord international sur le blé ne fut pas couronné de succès, mais cet échec ne découragea pas ses membres qui entreprirent de négocier un nouvel accord. * La conclusion de l’accord international sur le blé de 1933 : C‟est en 19302 , en pleine crise économique, alors que des récoltes abondantes coïncidaient avec une diminution du pouvoir d‟achat entraînant une chute des prix, que les pays producteurs prirent l‟initiative de réunir une conférence internationale sur le blé. Cette conférence eut lieu à Londres en mai 1931 et bien que ses travaux n‟aient pu aboutir à la conclusion d‟un accord international, ses participants y approuvèrent le principe d‟une réduction des emblavures dans les pays producteurs. Les représentants des pays producteurs relancèrent l‟idée d‟accord international sur le blé lors de la conférence mondiale économique et monétaire qui se tint à Londres en 1933 et, bien qu‟une telle négociation n‟est pas été à l‟ordre du jour, invitèrent les représentants des principaux pays importateurs à négocier les termes d‟un accord international

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *