Les descripteurs de déploiement

Les descripteurs de déploiement

Il y a deux descripteurs de déploiement. Le descripteur de déploiement standard le fichier web.xml, et le descripteur de  déploiement  spécifique,  le  fichier  jboss­web.xml.  Le  descripteur  de  déploiement  standard  est  portable  d’un  serveur  d’application à l’autre, le descripteur de déploiement spécifique est propre au serveur JBoss. Le descripteur standard contient la configuration de l’application web, des références aux ressources. Le descripteur de  déploiement spécifique contient la liaison entre les ressources référencées dans le fichier web.xml et leur déploiement  dans le serveur d’application. Les descripteurs de déploiement sont situés dans le répertoire WEB­INF de l’application Web. 

Descripteur de déploiement standard web.xml

L’élément racine  du fichier web.xml comprend les éléments fils suivants : ● ,  ,    qui  sont  des  éléments  utilisés  par  certains  outils  de  gestion  de  déploiement, pour afficher une icône, un nom et une description associés à l’application Web. ●   permet  de  marquer  l’application  comme  distribuable  sur  plusieurs  serveurs,  ce  qui  permet  d’exploiter la répartition de charge contrôlée par le serveur. ●   qui  contient la  valeur  des  paramètres  utilisables  dans  toute l’application. Ces paramètres,  définis dans le fichier web.xml, peuvent être utilisés dans les servlets et les pages JSP. Les paramètres sont  déclarés dans les balises  et . ●  et  qui permettent de déclarer des filtres sur des URL. Les filtres vont permettre de  faire  des  traitements  avant  que  la  requête  n’arrive  à la  servlet  ou  à la  JSP,  ou  après  que la  réponse  soit  générée. Ce type de classe doit implémenter l’interface javax.servletFilter. ●  qui permet de déclarer des écouteurs sur des événements : entre autres, démarrage et retrait de  l’application web, début et fin de session. ●  et  qui permettent de déclarer les servlets et de les associer avec des URL. ●   qui  contient  l’élément    permettant  de  définir  le  temps  maximal  d’une  session, en minutes. Le temps par défaut de 30 minutes est défini dans le fichier server\default\deploy\jbossweb.deployer\conf\web.xml. Vous pouvez régler ce temps, application par application. ●  qui reprend les types MIME, ces types sont configurés dans le web.xml par défaut. ●  qui déclare la liste des noms des pages d’accueils par défaut, si aucune ressource n’est  demandée dans l’URL. ●  définit les pages d’erreur à renvoyer en cas de code erreur HTTP, ou d’exception Java. ●  contient le code erreur HTTP, par exemple 404 ; ●  contient le nom de la classe d’exception ; ●  contient le chemin de la page d’erreur à afficher. ● , ,  permettent de mettre en place des sections du site  qui sont soumises à des autorisations d’accès. Nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur l’utilisation  de ces balises, dans le chapitre Gestion de la sécurité consacré à la sécurité. ● ,  déclarent des références vers des ressources, ou des EJB, qui sont déployées sur  le serveur. Ces déclarations seront associées aux ressources réelles dans le fichier de déploiement spécifique  jboss­web.xml. 

LIRE AUSSI :  Cours les structures de données élémentaires

Descripteur de déploiement spécifique jboss­web.xml

Les ressources déclarées dans le fichier web.xml par l’intermédiaire des éléments , font référence au  nommage JNDI de l’application, dans le contexte java:com/env. Les ressources réelles sont nommées dans contexte  JNDI  plus  global.  Il  serait  dommage  que  les  servlets  et  JSP,  si  elles  utilisent  des  ressources,  soient  obligées  de  connaître  les  noms  JNDI  de  plus  haut  niveau,  cela  nuirait  à  la  portabilité.  Le  fichier  jboss­web.xml  va  permettre  d’associer les contextes JNDI. L’élément racine de ce fichier est . Nous allons découvrir ce fichier en l’illustrant par quelques exemples. a. Nom de l’application chap5 L’élément  permet de préciser le nom de l’application web. Si ce nom n’est pas précisé, l’application  sera nommée avec le nom du fichier war. Si  notre  archive  s’appelle  « Chap  5  ­  Web.war »,  le  nom  de  l’application  déployée  sera  « Chap  5  ­  Web »  qui  correspondra à l’URL http://localhost:8080/Chap 5 ­ Web/. Si une valeur est donnée à l’élément , le nom de l’application correspondra à cette valeur, dans notre  cas : http://localhost:8080/chap5/. 

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *