Etude des facteurs socio-économiques de la cybercriminalité

Etude des facteurs socio-économiques de la cybercriminalité

DEFINITIONS DES CONCEPTS 

INTERNET 

Phénomène de mode, véritable révolution civilisatrice, l’internet est sans doute un puissant outil de développement qui participe activement à la démystification de la communication. Aboutissement logique et prévisible de deux grandes tendances : la numérisation de l’informatique et de la dématérialisation de l’activité économique. Il fait aujourd’hui partie intégrante de la vie quotidienne de chacun. 

.FACTEURS SOCIO-ECONOMIQUES 

Ce concept couvre le lien entre les déterminants économiques et sociaux d’une part et la cybercriminalité d’autre part. Le rôle de ces facteurs sur les comportements des jeunes impliqués dans la cybercriminalité est loin d’être négligeable et selon plusieurs études, ce sont ces facteurs qui ont une influence majeure sur l’évolution du phénomène et des comportements des jeunes. Le rapport des jeunes aux matériels et l’environnement social sont autant d’éléments à prendre en compte pour comprendre le phénomène de cybercriminalité. La cybercriminalité est une notion large qui regroupe « Toutes les infractions pénales susceptibles de se commettre sur ou au moyen d’un système informatique généralement connecté à un réseau ». Il s’agit d’une nouvelle forme de criminalité et délinquance qui se distingue des formes traditionnelles en ce qu’elles suscitent dans un espace virtuel appelé le cyber espace. Des offres de vente très diverses (véhicules, appareils électroménagers, animaux, téléphones portables, etc … des propositions de prêt, voir des dons sont diffusées sur des sites spécialisés à des conditions très avantageuses. Des annonceurs sont contactés par des clients appâtés par la réalisation de bonnes affaires, auxquels il est demandé de transférer des sommes par des sociétés de transfert d’argent. Théoriquement protéger par un code composé d’une question et d’une réponse, les virements effectués ne devraient être débloqués, en réalité, les escrocs parviennent à encaisser les versements à l’un des guichets du réseau wari c’est à dire de transfert d’argent, avec ou sans réponse à la question, et sans présenter une pièce d’identité. Ces complices se faisant passer pour des douaniers, des expéditeurs ou des juristes, précisant que la commande est prête au départ mais que des frais douaniers (douane, transport, etc.) sont à régler pour déclencher son envoi. La réalisation de ces nouveaux versements demeure sans effet parce que l’annonceur ne donne plus signe de vie. 6.3.GAY MAN Le gay est un système de cybercriminalité qui consiste à escroquer les clients blancs sur la base des propositions mirobolantes. 

CYBERCAFE 

Café dans lequel on peut se connecter à l’Internet. Mais aujourd’hui les cybercafés au Sénégal ne répondent plus à cette définition, les promoteurs de ces derniers ne tiennent compte que de la connexion internet. 

CYBERESPACE

 Un ensemble de données numérisées constituant un univers d’information et un milieu de communication, lié à l’interconnexion mondiale des ordinateurs. La communication peut être établie vers ou reçue de n’importe où et à tout moment. Deux personnes peuvent communiquer, quelle que soit la distance qui les sépare. Il met en contact les internautes concernés de tous les coins du globe. C’est un moyen efficace de nouvelles connaissances et aussi élargie son réseau d’ami. Même si 86% des enquêtés assurent comptés parmi leurs amis, un qui vient de l’Internet et malgré le rôle majeur que joue l’internet dans les relations sociales qu’il renforce, une certaine inquiétude devrait quand même subsister. Pouts-Lajus et Riche-Magnier, dans L’école à l’heure d’Internet (1998), affirme que les jeunes ont « investi des machines à communiquer avec un tel engouement que cela modifie leur être social, et aussi leur psychologie ». L’Internet à, en effet, et de plus en plus d’influence sur les jeunes qu’il en modifie leur personnalité. En effet à travers le `’Tchat» les jeunes se font une nouvelle personnalité, une fausse, se piégeant entre eux. Au-delà du virtuel : exploration sociologique de la cyberculture (2001) parle d’une `’cyber convivialité» cette forme de relation entre internautes, et qui libère d’après lui des conventions de la sociabilité réelle, et leur permet ainsi de devenir autre. Il se pose ainsi un problème quant au rôle de l’internet dans les relations sociales. Il s’inquiète de par ses représentations et son contexte. Il écrit notamment que le virtuel est aujourd’hui dans le monde de l’information et peut-être dangereux, utilisé par exemple comme falsification du réel. Les jeunes n’hésitent pas à intégrer ces images virtuelles dans le quotidien et se confrontent à une réalité qu’ils perdent de vue. Il se pose alors le problème d’un internaute qui deviendrait incapable de relation en dehors du web. Habituellement, il y a un nombre important de jeunes qui passent des heures ou presque toute la journée à naviguer sur l’internet indifféremment de sites à autre sans objectifs précis. Bref, il est devenu pour eux une obsession. Cela a des conséquences fâcheuses sur leurs études. Ils n’ont pas assez de temps à consacrer à autre chose plus utile et ils ont abandonné la lecture. 

LIRE AUSSI :  ELABORATION DU SITE WEB

Table des matières

REMERCIEMENT .
DEDICACE
Résumé
liste des figures
liste des tableaux
INTRODUCTION GENERALE
CHAPITRE I : CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE
1. Introduction
2. PROBLEMATIQUE
3. CADRE DE REFERENCE
4. Objectif du theme
4.1. Objectif global
4.2. OBJECTIFS SPECIFIQUES
4.3. JUSTIFICATION DU CHOIX DU SUJET
5. DELIMITATION DU THEME
6. DEFINITIONS DES CONCEPTS
6.1. Internet
6.2. Facteurs socio-économiques
6.3. Gay Man
6.4. Cybercafé
6.5. Cyberespace
7. Facteurs socio-économiques de la cybercriminalité au Sénégal
CHAPITRE II : APPROCHE METHODOLOGIQUE
1. INTRODUCTION
2. DELIMITATION DU CADRE DE L’ETUDE
3. ACTEURS ET ECHANTILLAONNAGE
4. COLLECTE D’INFORMATION
RESULTATS ET ANALYSE DES DONNEES
5. DUREE DE L’ETUDE
6. DIFFICULTES RENCONTREES
CHAPITRE III: CADRE PRATIQUE
1. INTRODUCTION
2. LES FACTEURS SOCIAUX
3. LES FACTEURS ECONOMIQUES
4. LES FRAUDES
5. STATISTIQUES de la cybercrinalite au senegal
a. STATISTIQUES PAR RESEAUX SOCIAUX
b. STATISTIQUES PAR SYSTEME D’INFORMATION
c. STATISTIQUES GLOBALES DE LA CYBERCRIMINALITE SENEGAL EN 2017
d. MATRICE GLOBALE DES ATTAQUES ENTRE 2015-2017
CHAPITRE IV : LES CONTRES MESURES
1. INTRODUCTION
2. DISPOSITIFS TECHNIQUES
3. DISPOSITIFS JURIDIQUES .
4. DISPOSITIFS ORGANISATIONNELS
5. IMPACT DES MESURES SUR LA CYBERCRIMINALITE
CONCLUSION
PERSPECTIVES
BIBLIOGRAPHIE

 

projet fin d'etudeTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *