Cours PDF système de fichiers en réseau sous Gnu/Linux

Sommaire: Cours système de fichiers en réseau sous Gnu/Linux

Systèmes de fichiers en réseau
1. Installation d’un serveur de fichiers NFS
2. Configuration d’un client NFS
3. Installation d’un serveur de fichiers SMB
4. Configuration d’un client SMB

Extrait du cours système de fichiers en réseau sous Gnu/Linux

Systèmes de fichiers en réseau
L’une des utilités principales d’un réseau est de permettre le partage des fichiers entre plusieurs ordinateurs. Cela nécessite de disposer d’un système de fichiers réseau sur les machines qui désirent accéder à des fichiers d’une autre machine,et d’un programme serveur sur les machines ainsi accédées par les clients. Il existe deux grands standards de protocole pour les systèmes de fichiers en réseau. Le premier standard fonctionne quasiment exclusivement sous Unix, il s’agit du protocole « NFS » (abréviation de l’anglais « Network File System »),introduit originellement par Sun Microsystems et repris par la suite par les autres éditeurs de systèmes Unix. Le deuxième protocole est le protocole « SMB »  (abréviation de l’anglais « Server Message Block »), qui a été introduit par Microsoft pour les systèmes DOS et Windows.
Les deux protocoles sont incompatibles, et si les deux solutions fonctionnent parfaitement en environnements homogènes, il est assez difficile de faire communiquer les deux types de systèmes. Les principaux problèmes proviennent de l’impossibilité d’utiliser le protocole réseau NetBIOS d’IBM sur les machines Unix, et des limitations des systèmes Microsoft en ce qui concerne la gestion des utilisateurs, les droits d’accès et les liens symboliques. De plus, la différence de gestion des fins de lignes dans les fichiers textes entre Unix et les systèmes Microsoft pose des problèmes qui peuvent difficilement être résolus de manière systématique.
1. Installation d’un serveur de fichiers NFS
L’installation d’un serveur NFS est la solution de prédilection pour le partage des fichiers sous Unix. Il faut savoir cependant que NFS n’offre pas des performances remarquables d’une part, et qu’il ouvre des brèches dans la sécurité du système d’autre part.
Comme il l’a été dit ci-dessus, l’installation d’un serveur NFS requiert l’utilisation de programmes spécifiques. Plus précisément, NFS utilise deux démons pour fournir les services NFS aux machines clientes. Ces deux démons se nomment respectivement « mountd » et « nfsd ». Le premier démon prend en charge les requêtes de montage des systèmes de fichiers NFS, et nfsd effectue les requêtes d’accès aux fichiers pour les clients. Par ailleurs, ces deux démons utilisent les mécanismes d’appels de procédure à distance « RPC » (abréviation de l’anglais « Remote Procedure Call » de Sun Microsystems. Ces services sont désormais disponibles sur toutes les machines Unix et constitue la norme en la matière. Il est donc également nécessaire de mettre en place les services RPC avant de lancer les démons NFS.
2. Configuration d’un client NFS
Une fois la configuration du serveur NFS effectuée, il ne reste plus qu’à configurer les postes clients. Bien entendu, la manière de réaliser cela dépend du système utilisé. Nous allons voir ici comment accéder à un répertoire exporté par un serveur à partir d’une machine fonctionnant sous Linux. Du point de vue du client, les fichiers accédés par NFS sont considérés comme des fichiers normaux d’un système de fichiers classique. Ils sont donc gérés directement par le noyau, en tant que système de fichiers à part entière. L’utilisation de NFS est donc directe, pour peu que l’on ait activé les fonctionnalités NFS dans le noyau.
Encore une fois, vous devrez modifier la configuration du noyau si celui fourni avec votre distribution ne gère pas les systèmes de fichiers NFS (ce qui est fort peu probable). La seule fonctionnalité à activer, en plus de la gestion du réseau bien entendu, est l’option « NFS filesystem support » du menu « Network File Systems » (ce menu est un sous-menu du menu « Filesystems » si vous utilisez la configuration en mode texte). Lorsque le noyau sera compilé et installé, il sera capable d’utiliser les systèmes de fichiers NFS nativement. Vous n’aurez donc pas besoin des démons nfsd et
mountd, tout sera pris en charge par le noyau. Cependant, si le serveur exporte ses répertoires avec l’option map_daemon, il sera nécessaire de lancer le démon ugidd sur la machine cliente (le fichier exécutable se nomme rpc.ugidd et se trouve dans le répertoire /usr/sbin/). Il est conseillé de lancer ce démon à partir d’inetd, en l’encapsulant à l’aide du démon tcpd.

……..

Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours PDF système de fichiers en réseau sous Gnu/Linux (255 KO) (Cours PDF)
Système de fichiers en réseau

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *