Mémoire Online: Une approche épiphyte pour la conception de systèmes conseillers

Sommaire: Une approche épiphyte pour la conception de systèmes conseillers

1 Introduction
1.1 Contexte général
1.1.1 Difficultés des utilisateurs du Web
1.1.2 Conséquences
1.2 Problématique et Méthodologie
1.3 Travail réalisé
1.4 Organisation du mémoire
2 Les systèmes conseillers et systèmes voisins
2.1 Définition Générale
2.1.1 Définition
2.1.2 Caractéristiques
2.2 Dimension 1 : types d’aide proposés
2.2.1 Apporter directement de l’information supplémentaire à l’utilisateur
2.2.2 Simplifier la navigation de l’utilisateur
2.2.3 Guider l’utilisateur
2.3 Dimension 2 : techniques de présentation des informations/conseils
2.3.1 Afficher une page adjacente
2.3.2 Ajouter/modifier/supprimer des liens au sein d’une page .
2.3.3 Adapter le contenu d’une page
2.4 Dimension 3 : techniques de gestion des données manipulées
2.4.1 Utilisation de la sémantique des informations contenues dans les pages
2.4.1.1 “Content based comparison”
2.4.1.2 “Knowledge based recommendations”
2.4.1.3 Création de modèles cognitifs
2.4.2 Utilisation d’informations relatives au comportement des utilisateurs
2.4.2.1 Techniques de “collaborative ltering”
2.4.2.2 “Web usage mining”
2.4.3 Utilisation de méthodes mixtes
2.5 Synthèse
3 Problématique
3.1 Présentation
3.1.1 Contexte
3.1.2 Problématique détaillée
3.1.3 Spectre des travaux
3.2 Domaines scientifiques abordés
3.2.1 Domaines scientifiques auxquels nous avons contribué
3.2.2 Domaines scientifiques en relation avec nos travaux
3.2.3 Domaines scientifiques dans lesquels nous avons puisé des techniques et/ou dont nous nous sommes inspirés
3.3 Problématique et état de l’art
3.3.1 Apporter directement de l’information supplémentaire à l’utilisateur
3.3.2 Simplifier la navigation de l’utilisateur
3.3.3 Guider l’utilisateur
3.4 Déroulement de la recherche
3.5 Terrains applicatifs
3.5.1 Educasource
3.5.2 Apache
3.6 Synthèse
4 Approche générale proposée : une architecture épiphyte prenant en compte la tâche de l’utilisateur
4.1 Principes généraux
4.1.1 Définition
4.1.2 Une architecture épiphyte
4.1.3 Des modèles de tâches
4.1.3.1 Modéliser la tâche
4.1.3.2 Identifier les tâches considérées par le système conseiller
4.1.4 Des modèles d’utilisation
4.1.4.1 Création des conseils
4.1.4.2 Utilisation des modèles
4.2 Processus d’élaboration d’un système conseiller
4.2.1 Création/adaptation/amélioration d’un système conseiller générique
4.2.2 Identification et création des modèles de tâches
4.2.3 Création des conseils
4.2.4 Positionnement des conseils sur les modèles
4.2.5 Instanciation du système conseiller générique
4.2.6 Analyse de l’utilisation et de l’efficacité du système conseiller
et évolutions
4.3 Synthèse
5 Présentation détaillée de l’architecture proposée : le système conseiller générique Marco
5.1 Introduction
5.2 Présentation générale
5.2.1 Modules et notions
5.2.2 Données manipulées
5.2.3 Exemple de fonctionnement du système conseiller
5.3 Détails de l’architecture technique
5.3.1 Noyau du système de conseiller
5.3.2 Module réseau
5.3.3 Module HTTP
5.3.4 Module Proxy
5.3.5 Serveur Web et cache
5.3.6 Module de diagnostic
5.3.7 Module d’élaboration des conseils
5.4 Synthèse
6 Assister la création des modèles d’utilisation
6.1 Assister l’identification et la création des modèles de tâches (étape 1)
6.1.1 Assister l’analyse des usages du site (étape 1.a)
6.1.2 Assister la création des modèles de tâches (étape 1.c)
6.1.2.1 Approche 1 – Utilisation de Protégé 2000
6.1.2.2 Approche 2 – Environnement ad hoc
6.2 Assister la création des conseils (étape 2)
6.2.1 Approche 1 – Utilisation de Protégé 2000
6.2.2 Approche 2 – Environnement ad hoc
6.2.2.1 Principe
6.2.2.2 Définition
6.3 Assister le positionnement des instances de conseil sur les arcs du modèle de tâches (étape 3)
6.3.1 Approche 1 – Utilisation de Protégé 2000
6.3.2 Approche 2 – Environnement ad hoc
6.4 Assister l’instanciation d’un système conseiller générique (étape 5)
6.4.1 Approche 1 – Utilisation de Protégé 2000
6.4.2 Approche 2 – Environnement ad hoc
6.4.3 Définition des propriétés des modèles
6.5 Synthèse
7 Mise en oeuvre
7.1 Premier terrain applicatif : Educasource
7.1.1 Présentation du site
7.1.2 Analyse du site (étape 1.a)
7.1.3 Identification des tâches (étape 1.b)
7.1.4 Création des modèles de tâches (étape 1.c)
7.1.5 Création des conseils (étape 2)
7.1.6 Positionnement des conseils sur les modèles de tâches (étape 3)
7.1.7 Instanciation d’un système conseiller générique (étape 4)
7.2 Second terrain applicatif : Apache
7.2.1 Présentation du site
7.2.2 Identification et création des modèles de tâches (étape 1)
7.2.2.1 Analyse du site (étape 1.a)
7.2.2.2 Identification des tâches (étape 1.b)
7.2.2.3 Création des modèles de tâches (étape 1.c)
7.2.3 Création des conseils (étape 2)
7.2.4 Positionnement des conseils sur les modèles de tâches (étape 3)
7.2.5 Instanciation d’un système conseiller générique (étape 4)
8 Conclusions et perspectives
8.1 Bilan des travaux
8.2 Positionnement des travaux
8.3 Limites
8.4 Perspectives
A Notre approche vue sous l’angle de l’approche méthodologique Platon1 [TBB + 04]
B Pré-traitements effectués sur les logs
C Exemples de statistiques effectuées sur les logs
D Exemple de parcours du site Educasource et de fonctionnement du système conseiller

Lire sur cLicours.com :  Mémoire Online: Effets de taille sur des membranes fluides d’étendue finie

Extrait du mémoire une approche épiphyte pour la conception de systèmes conseillers

Chapitre 1: Introduction
1.1 Contexte général
Depuis 2004, internet a doublé de volume. Ainsi d’après une étude du cabinet Netcraft [Net], le nombre de sites internet dans le monde a dépassé, en mars 2007, le chiffre de 110 millions. Dans un même temps, le nombre d’utilisateurs du Web continue de croître. Ainsi, après qu’en mars 2006, comscore [Com] eut annoncé 694 millions d’utilisateurs d’internet, en mars 2007, le cabinet Research and Markets [RaM] a annoncé que ce chiffre devrait passer en 2007 à 1,35 milliard d’internautes.
Cependant, ces chiffres éloquents vont de pair avec d’autres chiffres, moins glorieux, qui montrent que bon nombre de ces internautes rencontrent des difficultés dans leurs recherches d’informations sur le Web et abandonnent avant d’avoir atteint leur objectif.
1.1.1 Difcultés des utilisateurs du Web
Naviguer sur internet, y rechercher des informations, n’est pas chose facile : ainsi on sait que 50% des navigations échouent : pour deux utilisations d’internet, une seule permettra à l’utilisateur d’obtenir ce qu’il cherche [TR04] [KBP00] [CVG06] !
Les difficultés que rencontrent les internautes peuvent être analysées à deux niveaux : au niveau, très général, du Web et au niveau, plus précis, des sites Web.
Ces difficultés ont des causes multiples :
 * Au niveau du Web :
1. L’utilisation généralisée des moteurs de recherche : la recherche d’information sur le Web consiste généralement à (1) localiser le site Web jugé intéressant et (2) rechercher l’information dans ce site [LBW00].
Pour effectuer la première tâche (i.e., localiser le site qui va contenir les informations qu’ils cherchent) les utilisateurs n’ont à leur disposition qu’un outil : le moteur de recherche.
Or, l’utilisation d’un moteur de recherche qui propose une liste (souvent très longue) de pages susceptibles d’intéresser l’utilisateur, présente plusieurs inconvénients :
(a) Les moteurs de recherche sont plus difficiles à utiliser pour des utilisateurs novices [LBW00].
(b) Les moteurs de recherche nécessitent l’utilisation de mots clés censés représenter l’objet recherché [CJ03] ; or, quand l’utilisateur a peu de connaissances du domaine dans lequel se situe sa recherche, trouver de tels mots clés n’est pas trivial [Bel00] [SKZ03] [LLS02] [BHY96].
(c) Les moteurs de recherche fonctionnent bien quand la tâche de recherche reste relativement simple. Cependant, le Web est souvent utilisé pour effectuer des recherches complexes [JvO05].
(d) Les moteurs de recherche étant incapables de proposer des listes de liens relativement courtes, les utilisateurs ont adapté leurs styles de navigations. Ainsi [WOHM06] a montré que la durée de plus de 50% des visites d’un site ne dépassait pas 10 secondes.
2. La grande variété des fonctionnalités que les utilisateurs peuvent rencontrer sur le Web [AT06].
…………

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Mémoire Online: Une approche épiphyte pour la conception de systèmes conseillers (8.09 MB) (Cours PDF)
Une approche épiphyte

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.