SYSTEME SOCIO-ECOLOGIQUE DE KAFFRINE OCCIDENTAL FACE A LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE

 SYSTEME SOCIO-ECOLOGIQUE DE KAFFRINE OCCIDENTAL FACE A LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE

Caractéristiques et évolution des ressources financières et alimentaires des UP du SSE de Kaffrine occidental pendant les deux décennies

 Vu la place incontournable des revenus dans l’accès aux biens et services par les Unités de Production, les perceptions sur leur caractérisation et leur évolution bi-décénale devient incontournable dans l’analyse de la résilience. 

Caractéristiques et changements bi-décennaux des revenus des UP du SSE de Kaffrine Occidental 

 Caractéristiques des revenus des UP du SSE de Kaffrine Occidental 

La population de la région de Kaffrine est majoritairement pauvre et le niveau de bien-être économique est faible. En effet, l’ANSD (2011) note que 46, 2% des ménages de Kaffrine sont dans la fourchette des très pauvres, 29,7% sont pauvres et 15 % ont un niveau économique moyen. Seules 7% de la population sont riches. 66 Awa Diouf Sylla Selon les explorations que nous avons menées dans le cadre de ce travail, les activités agricoles assurent une partie importante des revenus (65,2%) de la population de Kaffrine Occidental. L’élevage et le commerce, constituent respectivement les secondes sources de revenus (12, 6% et 12,1%) des UP. L’apport des métiers dans les revenus des UP est faible (7,2%). Les revenus provenant du transfert d’argent, de la migration temporaire sont négligeables (1,4%, 1%). L’agriculture et l’élevage sont liés au commerce, car la vente de produits agricoles bruts et d’animaux occupe une place importante dans les marchés hebdomadaires de Kaffrine (Perry, 2000). Le commerce ne polarise pas seulement les produits agricoles, il dépend également des produits forestiers (fruits, écorce, bois) et des produits manufacturés (produits de la république de Gambie). Dans l’ensemble, les revenus des UP du SSE de Kaffrine Occidental dépendent fortement des activités d’exploitation des ressources naturelles.  Perceptions sur les changements bi-décennaux des revenus des UP du SSE de Kaffrine Occidental Les revenus des UP du SSE de Kaffrine Occidental ont connu au cours des vingt années concernant l’enquête, une dynamique particulière. Cette évolution montre une baisse généralisée des revenus des UP (84,8%). Toutefois, cette dynamique est très légèrement contrecarrée par des cas d’évolution stationnaire des revenus (8,6%). De nouveaux types de revenus apparaissent Il s’agit du transfert d’argent et de la migration temporaire. Cependant, ils sont peu significatifs (1,6%). La disparition totale et l’augmentation des revenus sont au même niveau et sont très peu significatives (2,4%). Nous notons donc, que concernant l’évolution de leurs revenus, les UP du SSE de Kaffrine Occidental percoivent une évolution décroissante.

Caractéristiques et changements de l’accès aux ressources alimentaires par les UP du SSE de Kaffrine Occidental  

Profil alimentaire des UP du SSE de Kaffrine Occidental Le profil alimentaire est établi au travers de la fréquence de consommation des produits de consommation courante des UP. Cette fréquence varie selon les produits. 67 Awa Diouf Sylla Figure 10 : Perceptions bi-décennales sur la consommation des ressources alimentaires de Kaffrine Occidental À Kaffrine, nous distinguons trois produits dont le niveau de consommation par la population est important (50%), (Figure 10). Il s’agit du mil, du riz et de l’arachide. Le maïs est consommé par une proportion moyenne des unités de production. Le mil, l’arachide et le maïs, constituent les produits agricoles pricipaux du SSE de Kaffrine Occidental. La variété pluviale du riz commence timidement à faire partie du paysage agraire depuis 2010 (PRDI, 2013). Le sorgho, les produits maraîchers, le lait, le niébé et les fruits, constituent les produits les moins consommés par les UP du SSE de Kaffrine Occidental (Figure 10). L’achat constitue le mode d’accès le plus fréquent pour les produits de consommation les plus importants. Toutefois, le riz qui est essentiellement importé, constitue le produit le plus acheté par les UP. L’arachide et le mil sont les produits les plus vendus par les UP de Kaffrine. Ainsi leurs revenus dépendent, en partie, de cette production. – Perceptions sur l’évolution de l’accès aux produits alimentaires de consommation courante (mil, riz, arachide) à Kaffrine occidental La consommation des trois premiers produits alimentaires évolue selon trois situations : l’augmentation, la diminution et la stabilité. L’augmentation de la consommation de riz est dominante (55,6%). Le mil vient en deuxième position (45,2%). La proportion d’UP dont la consommation de ces deux céréales a diminuée est respectivement moins importante (19,1% et 26,6%). La consommation d’arachide, quant à elle, se singularise par la dominance de la proportion d’UP dont la consommation est stable (40,3%) pendant les deux décennies. Par contre, 33,1% des UP percoivent l’augmentation de sa consommation. Dans l’ensemble de la région, 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Pourcentage des reponses Achat consommation Vente 68 Awa Diouf Sylla l’augmentation de la consommation des produits principaux est dominante. La diminution de leur consommation n’est toutefois pas insignifiante. Cette situation exprime une évolution croissante de la demande en ressources alimentaires. Ce qui nous interpelle sur l’évolution de l’accès, qui est dominé par l’achat. L’évolution bi-décennale de l’achat des produits alimentaires passe par trois indicateurs de perceptions que sont l’augmentation, la stabilité et l’indifférence. En ce qui concerne le riz et le mil, leur achat par les UP a davantage augmenté pendant les deux décennies. Figure 11 : Perceptions sur l’évolution de l’achat de riz, mil, arachide de Kaffrine Occidental de 1988 à 2008 Interpellée sur l’évolution de l’achat d’arachide, une proportion non négligeable des UP est indifférente (48,4%). Selon 31,5% des UP, l’achat d’arachide a augmenté. La stabilité de l’achat d’arachide et de mil concerne des proportions faibles d’UP. L’achat, la consommation de mil et de riz sont dominés par l’évolution vers l’augmentation (Figure 11). Cette évolution de la consommation et de l’achat de produits alimentaires traduit une dynamique croissante des besoins alimentaires dans le SSE de Kaffrine Occidental. Elle confirme la place importante des ressources financières pour l’accès aux produits alimentaires de consommation courante. Les ressources financières des populations du SSE de Kaffrine Occidental sont très dépendantes des activités agropastorales. Toutefois, leur évolution bi-décennale est marquée par une baisse. La dominance de l’accès des UP de Kaffrine Occidental aux produits alimentaires cultivés par l’achat, nous interpelle sur comment la production agricole de mil, d’arachide et de mais de Kaffrine a-t-elle évoluée pendant cette période ?. 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0 augmenté indifferent stable Pourcentage achat riz mil arachide 69 Awa Diouf Sylla II.2. Caractéristiques et évolution bi-décennale de la production agricole dans la région de Kaffrine Kaffrine possède la proportion de ménages agricoles la plus importante du pays en 2013. Les systèmes d’exploitation sont régis par les familles. Cette région administrative est la deuxième du Sénégal après Kaolack, à emblaver le plus de superficies agricoles: 205533 ha de 2002 à 2011 (DAPSA, in CSE, 2013). Selon ces mêmes sources, la région occupe la même position par rapport à Kaolack et au pays s’agissant de la production des principales spéculations confondues (arachide d’huilerie, mil, maïs, sorgho, niébé) pendant la même décennie (2002 à 2011). 70 Awa Diouf Sylla 

Caractéristiques des activités de productions agricoles des UP de Kaffrine Occidental – Gestion institutionnelle du secteur agricole de la région de Kaffrine Occidental 

Le secteur agricole de Kaffrine jouit d’un accompagnement soutenu. Les orientations de l’Etat sont mises en œuvre par la Direction Régionale du Développement Rurale (DRDR). Ce dernier, de concert avec les autres services techniques et ONGs, accompagne la production agricole. Figure 12: Intervenants du secteur agricole de Kaffrine 71 Awa Diouf Sylla – Les types d’exploitations agricoles du SSE de kaffrine Occidental Deux types d’exploitation agricole cohabitent dans le paysage agraire de Kaffrine Occidental. Il s’agit du système extensif et du système intensif. Le premier est dominant, il est pluvial et est centré sur la production de mil, de sorgho, d’arachide et de niébé. Il est pratiqué par 86, 4% des ménages agricoles de la région (ANSD, 2013) administrative de Kaffrine et bénéficie de l’encadrement de l’Etat (Figure 12). L’arachide et le mil domine cette production. Ces cultures sont extensives et évoluent à la défaveur de la végétation naturelle et des forêts classées (Diouf, 2006). Le secteur intensif est à dominance maraîchère, il ne concentre que 4,3% des ménages agricoles (ANSD, 2013) de l’ensemble de la région de Kaffrine. Cette activité était traditionnellement pratiquée par les femmes. Ces dernières entretenaient toujours de petits jardins pour la consommation du ménage, à l’arrière des cases. Avec l’urbanisation embryonnaire de Kaffrine, le maraîchage commence à gagner du terrain dans la région. Cette activité est encadrée par des groupements communautaires, mais elle se fait aussi par des initiatives individuelles encadrées par des organisations de la société civile (Figure 12). Toutefois, cette agriculture dépend de la disponibilité et de la qualité des ressources en eau, nous y reviendrons. Au regard de la position économique importante du secteur de l’agriculture dans le SSE de Kaffrine Occidental, il convient d’analyser la dynamique de ses productions, emblavements et facteurs de production pendant les deux décennies concernant l’enquête. 

CLiCours.com :  Mémoire Online: Approches nutritionnelles au cabinet du médecin généraliste, analyse des contenus et des représentations a partir d’enregistrements vidéo de consultations de médecine générale

 Dynamique du secteur de l’agriculture de Kaffrine Occidental de 1988 à 2008

 – Analyse de l’évolution bi-decennale de la production agricole de la région administrative de Kaffrine L’arachide constitue la première culture de la région de Kaffrine. Elle a pendant longtemps constitué le pivot de l’économie sénégalaise (Mbodj, 1992). La production de la région administrative de Kaffrine représente une part importante sur le plan national: 23,48% pendant la campagne 2010-2011 (ARD, 2012). L’évolution bi-décennale de la production de mil et d’arachide de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 présente une situation spécifique. 72 Awa Diouf Sylla Figure 13: Evolution de la production de mil de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 Figure 14: Evolution de la production d’arachide de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 Les productions bi-décennales de mil et d’arachide de la région de Kaffrine de 1987 à 2008, ont connu des situations de baisse et d’augmentation (Figures 13 et 14). Toutefois, au vu des allures descendantes des courbes de tendance linéaires, la tendance générale est à la baisse des productions annuelles. Les spéculations qui occupent une place importante dans la consommation (Figure 10) des UP du SSE de Kaffrine Occidental sont marquées par une baisse de leur production interannuelle. Cette situation de baisse de la production, nous suggère l’exploration de l’évolution des emblavements et la productivité du mil et de l’arachide. Production en tonnes courbe de tendance lineaire de la production d’arachide 73 Awa Diouf Sylla – Evolution bi-décennale des rendements de mil et d’arachide de Kaffrine de 1987 à 2008 La détermination de l’évolution interannuelle des rendements d’arachide sur les deux décennies confirme une tendance générale à l’irrégularité (Figure 15). Figure 15 : Evolution des rendements d’arachide de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 Source DAPSA, 2008 Les rendements d’arachide de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 évoluent en dents de scie, toutefois, au vu de la courbe de tendance linéaire, les rendements ont baissé (Figure 15). Figure 16 : Rendement de la production de mil de la région de Kaffrine de 1987 à 2008 Source : DAPSA, 2008 Les rendements pour le mil à Kaffrine de 1987 à 2008 connaissent également une évolution en dent de scie (Figure 16). La courbe de tendance confirme l’évolution à la baisse pendant cette période. Rendement de mil à l’hectare Rendement du mil à l’hectare 74 Awa Diouf Sylla La région de Kaffrine est caractérisée par une évolution bi-décennale à la baisse de la production et de la productivité agricole du mil et de l’arachide. Cette situation spécifique nous interpelle sur l’exploration de l’évolution bi-décennale des facteurs de production agricole du SSE de Kaffrine Occidental. – Dynamique des facteurs de production agricole du SSE de Kaffrine Occidental L’évolution des facteurs de production de Kaffrine Occidental est perçue par les UP selon trois états: la stabilité, l’augmentation, la diminution. Figure 17: Perceptions sur l’évolution des facteurs de production agricole des UP du SSE Kaffrine Occidental Les facteurs de production des UP du SSE de Kaffrine Occidental sont marqués par la baisse de leur disponibilité à l’exception de la ressource humaine qui a augmentée (taille de la famille) (Figure 17). En effet, la région de Kaffrine est l’une des parties du Sénégal qui enregistre les effectifs les plus élevés concernant la taille des familles. Elle est estimée en moyenne à 10 membres (ANSD, 2013).

Table des matières

AVANT PROPOS ET REMERCIEMENTS
SOMMAIRE
LISTE DES FIGURES
LISTE DES TABLEAUX
LISTE DES EQUATIONS
LISTE DES ENCADRÉS
SIGLES ET ABRÉVIATIONS
RÉSUMÉ
ABSTRACT
CADRE THEORIQUE ET ELEMENTS DE METHODOLOGIE
INTRODUCTION
I.CONTEXTE ET JUSTIFICATION
III. PROBLÉMATIQUE ET OBJECTIFS
IV. MÉTHODOLOGIE
IV.1. APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE
IV.2. LA COLLECTE DE DONNÉES
IV.3.CARACTERISTIQUES ET OUTILS D’ANALYSES DES DONNÉES
PARTIE I: DYNAMIQUE BI-DÉCENNALE DES MOYENS D’EXISTENCE ET VARIABILITÉ DU CLIMAT DE KAFFRINE OCCIDENTAL DE 1951 A
CHAPITRE I : CADRE BIOPHYSIQUE ET ÉVOLUTION BI-DÉCENNALE DES MOYENS D’EXISTENCE DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
I. CARACTÉRISTIQUES BIOPHYSIQUES ET SOCIO-ÉCONOMIQUES DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
II. CARACTÉRISTIQUES ET PERCEPTIONS SUR L’ÉTAT D’ÉVOLUTION BI-DECENNALE DES
MOYENS D’EXISTENCE DES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CHAPITRE II : ANALYSE DU COMPORTEMENT CLIMATIQUE INTER ANNUELLE (KAOLACK ET KAFFRINE) ET INTRASAISONNIÈRE (KAFFRINE) DE KAFFRINE DE 195 A
I. ANALYSE STATISTIQUE DU COMPORTEMENT INTERANNUEL ET INTRA-ANNUEL DE LA
PLUVIOMÉTRIE, DE LA TEMPÉRATURE ET DES VENTS DE KAFFRINE OCCIDENTAL ET
KAOLACK (1951-)
II. PERCEPTIONS DES UP DU SSE DE KAFFRINE SUR LE COMPORTEMENT BI-DÉCENNALE
DU CLIMAT
CONCLUSION DE LA PARTIE I
PARTIE II : INFLUENCE DE LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE SUR LA FRAGILISATION DE LA RÉSILIENCE DES MOYENS D’EXISTENCE DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CHAPITRE III : PERCEPTIONS DE L’INFLUENCE DE LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE SUR LES REVENUS AGRICOLES
ET L’ACCÈS AUX RESSOURCES ALIMENTAIRES AGRICOLES DANS LE SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
I. PERCEPTIONS SUR LES DETERMINANTS DES CHANGEMENTS BI-DECENNAUX DES REVENUS AGRICOLES DES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
II. DÉTERMINANTS DE LA DYNAMIQUE D’ACCÈS AUX RESSOURCES ALIMENTAIRES DES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CHAPITRE IV. INFLUENCE DE LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE SUR LA FRAGILISATION DE LA PRODUCTION
AGRICOLE ET DES RESSOURCES FORESTIÈRES DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
I.INFLUENCE DE LA VARIABILITÉ PLUVIOMETRIQUE SUR LA PRODUCTION DE MIL ET D’ARACHIDE
II PERCEPTIONS SUR LES DETERMINANTS NON CLIMATIQUES DE L’EVOLUTION DE LA
PRODUCTION AGRICOLE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
III. DÉTERMINANTS DE LA FRAGILISATION DES RESSOURCES FORESTIÈRES DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CONCLUSION DE LA PARTIE II
PARTIE III : ADAPTATION DES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL À LA FRAGILISATION DE LEUR MOYENS D’EXISTENCE DANS LE CONTEXTE DE LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE
CHAPTIRE V : L’AMÉLIORATION DE LA RÉSILIENCE PAR LES UP DU SSE DE KAFFRINE
OCCIDENTAL
I. OPTIONS D’AMÉLIORATION DE LA RÉSILIENCE DES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
II. ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ POTENTIELLE DE GESTION DES RISQUES CLIMATIQUES
PAR LES UP DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CHAPITRE VI: OPTIONS D’ADAPTATION DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL A LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE
I. ADAPTATION DU SSE DE KAFFRINE AU TRAVERS D’INTERVENTIONS DES SERVICES
TECHNIQUES DE L’ÉTAT ET PARTENAIRES AU DÉVELOPPEMENT
II. RÔLE DES PARTENAIRES AU DÉVELOPPEMENT DANS L’ADAPTATION DU SSE DE KAFFRINE OCCIDENTAL
CONCLUSION DE LA PARTIE III
CONCLUSION GÉNÉRAL
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
ANNEXES
TABLE DES MATIÈRES

projet fin d'etudeTélécharger le document complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *