Les origines et les définitions de l’IE

 Les origines et les définitions de l’IE

Les dimensions historique et terminologique de l’IE

Nous citons dans cette section quelques illustrations marquantes au cours de l‟histoire afin de clarifier chronologiquement les terminologies anglo-saxonnes et francophones désignant l‟IE : Les terminologies anglo-saxonnes de l‟IE recouvrent principalement les notions de « scanning », de « intelligence » de « business intelligence », et de « strategic intelligence » pour désigner l’activité globale d’intelligence. Le terme « compétitive intelligence » est utilisé pour souligner l’importance de la surveillance des concurrents dans la surveillance des environnements, il ne s’agissait pas de collecter des données et d’élaborer des analyses statiques mais d’analyser en profondeur la concurrence « transformer des données en intelligence»

Petit à petit, le concept de « compétitive intelligence » évolue vers l’expression « business intelligence » ou la « strategic intelligence » pour ne plus concerner uniquement le domaine concurrentiel mais tous les environnements de l’entreprise. Les terminologies francophones de l‟IE les plus utilisées dans la littérature sont principalement représentés par les termes « vigilance », « surveillance », « veille », « veille stratégique », et enfin « intelligence stratégique ». Dans un premier temps, le terme « veille » a été préféré à celui de « surveillance » qui, se réfère trop à l’univers policier ou du renseignement Militaire, mais pour certains chercheurs, « veille » n’est pas entièrement satisfaisante car elle possède un caractère passif, et de ce fait, elle est considérée comme une mauvaise traduction de « intelligence », elle indique que l’entreprise est à l’écoute de son environnement mais qu’elle ne fait rien tant qu’elle n’a pas détecté de signal, elle est passive alors que l’intelligence renvoie à une attitude plus volontariste envers l’environnement

CLiCours.com :  PLUVIOMETRIE DU BASSIN

Définitions de l’intelligence économique

Sans prétendre à aucune exhaustivité, nous proposons les définitions les plus courantes de l‟IE en vus de mettre en avant une approche globale de ce concept : Le commissariat général du plan 1994, définit L‟IE comme suit: « L’ensemble des actions de recherche, de traitement et de diffusion en vue de l’exploitation de l’information utile aux acteurs économiques, ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l’entreprise, dans les meilleures conditions de qualité, de délais et de coût.

L’information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l’entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’entreprise dans le but d’améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Ces actions, au sein de l’entreprise, s’ordonnent en un cycle ininterrompu, générateur d’une vision partagée des objectifs à atteindre. ». Cette première définition nous permet de tirer les conclusions suivantes :

•L‟IE est une approche globale qui concerne aussi bien l‟entreprise que les acteurs économiques. •La réussite d‟un SIE nécessite une coordination entre ses différentes phases (recherche, traitement, diffusion et exploitation). •L‟IE est différente de l‟espionnage, elle s‟inscrit dans une démarche légale de recherche d‟informations. •L‟opération de recherche doit être orientée vers les informations de qualité, utiles pour prendre des décisions stratégiques. •La nécessité de protection et de sécurisation des informations contre les actions illégales. •L‟IE est une pratique ayant pour objectif d‟aider les décideurs à améliorer la position concurrentielle de l‟entreprise.

Formation et coursTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *