Mémoire Online: Etude Phytochimique du Pallenis spinosa

Sommaire: Etude Phytochimique du Pallenis spinosa

INTRODUCTION GENERALE
CHAPITRE I : RAPPELS BIBLIOGRAPHIQUES
I. 1 Généralités
I.1.1 Critères de sélection des plantes
I.1.2 Critères de sélection des extrait
I.1.3 Généralités sur les metabolites secondaires
I. 2 Description botanique
I.2.1 Famille des Astéracées
I.2.1.1 Généralités
I.2.1.2 Position systématique
I.2.1.3 Caractères morphologiques généraux
I.2.1.4 Classification des Asteraceae
I.2.2 Tribu Inulée
I.2.2.1 Généralités
I.2.2.2 Etude chimique de quelques espèses des genres de Inulée
I.2.3 Genre Pallenis
I.2.4 Espèce Pallenis spinosa (L.)
I.2.4.1 Ethymologie
I.2.4.2 Caractéristiques botaniques
I.2.4.3 Noms vernaculaires et Synonymes
I.2.4.4 Classification systématique
I.2.4.5 Utilisation médicinale
I.2.4.6 Etudes chimiques antérieures d’espèce Pallenis spinosa
CHAPITRE II : ETUDE DES STEROIDES
II.1 Stéroïdes
II.1.1 Etymologie
II.1.2 Généralités
II.1.3 Nomenclature
II.1.4 Stéréochimie
II.1.5 Les principaux stéroïdes
II.1.5.1 Les hormones
II.1.5.2 Les acides biliaires
II.1.5.3 Autres composés
II.2 Stérols
II.2.1 Définition des stérols
II.2.2 Quelques Stérols diffèrent selon l’insaturation
II.2.3 Classification des stérols
II.2.4 Biosynthèse des stérols
II.2.4.1 Synthèse de l’IPP
A. Voie du mévalonate (MVA)
B. Voie du MEP (Non-mévalonate)
II.2.4.2 Synthèse de l’époxyde de squalène
II.3 Phytostérols (Stérols des plantes)
II.3.1 Définition des phytostérols
II.3.2 Distribution
II.3.3 Propriétés pharmacologiques des stérols
II.4 Les Oxyphytostérols
II.4.1 Généraltés
II.4.2 Nomenclature des Oxyphytosterols
II.4.3 Formation des produits d’oxydation des phytosterols
II.4.3.1 Auto-oxydation et Oxydation Thermique
II.4.3.2 Photoxydation
II.4.3.3 Oxydation de la chaine latérale des phytostérols
II.4.4 Occurrence des oxyphytosterols dans la nouriture
II.4.5 Les effets biologiques possible des oxyphytostérols
II.4.6 La médecine traditionnelle
CHAPITRE III : RESULTATS ET DISCUSSION
III.1 Extraction
III.2 Purification des composés
III.3 Caractérisation des produits obtenus
III.3.1 Elucidation structurale du composé PS1
III.3.2 Elucidation structurale du composé PS2 et PS3
III.3.3 Elucidation structurale du composé PS4
III.3.4 Elucidation structurale du composé PS5
CHAPITRE IV : PARTIE EXPERIMENTALE «Extraction – Purification »
IV.1 Récolte de la plante
IV.2 Chimie extractive
IV.2.1 Chromatographie sur couche mince (CCM)
IV.2.2 Chromatographie liquide sous vide (VLC)
IV.2.3 Chromatographie sur colonne ouverte (CC)
IV.3 Chimie Structurale
IV.3.1 Spectroscopie de RMN
IV.3.2 Spectrométrie de masse
IV.4 Etude de l’espèce Pallenis spinosa
IV.4.1 Extraction
IV.4.2 Contrôle chromatographique
IV.4.3 Etude de l’extrait Chloroformique de l’espèce pallenis spinosa
IV.4.4 Purification
IV.4.4.1. Etude de la fraction F
IV.4.4.2. Etude de la fraction F5’
IV.4.4.2.1 Etude de la sous fraction F
IV.4.4.2.2 Etude de la sous fraction F
IV.4.4.3. Etude de la fraction F
IV.5 Constantes physiques et données spectrales des composés isolés
Conclusion Générale
Bibliographie
Abstract

Extrait du mémoire étude Phytochimique du Pallenis spinosa

Chapitre I Rappels Bibliographiques
I.1 Généralités
I.1.1. Critères de sélection des plantes
Afin d’isoler des substances nouvelles de plantes et de trouver de nouvelles voies d’applications, tant dans les domaines de la pharmacie que de la cosmétique et afin de rendre la stratégie d’isolement plus efficace, il convient de sélectionner avec soin les plantes à étudier. Dans cette optique, certains critères ont été pris en compte pour sélectionner les plantes d’étude phytochimique.
* L’enquête ethnobotanique et ethnopharmacologique
Les informations d’enquête montrent que les plantes utilisées, en médecine traditionnelle et qui ont été testées sont des plantes efficaces dans les modèles pharmacologique.
Une plante qui pousse dans un milieu tropical riche en microorganismes (champignons,  bactéries, etc.) et parasites divers et qui ne présente aucun signe d’attaque par ces microorganismes, serait susceptible de produire des métabolites secondaires (substances  chimiques synthétisées par les plantes) qui lui permettent de faire face à ces agressions.
Une telle plante peut être une source inestimable de nouveaux produits possédant des activités biologiques intéressantes (antifongique, antibactérienne, antiparasitaire ou antioxydant par exemple).
* Aspects botaniques et chimiotaxonomiques
La connaissance des plantes choisies sur la base des enquêtes ethnobotaniques peut être enrichie par la connaissance botanique des espèces citées. Les plantes appartenant aux mêmes familles ou à des familles voisines qui poussent dans les mêmes biotopes sont susceptibles de synthétiser les mêmes molécules chimiques. La chimiotaxonomie, ou classification des plantes, en fonction des leurs métabolites secondaires, complète les classifications botaniques, basées sur des critères morphologiques et moléculaires (génétiques).
Elle permet (si des substances sont particulièrement connues pour leur potentiel thérapeutique), de choisir des plantes chimiotaxonomiquement proches de celles dans laquelle la substance a été détectée et étudiée.
Par ailleurs, la rareté éventuelle d’une espèce, son époque de floraison et sa disponibilité, en tèrme de quantité, peuvent également constituer des critères de choix.

………..
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Etude Phytochimique du Pallenis spinosa (5.2 MB)  (Rapport PDF)
Etude Phytochimique du Pallenis spinosa

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *