Répartition paléogéographique des ammonites pendant le Lias

Dans le cadre d’une étude biostratigraphique et paléontologique des faunes d’ammonites du Toarcien, le Djebel Nador (Tiaret, Algérie occidentale) constitue une région favorable où le Toarcien est bien enregistré, Les coupes relevées livrent une riche faune d’ammonites de cet étage.

CADRE GEOGRAPHIQUE 

Cadre géographique général 

A environ 40km au SE de Tiaret, les Monts du Nador forment un alignement de reliefs orientés SW-NE qui culminent à (1508m) au Djebel Chemeur. Ils s’étendent sur 45km environ depuis le Djebel En Nador à l’Ouest jusqu’au Djebel Goudjila à l’Est. Ils se développent dans une zone de transition située entre les Hautes Plaines oranaises au Sud et le plateau du Sersou au Nord (Atrops & Benest, 1981). Ces Monts appartiennent au domaine préatlasique (Caratini, 1970 ; Guiraud, 1973 ; Elmi, 1978-1984).

La chaine du Nador, est subdivisée en trois grands ensembles de chainons, allongés selon trois directions principales   :
1. Un chainon occidental représenté par » Beloulid » de direction N.70°E : il s’allonge sur environ 20km et il comprend plusieurs sommets :
– Djebel En Nador (1455m) ;
– Djebel Ben en N’Sour (1474m) ;
– Djebel Rekbet Er Retem (1428).
2. Un chainon médian représenté par « Harmela » de direction SSW-NNE: il montre un alignement de reliefs comprenant :
– Djebel Harchaou occidental (1479m) ;
– Djebel Es Safeh (1475m) ;
– Djebel Sekouma (1371).
3. Un chainon oriental représenté par « Bezzez » de direction WSW-ENE .
– Djebel El Medloum (1385) ;
– Djebel Chemeur (1500m) ;
– Djebel Harchaou oriental (1380m) ;
– Djebel Goudjila (1232m).

Cadre géographique du secteur d’étude

Le secteur étudié est localisé dans le Djebel Es-Safeh  ; il se situe à 45 km au SE de Tiaret. Il est limité au Nord par les Hautes Plaines du Sersou, à l’Ouest par la route Sougueur (ex. Trézel)-Bénia, au Sud par le village de Bénia et le plateau de Taga et à l’Est par Sidi Saadoun et le Djebel Chemeur.

CONTEXTE GEOLOGIQUE ET STRUCTURAL

Cadre structural des Monts du Nador

La chaine du Nador est affectée par un système d’accidents qui s’organisent selon trois directions principales  :

a- Des accidents de direction atlasique (NE-SW)
Cet ensemble de fractures se dispose du Nord vers le Sud en trois faisceaux subparallèles :
– Le faisceau de la zone d’Ain El Adjar-El Kebar, situé dans la partie NW ; il sépare la chaine du Nador du plateau du Sersou.
– Le faisceau de la zone de Harmela ; il forme une limite entre les formations liasiques et celles du Jurassique supérieur.
– Le faisceau de Faidja ; il forme une limite entre la chaîne plissée du Nador et le plateau d’Ain Taga.

b- Des transversales sub- méridiennes
Elles correspondent à des décrochements sénestres et dextres (Lucas, 1952 ; Caratini, 1970). Elles sont parallèles aux transversales de direction N10, définies par Glageaud (1951). Les principales directions responsables du morcellement de la chaine du Nador en plusieurs chainons (Beloulid, Harmela, Bezzaz) sont sensiblement parallèles aux grands transversales définies par Glangeaud (1951), Guiraud (1973) et Elmi (1970,1972) :

Lire sur cLicours.com :  Lesser Antilles Island arc

– La première transversale de Teniet el Haad affecte la partie orientale du Djebel Nador.

– La deuxième Transversale d’El Bayad-Tiaret parcourt la bordure occidentale du Djebel Nador et marque la frontière entre le domaine tlemcénien à l’Ouest et le domaine préatlasique à l’Est (Guiraud, 1973).

c- Des accidents de direction NW-SE
Les accidents de direction NW-SE (Deleau 1935,1948) ; Caratini, 1971 ; Elmi 1970,1978) sont peu marqués dans le Djebel Nador. Ils affectent essentiellement les formations dolomitico-calcaires du Jurassique supérieur et Crétacé inférieur reconnus dans le plateau d’Ain Taga.

Aperçu géologique des Monts du Nador

La chaîne du Nador montre une série de crêtes alignées SW-NE. Elle est constituée de terrains jurassiques. Elle s’organise en trois unités topographiques observables du Nord au Sud :

– Chaine du Nador :
Elle correspond à un anticlinal à cœur liasique déversé vers le NW, le flanc Sud est nettement moins perturbé et montre un bon développement de la série Jurassique (Elmi et al., 1974). Les horizons fossilifères sont localisés dans le Lias moyen et supérieur.

– Vallée de Faidja
Elle est occupée par des marnes du Jurassique supérieur (Oxfordien). Ces dépôts sont parfois recouverts par des sédiments du Miocène et du Plio-Quaternaire.

– Plateau de Taga
Il occupe le flanc Sud de la structure anticlinal du Nador. Il est représenté par des formations dolomitico-calcaires du Jurassique supérieur qui montrent un faible pendage et une grande extension vers le Sud.

Table des matières

INTRODUCTION
Premier chapitre : Généralités
I. INTRODUCTION
II. CADRE GEOGRAPHIQUE
1. Cadre géographique général
2. Cadre géographique du secteur d’étude
III.CONTEXTE GEOLOGIQUE ET STRUCTURAL
1. Cadre structural des Monts du Nador
2. Aperçu géologique des Monts du Nador
IV. HISTORIQUE
Deuxième chapitre : Biostratigraphie
I. INTRODUCTION
II. HISTORIQUE
– Le stratotype du Toarcien
III. BUT ET METHODES D’ETUDE
1. But d’étude
2. Méthodes d’étude
IV. SUCCESSION LITHOLOGIQUE ET ATTRIBUTION BIOSTRATIGRAPHIQUE
A. Succession lithologique
1. Introduction
2. Localisation des coupes
3. Description litholostratigraphique
B. Attribution biostratigraphie
1. Zonation du Toarcien
1.1. Toarcien inférieur
1.2. Toarcien moyen
1.3. Toarcien supérieur
2. Corrélation avec le NW Européen
Troisième chapitre : Paléontologie
I. INTRODUCTION
II. LES HILDOCERATACEAE
A. Les critères taxinomiques: forme, espace et temps
1. L’espèce
2. Le genre
3. La famille
4. Critères temporels
5. Critères spatiaux
B. Caractères généraux des HILDOCERATACEAE
– Caractères significatifs
III. ETUDE SYSTEMATIQUE
IV. LES MODALITES DE L’EVOLUTION CHEZ LES HILDOCERATACEAE
1. Evolution des Harpoceratinaes
2. Evolution des Hildoceratinaes
V. RECONSTITUTION PHYLOGENETIQUE
1. Première approche
2. Deuxième approche
2.1 Les tentatives cladistiques
2.2 L’analyse cladistique
2.3 Choix des taxons représentatifs
2.4 Caractères morphologiques et codage
2.5 Résultats
3. Comparaison entre les 2 approches de reconstitution phylogénétique
Quatrième chapitre : Paléogéographie
I. INTRODUCTION
II. PALEOENVIRONNEMENT
III. REPARTITION PALEOGEOGRAPHIQUE DES AMMONITES PENDANT LE LIAS
Conclusion générale

Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.