Cours électricité repérage des circuits et canalisations

Cours électricité repérage des circuits et canalisations, tutoriel & guide de travaux pratiques en pdf.

SPECIFICATIONS TECHNIQUES PARTICULIERES

Enveloppes des armoires

Les enveloppes constituant les armoires répondront aux prescriptions de l’article EL-9 du Règlement de sécurité (tenu au fil incandescent à 750°C suivant NF C 20-455).
Lorsque ces enveloppes sont situées hors placard ou local spécifié « Electrique » : – le degrés de protection IP sera assuré au point de vue mécanique d’au moins une valeur normalisée complémentaire à la valeur résultant de la réglementation ; – obligatoirement équipées de serrure modèle RONIS.
Les armoires, coffrets et tableaux sont soit en tôle, soit en matériau synthétique isolant, mais dans ce dernier cas, seulement si leur puissance est inférieure à 40 KVA. Elles seront de préférence en tôle dans les emplacements secs ou moyennement humides.

Protection – Pouvoir de coupure

Chaque circuit sera protégé contre : – les surcharges ; – les courts-circuits ; – les défauts d’isolement.
La protection sera omnipolaire, chaque conducteur étant protégé en fonction de sa section. L’appareils choisi pour la protection devra, obligatoirement disposer du pouvoir de coupure au moins égal au courant de court circuit susceptible de se développer an aval compte tenu de l’impédance de ligne. Si l’appareil retenu ne possède pas de pouvoir de coupure suffisant, il sera associé à un jeu de fusibles à haut pouvoir de coupure. Si le circuit protégé aboutit à des machines tournantes, la fusion d’un fusible entraînera l’ouverture de l’appareil de coupure omnipolaire.
Les disjoncteurs seront de courbe : – B pour l’éclairage ; – C pour la petite force motrice, les prises de courants, etc ; – D pour les récepteurs à fort courant d’appel ; – K pour les moteurs, transformateurs, et circuits auxiliaires ; – Z pour les circuits électroniques.

Sélectivité – Filiation

Sélectivité : Le choix des disjoncteurs doit permettre la sélectivité totale entre le TGBT et une armoire divisionnaire ou entre cette armoire divisionnaire et le coffret de zone.
L’Entrepreneur s’attachera à obtenir une sélectivité la plus totale possible de telle façon qu’une surcharge ou un court-circuit soient arrêtés au niveau de la protection située immédiatement en amont.
L’Entrepreneur soumettra une étude de sélectivité qui démontrera que si, exceptionnellement, il ne pouvait y parvenir, aucun appareil de coupure ne puisse souffrir d’un passage accidentel d’un courant de court-circuit qui a pris naissance en aval de lui.

Lire sur cLicours.com :  Relation entre force électrique et champ électrique

Filiation : La filiation reste proscrite dans le choix des disjoncteurs. Chaque disjoncteur doit supporter seul l’intensité de court-circuit à laquelle il est soumis.
Division des installations Il y aura au maximum par circuit terminal : – 8 prise de courant monophasées 10/16A ; – 8 petits appareils divers ; – 8 points lumineux incandescents ; – et pour les points lumineux fluorescents : • 20 pour les lampes compactes et tubes miniaturisés de 18 W au moins ; • 16 pour des tubes miniaturisés de 25 à 36 W ; • 14 pour des 1×36 W ou des 2×18 W ou des lampes compactes de 25 W ; • 12 pour des 1×58 W ; • 10 pour des 2×36 W ou des 4×18 W ; • 8 pour des 2x58W.
Repérage des circuits et canalisations Dans l’ensemble de l’installation, les conducteurs seront repérés aux couleurs conventionnelles.
Les câbles comporteront à leurs extrémités une étiquette de repérage. Dans les armoires et tableaux, il sera fait emploi pour chaque départ et arrivée, d’une étiquette indiquant la nature du circuit. Elles seront en dilophane noir, gravure blanche et durablement, fixées.
Mise à la terre Pour l’ensemble de l’installation, les canalisations comporteront toutes un conducteur de terre, de section au moins égale à celle des conducteurs de phase, et ce à partir des tableaux. Toutes les prises d’éclairage comporteront un plot de terre, tous les appareils d’éclairage seront mis à la terre. Les antennes hertziennes seront raccordées à la terre.
Chacun des tableaux sera raccordé au circuit général de terre par un conducteur de protection dont la section sera conforme au tableau 54 A de la norme C15.100 ou de la formule applicable suivant l’article 543.1.1.1. de la même norme. Dans ce dernier cas, une justification par une note de calculs devra être fournie.

Cours gratuitTélécharger le cours complet

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.