Cours sensibilisation à la vie professionnelle et à la démarche de formation

Sommaire: Cours sensibilisation à la vie professionnelle et à la démarche de formation

Présentation du module
Résumé de théorie
A) Secteur fabrication mécanique
B) Formation en méthodes en fabrication mécanique
C) Conclusions

Extrait du cours sensibilisation à la vie professionnelle et à la démarche de formation

A) SECTEUR DE LA FABRICATION MÉCANIQUE
Sans doute connaissez-vous déjà certains aspects du travail d’un technicien spécialisé des méthodes en fabrication mécanique et souhaitez-vous aussi travailler dans ce domaine. Cependant, vos chances d’avoir une vision réaliste du métier augmentent en vous informant davantage à propos du  secteur de la fabrication mécanique, des types d’entreprises et des travaux effectués. N’oubliez pas  qu’il en va de votre avenir.
DOMAINES D’ACTIVITÉ
Les secteurs d’activité liés à la fabrication mécanique sont très variés. En effet, ils couvrent la fabrication de produits en matière plastique (fabrication de moules et de filières), de produits métalliques, de la machinerie, de produits électriques et électroniques et, finalement, la fabrication de matériel de transport.
On retrouve des techniciens dans tous les types d’usines, notamment dans les usines de fabrication,de transformation, de réparation de pièces mécaniques, où l’on y effectue de la production unitaire ou en série. À titre d’exemple, ils sont embauchés dans les industries des pâtes et papier, des mines, de l’aéronautique, de l’automobile, des télécommunications, de la photographie, de la bureautique, etc. Ils sont aussi embauchés dans des entreprises vouées à l’entretien ou à la fabrication de produits aussi variés que les outils, les instruments chirurgicaux, les téléphones, les pièces utilisées dans le bâtiment, etc.
TAILLE DES ENTREPRISES
Le secteur de la fabrication mécanique est constitué, en grande majorité, de petites entreprises, soit environ 88 %. Les entreprises de taille moyenne comptent pour environ 10 % et la grande entreprise, pour environ 2 %. Toutefois, les moyennes et grandes entreprises emploient beaucoup plus de travailleurs. Les petites entreprises sont souvent des sous-traitants pour les grandes entreprises. En raison du nombre restreint d’employés, les petites entreprises exigent une main- d’oeuvre autonome et très polyvalente.
ORGANISATION DU TRAVAIL
Les entreprises, dont le but est de faire des profits, sont soumises à des contraintes d’efficacité et de compétitivité. De nouvelles organisations du travail, ou modes de gestion, sont adoptées par un nombre grandissant d’entreprises afin d’éliminer le gaspillage et les pertes de temps. Pour ce faire, elles doivent faire preuve de créativité dans le but de motiver et d’impliquer l’ensemble des travailleurs. Les principales organisations du travail retrouvées en entreprise pour arriver à ces fins sont les suivantes:
— l’amélioration continue;
— la gestion participative;
— les cercles de qualité;
— le juste-à-temps;
— l’ingénierie simultanée.
Dans ce contexte, l’organisation du travail en entreprise doit favoriser:
— la gestion efficace des temps de production;
— la gestion efficace de l’aménagement des installations;
— la gestion efficace de l’équipement et des postes de travail (ergonomie);
— l’enrichissement et la revalorisation des tâches de chacun;
HABILETÉS COGNITIVES
On vous présente les habiletés cognitives jugées indispensables à l’exécution des tâches des techniciens en méthodes de fabrication mécanique. Une brève explication décrit chacune de ces habiletés liées aux connaissances.
Notez que les habiletés cognitives sont les mêmes pour l’usinage sur machines-outils à commande numérique, seul le degré d’importance pourrait être légèrement différent.
1. Lecture de plans (5)
Pour tout travail d’usinage, le technicien doit lire et interpréter des dessins de détail simples et complexes ainsi que des devis. On lui demande de pouvoir situer sur un dessin d’ensemble la pièce à usiner et de la visualiser, ce qui requiert une bonne perception spatiale. Par conséquent, il faut acquérir les connaissances liées aux vues, aux coupes, aux projections, aux symboles, etc. Il faut aussi prendre connaissance des renseignements présentés au cartouche, des annotations, des spécifications, des conventions, des tolérances géométriques et des ajustements. Il leur faut savoir interpréter des cotations fonctionnelles, selon les normes européennes. Enfin, il faut chercher dans les dessins les renseignements liés aux finis de surface et, occasionnellement, aux organes de liaison.Le méthodiste doit être capable de dessiner, faire de schémas, réaliser de dessins de définition
2. Mathématiques appliquées (5)
Les mathématiques occupent une place prépondérante dans le travail des méthodistes qui doivent constamment effectuer des calculs et résoudre des problèmes relatifs aux paramètres d’usinage comme les vitesses d’avance des outils, les profondeurs de coupe, l’enlèvement de la matière
première, etc. Outre les connaissances de base liées aux nombres entiers, aux fractions et aux pourcentages, les techniciens doivent calculer des dimensions, des surfaces, des proportions, résoudre des problèmes concernant les angles et les triangles rectangles. Le travail exige des connaissances relatives aux lois des sinus, des cosinus, aux tangentes et au théorème de Pythagore. Ils sont appelés à consulter des tables d’équivalences, à utiliser et à transformer des formules mathématiques. L’utilisation des systèmes de mesure internationales et les conversions d’un système à l’autre s’avèrent également essentielles. Finalement, les méthodistes doivent savoir utiliser l’ordinateur.
3. Matériaux (4)
Le travail d’usinage exige que les techniciens puissent nommer les matériaux usinables, distinguer leurs caractéristiques, leurs propriétés et leurs comportements. Ils doivent pouvoir en apprécier la dureté, la flexibilité, la résistance, la fragilité, l’indice d’usinabilité, les composants chimiques, etc. Les méthodistes doivent être capables de repérer et d’interpréter l’information contenue dans les tableaux. Ils doivent connaître les dangers potentiels que représentent certains matériaux, en particulier le titane et le magnésium

Lire sur cLicours.com :  De l’identité personnelle à l’authenticité : entre représentation et mimétisme

…….
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Cours sensibilisation à la vie professionnelle et à la démarche de formation (1762 KO) (Cours DOC)
Sensibilisation à la vie professionnelle

Télécharger aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.