Guide de travaux pratiques établissement des métrés

Guide de travaux pratiques établissement des métrés

II/ LES DEVIS
Se sont des actes de Mètre établis préalablement aux travaux Ils se détaillent, soit :
– Entièrement, sur plans pour des travaux neufs
-A la fois, sur plans et après relevé sur place, pour des travaux d’aménagement ou de transformation.
– Entièrement, d’après relevé sur place pour les travaux de réparation.
On distingue notamment :
1 / le devis descriptif :
Décrit tous les ouvrages ,ou parties d’ouvrages qui seront de mandés aux différents corps d’ états concourant à la réalisation du projet.
Il doit être complet, pour ne laisser place à aucune interprétation.
Il doit permettre la mise en concurrence de plusieurs entrepreneurs, en donnant la certitude que les prix remis par ceux-ci correspondent à un même volume de travaux.
Ils sert de guide pendant l’exécution des travaux et sont rédigés par des métreurs, collaborant traitement avec les auteurs du projet.(Architecte. Ingénieur…..)
2/ Les devis quantitatifs.
Donnant le détail et le résumé complet des quantités d’ouvrages nécessaires à l’exécution du travail projeté sans application de valeur à ces quantités.
3/ Les devis estimatifs
– Le devis estimatif technique :
Il est réalisé dans l’entreprise par le métreur et comprend tous les détails du quantitatif. Un récapitulatif final est réalisé pour totaliser de devis.
– Le devis estimatif commercial (pour le client) :
Il doit faire apparaître la description des ouvrages élémentaires, la quantité correspondante, le prix de vente unitaire , le montant partiel de l’OE et le montant total des travaux.
III/ LE CAHIER DES PRESCRIPTIONS
C’est un document qui servira de base à la passation du « marché » entre l’entrepreneur et le maître de l’ouvrage.
Selon que ce dernier est privé (personne, société ) ou public (Etat, administration ) le marché sera également privé ou public
Le cahier des prescriptions et les devis doivent contenir :
• Toutes les informations nécessaires sur l’objet du marché.
• La façon de réaliser les travaux
• Le mode de paiement
• La durée des travaux
Il existe de nombreuses façons de classer les différentes prescriptions intervenant dans un marché, on distingue en effet :
– Des prescriptions administratives
– Des prescriptions générales à tous les chantiers
– Des prescriptions particulières à certains travaux
– Des prescriptions techniques …..
Dans le but d’uniformiser la rédaction et la présentation des projets et marchés de bâtiments exécutés pour l’administration, un « cahier des prescriptions spéciales types » à été établi en 1965 pour les travaux de bâtiments à exécuter pour les administrations, organismes et offices sous tutelle .
Les cahiers de prescriptions spéciales (C.P.S), sont donc réaliser à partir de ce modèle de base qui comprend deux parties :
Les prescriptions diverses .
Les prescriptions techniques.
Généralement un cahier des prescriptions avec les devis comprend quatre parties :
– Le cahier des prescriptions divers
– Le cahier des prescriptions techniques (C.P.T)
– Le devis descriptif (D.D)
– Les bordereaux de prix et le devis estimatif (D.E)
N.B : pour bien comprendre un cahier de prescriptions il est conseillé d’en avoir un en main et de le feuilleter attentivement .
– LE CAHIER DES PRESCRIPTIONS DIVERSES
Ce cahier comprend des prescriptions tant administratives que techniques mais ces dernières ont alors un caractère général .
Ces prescriptions donnent notamment toutes les prescriptions sur :
– L’objet du marché ;
– Les délais d’exécution ;
– Les pièces constitutives du dossier ;
– La provenance des matériaux ;
– Le système d’échantillonnage ;
– Les essais de matériaux ;
– Les diverses obligations de l’entrepreneur ;
– Les dérogations éventuelles aux documents administratifs de référence ;
– Le mode de paiement de l’entrepreneur ;
– Le système de révision des prix ,etc.
– LE CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
Cette partie donne ,pour chaque corps de métier ,toute les informations nécessaires à l’entrepreneur pour connaître les conditions de réalisation exigées et le mode de paiement fixé.
Le métreur doit donc se référer constamment à ces prescriptions techniques pour connaître exactement le code de mesurage à appliquer et les prestations comprises dans chacun des postes.
Ces prescriptions sont classées par lot :
Prescriptions générales concernant les gros œuvres
Installation de chantier
Protection de la végétation
Clôture
Etat des lieux des propriétés voisines
Enlèvement de la végétation
Démolitions
Implantation des ouvrages.
Terrassements
Fondations
Assainissement
Béton armé
Maçonnerie
Isolation- étanchéité
Revêtements de sol et de murs
Enduits
Etc.
Nature des bois
Qualité du bois
Humidité du bois
Précision – Tolérance
Traitement – Protection
Assemblage
Fixation
Etc.

Lire aussi  Lecture et interprétation des plans et documents techniques (gros oeuvre)

……
Si le lien ne fonctionne pas correctement, veuillez nous contacter (mentionner le lien dans votre message)
Guide de travaux pratiques établissement des métrés (2,57 MO) (Cours RAR)
établissement des métrés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *