Cours sur les tranchées drainantes et infiltrantes

Extrait du cours sur les tranchées drainantes et infiltrantes

1.1.Présentation :
Une tranchée est un ouvrage superficiel (entre 1 et 2 mètres de profondeur), linéaire, utilisé  pour l’assainissement pluvial des voiries et de toitures.
Elles sont remplies de matériaux poreux(massifs de graviers ou de galets, structure réservoir,…) et revêtues de dalles de béton ou de pelouse. Elles sont le plus souvent équipées d’un système de drainage.
On note qu’il existe deux principaux types de fonctionnement :
• les tranchées drainantes :système de rétentiondes eaux. L’eau est évacuée grâce à un drain, selon un débit régulé vers l’exutoire(le réseau d’assainissement pluvial traditionnel, le milieu hydraulique superficiel, un système d’infiltration).
• les tranchées infiltrantes :système d’infiltration, couplé au système de rétention. L’évacuation des eaux pluviales se fait par infiltration
directe dans le sol mais on peut également la coupler avec un écoulement régulé. Ceci permettra lavidange complète de l’ouvrage.
1.2.Avantages :
Les avantages cités dans ce paragraphe sont communs aux deux types de tranchées.

  •  Réduction des débits de pointe etdes volumes s’écoulant vers les exutoires.
  •  Réalimentation des nappes phréatiques (si infiltration).
  •  Dépollution efficace des eaux pluviales par « filtration » par interception au travers de la structure (roulé, concassé,…) surtout dans le cas d’une tranchée infiltrante.
  •  Technique peu coûteuse.
  •  Mise en œuvre facile et maîtrisée.
  •  Bonne intégration paysagère et dans le tissu urbain.
  •  Faible emprise foncière.
  •  Les tranchées sont bien adaptées aux terrains plats dont l’assainissement pluvial est difficile à mettre en place.
  •  Les tranchées peuvent être couplées avec d’autres techniques alternatives (elles servent ainsi de système drainant en fond de bassin par exemple).

1.3.Inconvénients :
Hormis pour le risque de pollution, les inconvénients cités dans ce paragraphe sont communs aux deux types de tranchées.

  •  Risques de nuisances olfactives (stagnation d’eau, putréfaction de végétaux,…) par défaut de réalisation ou manque d’entretien.
  •  Risque de colmatagepossible, surtout pour les tranchées le long des voies circulées et arborées.
  •  Dépôts de flottants. Dépend de la nature des eaux retenues dans la tranchée et de la présence ou non d’un système de « dégrillage » en amont.
  •  Nécessité d’un entretien régulier spécifique (nettoyage de la structure réservoir, du drain, des bouches d’injection et des avaloirs…).
  •  Difficilement applicable pour des terrains naturels à forte pente.
  •  Technique tributaire de l’encombrement du sous-sol.
  •  Pour les tranchées infiltrantes risque de pollution de la nappe.

1.4.Conditions et domaine d’utilisation :
L’alimentation en eau durant l’épisode pluvieux peut se faire :
o par ruissellement direct, en général en fond de petite noue ;
o par déversement du réseau pluvial dans un drainau sein de la tranchée.
Les aménagements réalisés sur les tranchées sont divers et variés. Ils peuvent être sous la forme d’espaces verts, de chemins piétonniers, comme des promenades ou des trottoirs ou bien en voies d’accès pour les véhicules comme des parkings.
Pour mettre en œuvre une solution technique d’infiltration (tranchée infiltrante), il faut s’assurer de la frésence d’horizon géologique favorable à l’infiltration, dans les couches superficielles (1m à 1.5m). Ceci grâce aux résultats d’une étude hydrogéologique.

……..
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours sur les tranchées drainantes et infiltrantes (618 KO) (Cours PDF)
Les tranchées drainantes

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *