Cours HTML Les Balises META et le référencement

1. Utilité

1.1 Présentation
Véritable « sac à malice » du concepteur de sites Web, ces mystérieuses balises META feront de votre site une gentille œuvre d’amateur ou lui donneront la signature d’un site de « pro ».
Conformément à la philosophie du Html, les éléments relatifs au document sont dissociés du corps du document lui-même et repris dans la zone d’en-tête (c-à-d entre les balises <HEAD> et </HEAD>). Les balises META apportent une série d’informations relatives à la teneur de votre page Web et sont donc toujours comprises entre les balises <HEAD>.
Les informations ainsi apportées intéressent :
– principalement le référencement de votre site et les moteurs de recherche.
– un peu vos lecteurs (avertis bien entendu).
– et accessoirement le browser ou le navigateur.

1.2. Les moteurs de recherche
Quand on apprend que plus de la moitié des utilisateurs du Web passent par des moteurs de recherche, il importe de soigner le référencement de son site pour y apparaître de façon correcte et si possible en rang utile. Au fil de vos « joggings » sur le Web, vous ne pouvez pas ne pas avoir rencontré des sites référencés de cette façon sibylline et peu informative :
No title
<FRAMESET><FRAME …><FRAME …></FRAMESET><NOFRAMES>Ce site comporte des frames</NOFRAMES> ou si vous souhaitez une variante :
Untitled
<SCRIPT LANGUAGE= »JAVASCRIPT »><!–function animate(form){if (!var). etc..//–></SCRIPT>

1.3. Les lecteurs
Ne vous est-il jamais arrivé, surfeur pressé ou économe, d’avoir enregistré un page jugée intéressante et d’avoir, par la suite, voulu désespérément retrouver l’adresse de la page d’accueil du site ou l’adresse e-mail de l’auteur ?
De judicieuses balises META peuvent, entre autres choses, offrir ce petit plus à vos lecteurs.

1.4. Le navigateur
Rares mais au combien spectaculaires, certaines balises META sont directement interprétées par le navigateur pour, par exemple, charger automatiquement un page Html après x secondes, effectuer une transition style PowerPoint ou forcer le rechargement d’une page sur le réseau bien que déjà présente dans le cache.
Mais on entre ici dans le déplaisant domaine du « Cela fonctionne sous le browser Machin version x mais pas sous le browser Chose version y »… Sans commentaires !

2. Les indispensables

2.1. <META NAME= »keywords » CONTENT= »mot-clé1,mot-clé2,mot-clé3,… »>
S’il n’en fallait qu’une, ce serait assurément celle-là ! Tous [ou presque] les moteurs de recherche l’utilisent.
Quelques commentaires s’imposent cependant :
–  Les mots-clés doivent être séparés par une virgule. L’auteur préconise de ne pas mettre d’espaces (bien que cela se rencontre chez des webmestres confirmés) afin d’éviter toute confusion lors des recherches par mot-clé.
–  On parle dans la littérature d’une limitation à 1000 mots-clés. Plus qu’il n’en faut.

2.2. <META NAME= »description » CONTENT= »une brève description de la page »>
Cette description sera pertinente, attirante et brève. En effet, selon les moteurs de recherche seuls les 150 à 240 premiers mots seront repris. Bavards s’abstenir.

LIRE AUSSI :  Les formulaires HTML

2.3. <TITLE> … </TITLE>
Les moteurs de recherche tiennent fortement compte des titres des documents. Il faut impérativement en mettre sur toutes les pages d’un site. Même pour les pages qui n’apparaissent pas directement comme les sous-pages d’une page de frames !
On dit également que le fait de reprendre un ou des mot(s)-clé(s) dans le titre de toutes les pages d’un site est très favorable pour un meilleur classement.

2.4. Et c’est tout pour les « indispensables »
Cela peut paraître léger mais si vous tenez compte de ces trois éléments, 90% d’un bon référencement seront ainsi réalisés. Les autres conseils font partie des « trucs et astuces » dont on ne peut assurer l’efficacité. En effet, dès qu’on tente de pousser plus avant une étude sur le réel fonctionnement d’un robot de recherche par rapport à un autre, on entre dans une zone de brouillard plus ou mois épais…
Nous reviendrons sur ces trucs et astuces du référencement plus loin dans ce chapitre.

3. Les utiles

3.1. <META NAME= »author » CONTENT= »nom de l’auteur »>
Cette balise est d’une utilité discutable car rares sont les moteurs de recherche en tiennent compte. A ma connaissance, seul Nomade fournit l’URL du site après avoir introduit le nom de l’auteur.
Il n’empêche qu’il est d’une légitime fierté de signer son œuvre. N’est-il pas ?

3.2. <META NAME= »Copyright » CONTENT= »Copyright © date nom »>
Il ne m’importe pas de discuter ici de la valeur juridique et pratique d’une mention de copyright sur le Web.
D’autres sites s’en chargent.
Il me plaît cependant de noter que dans les e-mails reçus, il n’est pas rare que des étudiants ou des formateurs me demandent de pouvoir reproduire tout ou partie de mon site. Une règle élémentaire de la Netiquette est de respecter le copyright. « Le gratuit n’est pas forcément sans valeur ».

3.3. <META NAME= »Distribution » CONTENT= »Global ou Local »>
Cette balise indique la destination de l’information de la page. Soit qu’elle est « Global » et donc destinée à être largement diffusée soit qu’elle est « Local » et donc à diffusion restreinte.

3.4. <META NAME= »Generator » CONTENT= »nom de l’éditeur Html utilisé »>
Aucune influence, ni pour les moteurs de recherche, ni pour le navigateur utilisé. Cette information intéresse cependant au plus au point les responsables marketing des sociétés proposant des éditeurs Html pour calculer la part de marché de leur produit. Alors, pourquoi pas si cela les amuse…

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Les Balises META et le référencement (467 KO) (Cours DOC)
Cours HTML Les Balises META et le référencement

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *