Cours informatique html: Les polices – Introduction

Sommaire: Cours informatique html: Les polices – Introduction

•15.1 Introduction
• 15.2 La spécification des polices
o 15.2.1 Les propriétés de spécification de police
o 15.2.2 La famille de polices : la propriété ‘font-family’
o 15.2.3 Le style de police : les propriétés ‘font-style’, ‘font-variant’, ‘font-weight’ et ‘font-stretch’
o 15.2.4 La taille de police : les propriétés ‘font-size’ et ‘font-size-adjust’
o 15.2.5 La propriété raccourcie de police : la propriété ‘font’
o 15.2.6 Les familles de polices génériques
– serif
– sans-serif
– cursive
– fantasy
– monospace
• 15.3 La sélection des polices
o 15.3.1 Les descriptions de police et @font-face
o 15.3.2 Les descripteurs de sélection de police : ‘font-family’, ‘font-style’, ‘font-variant’, ‘font-weight’, ‘font-stretch’ et ‘font-size’
o 15.3.3 Le descripteur de qualification des données de police : ‘unicode-range’
o 15.3.4 Le descripteur des valeurs numériques : ‘units-per-em’
o 15.3.5 Le descripteur de référencement : ‘src’
o 15.3.6 Les descripteurs de correspondance : ‘panose-1’, ‘stemv’, ‘stemh’, ‘slope’, ‘cap-height’, ‘x-height’, ‘ascent’ et ‘descent’
o 15.3.7 Les descripteurs de synthèse : ‘widths’, ‘bbox’ et ‘definition-src’
o 15.3.8 Les descripteurs d’alignement : ‘baseline’, ‘centerline’, ‘mathline’ et ‘topline’
o 15.3.9 Exemples
• 15.4 Les caractéristiques des polices
o 15.4.1 Introduction aux caractéristiques des polices
o 15.4.2 Le nom entier d’une police
o 15.4.3 Les unités de coordonnée dans le carré em
o 15.4.4 La ligne de base centrale
o 15.4.5 Le codage des polices
o 15.4.6 Le nom de famille de polices
o 15.4.7 Les largeurs des glyphes
o 15.4.8 La largeur de tige horizontale
o 15.4.9 La hauteur des glyphes majuscules
o 15.4.10 La hauteur des glyphes minuscules
o 15.4.11 La ligne de base inférieure
o 15.4.12 La ligne de base mathématique
o 15.4.13 La boîte de circonscription maximale
o 15.4.14 La hauteur maximale sans accent
o 15.4.15 La profondeur maximale sans accent
o 15.4.16 Le nombre Panose-1
o 15.4.17 L’étendue des caractères ISO 10646
o 15.4.18 La ligne de base supérieure
o 15.4.19 L’épaisseur de tige verticale
o 15.4.20 L’angle d’inclinaison vertical
• 15.5 L’algorithme de correspondance de police
o 15.5.1 Les correspondances entre valeurs de graisse et les noms de police
o 15.5.2 Exemples de correspondances de police

Extrait du cours informatique html: Les polices – Introduction

15.1 Introduction
Pour le rendu visuel du texte d’un document, les caractères (éléments comportant une information abstraite) doivent correspondre avec des glyphes abstraits. Un ou plusieurs caractères peuvent être représentés par un ou plusieurs glyphes abstraits, parfois en fonction du contexte. Un glyphe correspond à la représentation artistique d’un caractère abstrait, dans un certain style typographique, sous forme de contours vectoriels ou d’images bitmaps pouvant être dessinés à l’écran ou sur du papier. Une police se compose d’un jeu de glyphes, ceux-ci étant fondés sur un même squelette pour leur dessin, leur taille, leur aspect et d’autres attributs associés au jeu entier, et d’un système de correspondance entre les caractères et ces glyphes abstraits.

LIRE AUSSI :  Formation HTML / CSS: Les bases pour créer un site internet

Cours informatique html
Un agent utilisateur visuel doit répondre aux questions suivantes avant le rendu effectif d’un caractère :
• Existe-t-il, directement ou de façon dérivée, une police spécifiée pour ce caractère ?
• Est-ce que l’agent utilisateur dispose de cette police ?
• Si c’est le cas, à quel(s) glyphe(s) correspond ce caractère ou cette combinaison de caractères ?
• Si ce n’est pas le cas, que faudrait-il faire ? Faudrait-il effectuer une substitution de police ? Peut-on synthétiser cette police ? Peut-on la télécharger sur le Web ?
En CSS1 comme en CSS2, les auteurs peuvent spécifier les caractéristiques des polices à l’aide d’une batterie de propriétés de police.

Cours informatique html
Des changements sont intervenus entre CSS1 et CSS2 sur la façon dont un agent utilisateur doit interpréter ces propriétés, dans le cas où la police demandée n’est pas disponible. En CSS1, toutes les polices étaient supposées présentes dans le système de l’utilisateur et uniquement identifiées par leur nom. On pouvait spécifier des polices de rechange à l’aide de propriétés, mais les agents utilisateurs ne pouvaient offrir d’autres choix à l’utilisateur (par exemple, des polices de style apparenté dont aurait pu disposer l’agent utilisateur) que celui des polices génériques par défaut.
En CSS2, les évolutions survenues accordent une plus grande liberté aux :
• auteurs de feuilles de style, pour décrire les polices que ceux-ci souhaitent voir utiliser ;
• agents utilisateurs, pour sélectionner une police quand celle demandée n’est pas immédiatement disponible.
CSS2 améliore la détection d’une police correspondante dans le système de l’utilisateur, introduit la synthèse des polices et leur rendu progressif ainsi que leur téléchargement à partir du Web. Ces capacités accrues sont regroupées sous le vocable ‘PoliceWeb’.

………

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours informatique html: Les polices – Introduction (169 KO) (Cours PDF)
Cours informatique html

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *