SQL pour Oracle contrôle des données

Le langage SQL est utilisé explicitement par toute personne (ou par un outil) travaillant sur la base de données (administrateur, développeur, utilisateur). Le langage PL/SQL est le langage procédural d’Oracle. Il permet d’incorporer nativement tout ordre SQL dans un programme.
Les interfaces SQL*Plus sont le moyen minimal (plutôt spartiate mais efficace) pour se connecter et travailler avec la base. Le middleware OracleNet permet d’interconnecter des bases Oracle distantes entre elles ainsi que des bases non Oracle.

Structure d’une table (DESC)

DESC (raccourci de DESCRIBE) est une commande SQL*Plus, car elle n’est comprise que dans l’interface de commandes d’Oracle. Elle permet d’extraire la structure brute d’une table. Elle peut aussi s’appliquer à une vue ou un synonyme. Enfin, elle révèle également les paramètres d’une fonction ou procédure cataloguée.
DESC[RIBE] [schéma.]élément
Si le schéma n’est pas indiqué, il s’agit de celui de l’utilisateur connecté. L’élément désigne le nom d’une table, vue, procédure, fonction ou synonyme. Retrouvons la structure des tables Compagnie et Pilote précédemment créées. Le type de chaque colonne apparaît :
SQL pour Oracle

Restrictions

La commande DESC n’affiche que les contraintes NOT NULL définies en ligne au niveau des colonnes (en gras dans le script).Les noms des tables et contraintes ne doivent pas dépasser 30 caractères. Ces noms doivent être uniques dans le schéma (restriction valable pour les vues, index, séquences, synonymes, fonctions, etc.).Les noms des colonnes doivent être uniques pour une table donnée (il est en revanche possible d’utiliser le même nom de colonne dans plusieurs tables).Les noms des objets (tables, colonnes, contraintes, vues, etc.) ne doivent pas emprunter des mots-clés du SQL d’Oracle TABLE, SELECT, INSERT, IF… Si vous êtes francophone, cela ne vous gênera pas.
Tableau 1-8 Structure brute des tables
Table Compagnie Table Pilote
SQL> DESC Compagnie Nom NULL ? Type ——————————–COMP NOT NULL CHAR(4) NRUE NUMBER(3) RUE CHAR(20) VILLE CHAR(15) NOMCOMP NOT NULL CHAR(15)
SQL> DESC Pilote Nom NULL ? Type ———————————BREVET NOT NULL CHAR(6) NOM CHAR(15) NBHVOL NUMBER(7,2) COMPA CHAR(4)

Commentaires stockés (COMMENT)

Les commentaires stockés permettent de documenter une table, une colonne ou une vue. L’instruction SQL pour créer un commentaire est COMMENT.
COMMENT ON { TABLE [schéma.]nomTable | COLUMN [schéma.]nomTable.nomColonne }
IS ‘Texte décrivant le commentaire’;
Pour supprimer un commentaire, il suffit de le redéfinir en inscrivant une chaîne vide (‘ ‘) dans la clause IS. Une fois définis, nous verrons à la section « Dictionnaire des données » du chapitre 5 comment retrouver ces commentaires. Le premier commentaire du script ci-après documente la table Compagnie, les trois suivants renseignent trois colonnes de cette table. La dernière instruction supprime le commentaire à propos de la colonne nomComp.
COMMENT ON TABLE Compagnie IS ‘Table des compagnies aériennes françaises’;
COMMENT ON COLUMN Compagnie.comp IS ‘Code abréviation de la compagnie’;
COMMENT ON COLUMN Compagnie.nomComp IS ‘Un mauvais commentaire’;
COMMENT ON COLUMN Compagnie.ville IS ‘Ville de la compagnie, défaut : Paris’;
COMMENT ON COLUMN Compagnie.nomComp IS ”;

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *