Modèle d’étude l’éléphant de mer de Kerguelen

Modèle d’étude l’éléphant de mer de Kerguelen

Généralités

L’éléphant de mer fait partie du clade des Pinnipèdes de la famille des Phocidés (phoque). Il est le plus grand représentant de cette dernière et se divise en deux espèces : l’éléphant de mer du nord (Mirounga angustirostris) qui se trouve sur la côte nord-ouest américaine, et l’éléphant de mer du sud (Mirounga leonina) que l’on trouve dans les mers australes subantarctiques et plus particulièrement sur trois sites : Géorgie du Sud, l’île de Macquarie et les îles Kerguelen (McMahon et al. 2005). C’est sur la population d’éléphants de mer du sud des îles Kerguelen, estimée à environ 200 000 individus (Guinet, Jouventin, et Weimerskirch 1992; Mcmahon et al. 2005), que notre projet est basé. 

Biologie de l’espèce

L’éléphant de mer du sud possède l’un des plus grands dimorphismes sexuels du règne animal chez les vertébrés (Slip & al. 1994) . En effet, les mâles peuvent peser jusqu’à 4 tonnes et mesurer jusqu’à 6 mètres alors que les femelles pèsent environ 500 kg pour une taille de 2,5 mètres en moyenne. Illustration 1 : Représentation d’un mâle éléphant de mer austral en arrière-plan, suivi d’une femelle et d’un petit au premier plan. Illustration par P. Folkens. Modèle d’étude l’éléphant de mer de Kerguelen 23 Modèles & sites d’études Les éléphants de mer du sud alternent des périodes en mer, de 2 à 8 mois, avec deux périodes à terre pour la mue, en février, et la reproduction, en octobre (Figure 5).

LIRE AUSSI :  La vélocité du courant: considérations morphologiques et autres effets

Ils ont un système de reproduction polygyne, où un mâle dominant, le pacha, possède un harem pouvant compter jusqu’à 100 femelles. C’est pendant ces deux périodes à terre que nous les équipons de balises afin de récolter des données. Figure 5 : Cycle de vie d’une année d’un éléphant de mer

Comportement en mer

Durant leur période en mer, les éléphants de mer du sud parcourent plusieurs milliers de kilomètres. Ils plongent continuellement à des profondeurs moyennes de l’ordre de 400 m, mais peuvent aller au-delà de 2000m (McIntyre et al. 2010), ce qui font d’eux un modèle d’étude parfait pour ce travail. Les plongées durent en moyenne vingt minutes, mais peuvent dépasser exceptionnellement une heure (Figure 6). 24 Modèles & sites d’études Figure 6 :

Exemple de profils de plongée d’un éléphant de mer durant 24h

Une ségrégation spatiale entre les mâles et les femelles a souvent été mis en évidence (Frédéric Bailleul et al. 2010). Les mâles se retrouvent principalement sur le plateau de Kerguelen ou sur le plateau antarctique faisant des plongées benthiques, c’est-à-dire des plongées de fond, tandis que les femelles et les juvéniles se dirigent dans la zone interfrontale, entre les fronts antarctique et subantarctique, ou à proximité du continent antarctique (Figure 7).

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *