Le cycle d’exploitation et le besoin en fond de roulement d’exploitation

Extrait du cours le cycle d’exploitation et le besoin en fond de roulement

Le cycle d’exploitation et le besoin en fond de roulement
I. Le cycle d’exploitation et le besoin en fonds de roulement d’exploitation
A. Le cycle d’exploitation
L’activité de l’unité commerciale repose sur un cycle d’exploitation. On appelle « cycle » la répétition régulière d’opérations pendant une période donnée. La période de référence est l’année comptable, qui peut être différente de l’année civile.
Exemple
Une unité commerciale peut clôturer ses comptes au 31 mars ; l’exercice comptable portera sur la période du 1er avril au 31 mars.
1. Pour une opération commerciale
Le cycle d’exploitation d’une unité commerciale consiste à acheter des marchandises et des services divers à des fournisseurs externes (fournisseurs de marchandises, prêteurs, État) et internes (personnel) pour vendre ces marchandises avec une marge commerciale.
Achat de marchandises ———–> Vente de marchandises
                                           Stockage
2. Pour une opération de transformation
Pour une opération de fabrication, l’unité achète des matières premières et des fournitures diverses qu’elle transforme. Le coût de production des produits fabriqués une fois distribués déterminera le coût de revient des produits vendus.
                                        Production
Matières premières ————–>Vente de produits finis
Fournitures                   stockage
B. La détermination du besoin en fonds de roulement d’exploitation
1. Le besoin de financement des stocks
Avant de commencer à vendre, l’UC doit constituer un stock de marchandises. Il lui faut avancer l’argent correspondant mais sans avoir de rentrées financières. Si, par la suite, elle peut vendre pendant cette période, elle doit entre-temps reconstituer son stock. En fait, elle ne récupérera jamais les fonds qu’elle a avancés au départ ; ceux-ci resteront en permanence immobilisés. C’est le premier élément du besoin en fonds de roulement d’exploitation.
Exemple
Une UC réalise 1 million d’euros (M€) de chiffre d’affaires et tient en stock l’équivalent de trois mois de chiffre d’affaires. Pour financer ce stock, il lui faut immobiliser en permanence
1 000 000 × 3/12 = 250 000€.
2. Le besoin de financement des créances clients
Les clients de l’UC ne règlent pas toujours leurs factures immédiatement si elle leur consent un délai de paiement. Il lui faut pourtant payer les salaires, les achats, les charges consommées. Certes, si les créances clients (factures dues par les clients) ont été réglées, elles ont été aussitôt remplacées par de nouvelles créances. L’argent qu’il faut avancer pour financer ces créances est donc lui aussi immobilisé en permanence.
Exemple
Les clients de L’UC règlent à trois mois ; elle aura besoin de 1 000 000× 3/12 = 0,25 M€ pour financer l’exploitation. À ces 0,25 M€ pour les créances clients s’ajoutent les 0,25 M€ pour le stock, soit 0,50 M€ (50 % de chiffre d’affaires, soit six mois).
3. La dette fournisseurs
Comment alléger les besoins liés au stock et au crédit accordé aux clients ?
L’unité commerciale pourrait envisager de retarder le paiement des charges d’exploitation (salaires, achats…). Mais il est impossible de payer les salaires à 90 jours. En revanche, elle peut réussir à payer les fournisseurs après que les clients aient eux-mêmes payé.
Supposons qu’un client paie dans 90 jours une marchandise qui lui est livrée, il faudrait pouvoir régler le fournisseur au plus tôt à 90 jours pour ne pas mettre à contribution la trésorerie de l’unité. On se sert de l’argent versé par le client final.
Exemple
Notre UC qui réalise 1 M€ de chiffre d’affaires annuel, achète 0,6 M€ de marchandises. Ses clients le paient à trois mois et il paie ses fournisseurs à trois mois également. Il a donc une dette fournisseurs de 0,6 × 3/12 = 0,15 M€. C’est autant d’argent qu’il n’a pas besoin de trouver pour financer ses stocks et ses créances clients. Son besoin s’en trouve réduit d’autant : il sera de 0,25 M€ (stocks) + 0,25 M€ (créances clients) – 0,15 M€ (dettes fournisseurs) = 0,35 M€, soit environ l’équivalent de quatre mois de chiffre d’affaires (0,35/1).
4. Le besoin en fonds de roulement d’exploitation
La somme qu’il faut immobiliser en permanence pour financer l’exploitation s’appelle le besoin en fonds de roulement d’exploitation (BFRE).
II. La détermination du besoin en fonds de roulement
A. Le besoin en fonds de roulement
Aux créances clients, il faut ajouter éventuellement les autres créances (État, personnel…).
Aux dettes fournisseurs, il faut ajouter les autres dettes à moins d’un an, c’est-à-dire les dettes à court terme constituées généralement par les dettes fiscales et sociales (DFS à l’égard de l’État, l’Urssaf…).

LIRE AUSSI :  contexte politico-économique de Madagascar et historique de l’éducation

……

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Le cycle d’exploitation et le besoin en fond de roulement d’exploitation (352,50 KO) (Cours DOC)
Le cycle d'exploitation

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *