AUX SOURCES DE LA PHILOSOPHIE INNOVANTE DU NFM (1989)

AUX SOURCES DE LA PHILOSOPHIE INNOVANTE DU NFM (1989)

Cinema Ritrovato crée en 1986. 316 L’historienne Michelle Lagny le décrit : «(…), plus sage et plus technique, avait surtout, au départ, le désir de valoriser l’exceptionnel patrimoine filmique accumulé et remis en état par la Cinémathèque de Bologne, en association avec la Mostra Internazionale del Cinema Libero. Animé par Bologne mais en bénéficiant de la collaboration régulière des grandes archives, notamment celle de Munich avec Enno Patalas et celles du Luxembourg avec Fred Junck, ce ‘festival des cinémathèques’ est rapidement devenu un nouveau lieu de rendez-vous (printanier, celui-là) pour les archivistes et les conservateurs et pas seulement pour les amoureux du muet. » Il Cinema Ritrovato offre à part les projections des activités parallèles qui réunissent divers acteurs du milieu des laborato ires, des archives et de la recherche. De Kuyper et Delpeut y viennent en conférenciers pour partager leurs réflexions au sujet de leur programme de travail. Leurs interventions dans ce cadre sont après transcrites, publiées et traduites dans la revue de  la cinémathèque Cinegrafie.318 Grâce à leur présence à Bo logne, nous accédons à leurs réflexions dans d’autres langues que le néerla ndais. Leurs publications sont un symptôm e de la résonance internationale qui su scitent certains débats dans cet es pace de ren contre des cinémathèques. Leurs interventions en 1989 s’avèrent de contributions à la réflexion autour de leurs responsabilités d’archivistes orientés par leurs parcours de s cinéastes et des théoriciens du cinéma. Les propositions de De Kuyper garden t un caractère théorique sous la f orme d’un programme d’idées. Pendant que Delpeut inscrit sa réflexion dans une tendance pragm atique qui informe de leurs actions. Cependant derrière ce rapport, le disciple se démarque au titre théorique par sa persp ective envers les collections film . Le programme d’idées comm e la planification du travail du NFM répondent au x problématiques empiriques des archives. Mentor et disciple produisent les bases de la nouvelle philosophie des archives du NFM.

l’explicite dans de nombreux artic les inspirés par leur agenda de recherche. Ses écrits pour la plupart sont publiés depuis 1989 en néerlandais et en français principalement, puis traduits en italien, en anglais, en espagnol da ns des revues spécialisées et de s livres. Le directeur-adjoint partage sa réflexion dans le cadre plus large des problém atiques théoriques et historiques communes aux cinémathèques. Les archivistes d’Amsterdam trouvent un écho auprès de leurs collègues à Bologne au sujet de ces préoccupations. d’une autre ciném athèque européenne en pl eine transformation. L’historien Jean Gili signale leur manifestation dans le renouvellement de l’histoire du cinéma muet italien: « (…) on y retrouve les noms de Gian Piero Brunetta, Aldo Bernardini, Vittorio Martinelli –les trois mousquetaires de la  Ces archivistes qui se dém arquent dans les actions de la C ineteca del Com une di Bologna, favorisent au festival Il Cine ma Ritrovato des rencontres, de s échanges entre collègues pour discuter de leurs problématiques communes. Une forte correspondance professionnelle se met alors en place. Le NFM et la Cineteca del Com une di Bolo gna sont deux institutions qui partagent une caractéristique commune à leu rs archives. Ils possèdent principa lement des copies film de distribution.320 Ces archivistes se reconnaissent da ns des problém atiques parallèles. Ils développent tous une philosophie selon les beso ins particuliers à leurs archives du ciném a. Les archivistes italiens entreprennent de leur côté leurs réflexions pour une théorie

Lire sur cLicours.com :  Mémoire Online: Contribution à la gestion des risques machines en industries

une méthodologie de la restauration du cinéma.321 Pendant que leurs collègues d’Am sterdam se concentrent plutôt sur la problématique de la programmation et l’accès. Pendant l’édition 1989 du festival Il Cinem a Ritrovato, De Kuyper tient une conférence qui sera publiée par la rev ue Cinegrafie. Le texte est court (à pein e trois pages) m ais aussi éloquent que son titre: « Notes sur la conservation et programmation des films : deux activités complémentaires » / “Osservazioni Sulla Con servazione e programmazione de film: du e attività complementari”. De Kuyper y exprim e la politique de sa ciném athèque en term es poétiques: « […] la vie des films, dira le conservateur-philosophe, est un peu comme la vie de l’homme : vivre (et pour les films ceci signifie revivre pendant la projection) est un peu mourir. Au moins, que l’on assure la continuité. Donc, s’agissant de films, que l’on puisse remplacer la copie d’un film avec une autre… sans jouer avec le feu. »

 Cours gratuitTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.